Dark Academy


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux âmes en peine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 17:37

J'étais sortie du centre commercial, enfin seule, enfin, plus de bruit, juste le bruit du vent dans les feuilles. J'avais laissé Cara, nous devions nous revoir bientôt, elle était gentille, un peu fofolle, mais j'aimais bien l'écouter parler, sa voix était douce. Pour ma part je n'avais pas acheté grand chose, juste des sous-vêtements par contre j'étais tombée sur une petite boutique de papier et il y avait mon bonheur. D'après Sally, elle ne savait pas que je dessinais et cela signifiait tout simplement que j'avais oublié ma passion dans un recoin. L'autre me laissait tranquille pour le moment, ce qui était bien mieux que lorsqu'elles étaient toutes les deux, au moins là, une c'était bien, bien trop aussi, mais bien mieux. enfin je m'embrouillais toute seule et vérifiais mes affaires en place. Je portais toujours un pantalon de cuir noir, ça, finalement je m'y étais habituée et j'avais changé mon vieux tee-shirt, mis dans le sac et mis une belle chemise blanche, à manches longues, les premiers boutons ouverts, là, c'était bien, on ne voyais pas trop ma poitrine, juste bien comme il faut, ça par contre cela n'avait pas changé, je ne pouvais pas faire autrement.

Je m'installais à même sur la pelouse, juste en-dessous d'un arbre et regardais autour de moi, mon sac de fringues à mes coté et sorti de mon autre sac un carnet et un fusain, j'aimais beaucoup travailler avec, cela donnait plus de texture je trouvait et les autres crayons, j'avouais que je ne connaissais pas, enfin je ne m'en rappelais pas. Je regardais un peu plus loin et vis un couple de personnes âgées, tout ce que je ne serais jamais d'ailleurs et commençais les esquisses, le contour du visage de la femme, quelques rides dans un sens, d'autre dans un autre, puis son regard amoureux en regardant son conjoint, ou peut-être amant? Je sentais que je me mis à tirer la langue doucement entre mes lèvres et m'appliquais encore plus, continuant par les mains, leurs mains jointes. Je n'avais fait que les contours, mais je savais que même s'ils partaient, je les aurais en mémoire, le temps de finir, pour le moment je ne faisais vraiment que les contours, et m'appliquais encore plus pour les traits intérieurs.




couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 18:11

J'avais eu envie de sortir, mais cette fois pas pour trouver quelqu'un à mettre dans mon lit, juste pour reprendre ma passion là où je l'avais laissée. Je n'avais plus dessiner depuis son départ, brûlant simplement tout les dessins que j'avais put faire de lui, puis ne touchant plus du tout à mes affaires. A présent je voulais reprendre, car j'en avais besoin. C'était quelque chose de vital pour moi, et en même temps, je n'avais que ça. J'avais donc laisser Liam dans la chambre, celui-ci ne voulant pas bouger, comme à son habitude, mais Dieu seul sais ce qu'il fait pendant que je ne suis pas là. Peut être m'espionne t'il… Au moins un qui avait été ravi de son départ… J'avais opté pour le parc, espérant trouvé une quelconque inspiration là-bas. Je m'étais perché sur un arbre, comme à mon habitude, ce qui me donnait une meilleur vue des alentours. M'essayant confortablement sur une branche tout en enlevant ma veste, j'avais légèrement déboutonner ma chemise avant de sortir mon carnet ainsi que mon crayon, regardant ensuite autour de moi pendant plusieurs secondes.

J'avais enfin trouver un modèle lorsqu'une jeune femme apparu dans mon champs de vision. Grande, brune, habillé d'une simple chemise blanche et d'un pantalon en cuir. Elle était très belle, et je me demanda si je ne la connaissais pas, mais apparemment non. Je souris un peu lorsqu'elle se posa juste en dessous de moi, à même le sol, puis mon sourire s'agrandit alors qu'elle sortait un carnet à dessin ainsi qu'un fusain. Une dessinatrice… Et apparemment, elle n'avait pas remarquer ma présence. Je me positionna de façon à la voir mieux afin d'observer l'avancement du dessin qu'elle venait de commencer. Mon regard suivi le sien lorsqu'elle regarda un couple de personnes âgées, posté non loin de nous. Hum, pourquoi pas. Mes yeux se posèrent à nouveau sur sa feuille tandis que je m'installais plus confortablement, me mettant sur le ventre tout en posant ma tête sur mes bras que j'avais auparavant pliés. Elle dessinait assez bien, très bien même et tandis qu'elle continuait je plongea dans mes pensées tout en regardant chacun de ses gestes. Le couple partit assez vite, mais elle continua tout de même, ayant sans doute imprimer leurs visages dans son esprit, comme tout bon dessinateur sais le faire. Je gardais le silence jusqu'à ce qu'elle ai fini, souriant légèrement alors qu'elle donnait un dernier coup de fusain à sa toile.

D : Très réussi, dis-je d'une voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 18:30

Le couple était parti, mais ce n'était pas bien grave, je les avait en tête et leur regard était vraiment ce qui m'avais plut le plus, ainsi que leur mains jointes. D'ailleurs je m'étais vraiment appliquée sur ses deux endroits, le reste était un peu plus fou, mais mes dessins étaient souvent ainsi, juste ce que j'aimais bien précis comme il fallait, avec ma touche personnelle et le reste était plus effacé, mais moins de relief en fait. Il me plaisais assez, pas plus que cela, ce n'étais pas un de mes meilleurs, mais j'avais mis en avant ce qui me plaisais et c'était le principal. Je donnais un dernier coup de crayon lorsque j'entendis comme un murmure.

D : Très réussi,

Je sursautais en entendant la voix tellement concentré que je m'en mordis la langue. J'avais oubliée qu'elle était entre mes dents celle-là. Je sentis le gout du sang, mais je savais que de toute façon cela se refermerais rapidement. Je posais mes affaires à mes cotés et regardais à droite et à gauche, mais j'avais un doute, car je n'avais pas entendu de ma hauteur la voix, mais au-dessus et relevais la tête. Je dû me pencher en arrière et je vis un homme, juste au-dessus de ma tête, allongé sur une branche.

I : Bonjour et euh... Merci.

Je le regardais posant ma tête en arrière sur le tronc de l'arbre, il avait des cheveux mi-long, mi-court, en fait pour un homme je ne savais pas trop comment on disait. Et il avait de beaux yeux, mais j'aurais juré qu'ils étaient de couleur différente. Je sentais le gout du sang qui s'amenuisait et souriais doucement, cela fonctionnait même avec les morsures. déjà le soleil et ça, c'était une bonne chose à se rappeler.

I : Vous faites souvent ça? Je veux dire vous allonger sur une branche d'arbre, pour dormir? Je souriais plus largement en disant cela, puis vit quelque chose. Vous dessinez vous aussi?




couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 18:51

Sa réaction me fit sourire, sourire qui ne disparaissait d'ailleurs pas alors qu'elle me cherchais, pour finalement me trouver en penchant sa tête en arrière. J'adorais surprendre les gens de cette façon. Cela marchais à chaque fois, et m'amusais toujours autant.

I : Bonjour et euh… Merci.

Dans cette position, je pouvais aisément voir que je ne m'était pas trompé sur son compte, c'était assurément une jolie femme. Vampire qui plus est… Elle sembla me détailler un instant, et je fis de même tout en gardant un sourire en coin. Je nota d'ailleurs qu'elle avait des yeux noisettes, chose que je n'avais pas encore vue.

I : Vous faites souvent ça? Je veux dire vous allonger sur une branche d'arbre, pour dormir? Vous dessinez vous aussi?

Je changea de position à ses paroles, posant ma tête sur une de mes mains tout en plaçant l'autre de manière à ce qu'elle empêche mon carnet et mon crayon de tomber à terre.

D : A la base je m'étais placer ici pour dessiner, et non pas pour dormir, mais vous êtes arrivé, et j'en ai donc profiter pour vous regardez. Et… Oui, je fais ça souvent, cela m'amuse en plus de me permettre de ne pas me faire surprendre par un quelconque ennemi.

Cela peut sembler bête, mais au delà d'une simple distraction cela m'a aussi permis d'éviter pas mal de problème, j'ai donc tout simplement pris l'habitude de le faire. Je me redressa doucement en faisant attention de ne pas faire tomber mes affaires, puis je les métamorphosa avant de les ranger dans une de mes poches. Une fois fait, je descendis de ma branche en un saut, me retrouvant ainsi debout devant la jeune femme.

D : Cela fait longtemps que vous dessinez ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 19:20

Il ne répondait pas tout de suite, d'ailleurs, il semblait m'observer également tout comme je le faisais. C'était étrange de voir quelqu'un dans ce sens-là, mais c'était sympa, j'avais toujours l'impression de découvrir les choses, un peu chaque jour. J'avais vu qu'il avait aussi un carnet, plus petit que le mien, mais il en avait déjà fait un? Ou il venait juste d'arriver? Je le vis bouger surement pour éviter de perdre ses affaires, je n'avais pas ce problème-là, les miennes étaient déjà au sol.

D : A la base je m'étais placer ici pour dessiner, et non pas pour dormir, mais vous êtes arrivé, et j'en ai donc profiter pour vous regardez. Et… Oui, je fais ça souvent, cela m'amuse en plus de me permettre de ne pas me faire surprendre par un quelconque ennemi.

Me regarder? Il me regardais pendant que je dessinais? Il n'y avait rien d'intéressant à voir, enfin je ne me voyais pas regarder quelqu'un ainsi, je n'étais pas quelqu'un que l'on regardait. Et un ennemi... alors là, je ne comprenais plus rien, il était gentil ou méchant cet homme? d'ailleurs, il était quoi lui? Avec les gens que je voyais autour de moi, je n'arrivais pas à savoir ce qu'ils étaient tous. Je me rendais compte que j'avais les yeux rivés sur lui, mais lorsque je le vis transformer ses affaires j'en restais assise et heureusement.

D : Cela fait longtemps que vous dessinez ?

I : Euh, je crois que je viens de reprendre... En fait, on ne se connait pas, n'est-ce pas? Je veux dire c'est bien la première fois que je vous voit? Car, je dois vous avouer que, non, ce n'est pas grave, laissez. Je peux vous demander une chose? Enfin, plusieurs, mais pourquoi vous m'avez regardé? Et vu la façon dont vous vous déplacez, vous... Je n'osais lui en parler, car s'il n'était pas un vampire, cela aurait surement des torts, mais... Et puis lui raconter que j'avais perdu ma mémoire, ce n'était peut-être pas à faire. Je me mordillais les lèvres, il fallait que je lui demande. Vous en êtes un? Oh et vous avez souvent des ennemis à vos fesses? Pardon elles sont.. Euh désolée, je voulait juste dire que... Je pense que je ferais mieux de me taire je crois.

Je me rendais compte que je m'emmêlais les pinceaux et sentait qu'il y en avait une qui se réveillait, ce qui n'était pas bon du tout.

Spoiler:
 


couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 19:58

I : Euh, je crois que je viens de reprendre... En fait, on ne se connait pas, n'est-ce pas? Je veux dire c'est bien la première fois que je vous voit? Car, je dois vous avouer que, non, ce n'est pas grave, laissez. Je peux vous demander une chose? Enfin, plusieurs, mais pourquoi vous m'avez regardé? Et vu la façon dont vous vous déplacez, vous... Vous en êtes un? Oh et vous avez souvent des ennemis à vos fesses? Pardon elles sont.. Euh désolée, je voulait juste dire que... Je pense que je ferais mieux de me taire je crois.

Mon sourire s'agrandis au fur et à mesure qu'elle parlait. Elle semblait totalement perdue, et même si cela ne devait pas vraiment être drôle pour elle, je ne pouvait m'empêcher de sourire. Sans doute venait-elle tout juste de ce faire transformé, ou bien qu'elle avait perdu la mémoire, ou les deux d'ailleurs…

D : On ne se connait pas en effet. Je vous ai regardé car vous m'avez intrigué, et que je voulais voir comment vous vous débrouillez en dessin. Et oui, je suis un vampire. Ah et j'ai souvent des ennemis à mes fesses, comme vous dites, même si je dois avouez que depuis que je suis ici, je n'ai pas vraiment eu d'ennuis, dis-je en gardant mon sourire. Vous avez l'air… un peu perdue. Je me trompe ?

Une petite bourrasque de vent me rappela que j'avais laissé ma veste sur l'arbre. Je me dépêcha donc de la récupérée avant de l'enfiler sans pour autant la fermer, glissant mes mains dans mes poches en attendant une réponse de la part de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 20:19

Je me perdais dans mes mots, mes pensées, enfin c'était vraiment le bazar dans ma tête et oui, ses fesses étaient jolies, mais il valait mieux ne pas penser à cela sinon Lillith allait vouloir en savoir plus et je ne comptais pas la laisser faire. Je le voyais sourire de plus en plus, bon déjà il n'avait rien pris de mal et c'était déjà une bonne chose. Bon, déjà il ne semblait pas surpris que je lui demande si nous nous connaissions ou pas, mais il aurait fait comme Cara, non? Enfin, je pense, mais sa voix était douce lorsqu'il parlait, un peu comme Sally quand elle hésitait pour dire quelque chose.

D : On ne se connait pas en effet. Je vous ai regardé car vous m'avez intrigué, et que je voulais voir comment vous vous débrouillez en dessin. Et oui, je suis un vampire. Ah et j'ai souvent des ennemis à mes fesses, comme vous dites, même si je dois avouez que depuis que je suis ici, je n'ai pas vraiment eu d'ennuis. Vous avez l'air… un peu perdue. Je me trompe ?

Le vent se leva d'un coup et en le voyant mettre une veste, d'ailleurs, il n'avait pas peur, il sautait ou volait, enfin quelque chose dans le genre, enfin il redescendait aussi vite et je devais le voir avec de grands yeux ouverts... Il fallait vraiment que je puisse cacher tout cela et ne cessait de penser à mon père qui me disait que j'étais un livre ouvert tout juste bonne à... Je secouais la tête et me rendais compte qu'il devait attendre une réponse. Je me levais, non pas que je n'aime pas être assise, mais il était tellement grand alors que j'étais assise et là, même debout j'avais l'impression d'être une naine, pourtant j'étais grande au départ. Je me levais, un peu trop rapidement et tanguais, mais me tenais à l'arbre.

I : Bon sang, je n'arriverais jamais à m'y faire à cette vitesse, grommelais-je. Désolée, euh je pense que je vais tout vous déballer cela ira mieux, ainsi, vous pourrez me traiter de folle si vous le voulez, mais... Bref, j'ai perdu la mémoire, apparemment j'aurais euh... Je regardais autour de moi pour être sur que personne ne m'entendes et me rapprochais de lui pour lui parler, non murmurer mes mots, oui, je n'arrivais vraiment qu'à la hauteur de son épaule, rageant! J'aurais 400 ans, je ne sais pas depuis quand, mais apparemment je suis allée me venger de, d'un, enfin d'une chose et je me suis retrouvé à changer de créateur sans le vouloir, coma pendant un temps et lorsque je suis revenue, ou réveillée, peu importe, je, j'ai perdue tous mes souvenirs en tant que... Vampire et en fait Lillith ne m'a donné que des bouts et pas forcément les plus agréables. Alors j'essaye de retrouver mon passé et puis une jeune femme du nom de Cara m'a dis que les créer, des nouveaux c'était mieux. Et j'ai voulu dessiner, apparemment une amie, enfin non, mon ex m'a affirmé que je n'en faisais pas, donc je voulait être sur de ne pas avoir perdue la main et... Je m'arrêtais net, relevant la tête pour le regarder. Il était vraiment au-dessus de moi, cela m'impressionnais un peu tout de même. Je m'étais un peu trop approché de lui, mais pour parler doucement c'était mieux, je ne voulais pas crier mes mots. Je suis désolée, je ne voulais pas vous ennuyer avec tout cela, surtout que c'est encore embrouillé et que j'essaye de savoir comment fonctionne mes dons, car apparemment j'en ais et... Je crois que je vais m'arrêter là avant de vous donner mal à la tête, désolée.

Je me rendais compte que j'étais drôlement bavarde avec lui, ce n'étais pas normale, je me sentais étrange. Je ne comprenais pas, j'étais comme gênée? Non, je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus, mais, je le regardais d'en dessous me demandant s'il allait faire demi_tour et me planter là ou non.







couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 20:58

Je ne détachais pas mes yeux d'elle, attendant patiemment qu'elle me réponde. Oui, elle avait l'air perdue, comme si elle venait de se réveiller après quelques siècles ou quelque chose dans le genre. Elle me regarda avec de grands yeux alors que je revenais devant elle en enfilant ma veste. Surprise de ma vitesse peu être ? Etrange pour un vampire… Lorsque finalement elle se leva je constata qu'elle était effectivement grande pour une femme, même si je la dépassait d'une tête.

I : Bon sang, je n'arriverais jamais à m'y faire à cette vitesse. Désolée, euh je pense que je vais tout vous déballer cela ira mieux, ainsi, vous pourrez me traiter de folle si vous le voulez, mais... Bref, j'ai perdu la mémoire, apparemment j'aurais euh... Elle regarda autour d'elle avant de s'approcher de moi, jusqu'à être pratiquement collé à moi. J'aurais 400 ans, je ne sais pas depuis quand, mais apparemment je suis allée me venger de, d'un, enfin d'une chose et je me suis retrouvé à changer de créateur sans le vouloir, coma pendant un temps et lorsque je suis revenue, ou réveillée, peu importe, je, j'ai perdue tous mes souvenirs en tant que... Vampire et en fait Lillith ne m'a donné que des bouts et pas forcément les plus agréables. Alors j'essaye de retrouver mon passé et puis une jeune femme du nom de Cara m'a dis que les créer, des nouveaux c'était mieux. Et j'ai voulu dessiner, apparemment une amie, enfin non, mon ex m'a affirmé que je n'en faisais pas, donc je voulait être sur de ne pas avoir perdue la main et... Je suis désolée, je ne voulais pas vous ennuyer avec tout cela, surtout que c'est encore embrouillé et que j'essaye de savoir comment fonctionne mes dons, car apparemment j'en ais et... Je crois que je vais m'arrêter là avant de vous donner mal à la tête, désolée.

Elle avait murmurer tout ça, et je devait avouer qu'en étant un simple humain, j'aurais eu du mal à l'entendre. Notre proximité ne me dérangeait pas, je n'en avais d'ailleurs presque pas conscience, étant trop occupé à analyser tout ce qu'elle venait de déballer. Donc, elle avait 400 ans, avant changer de créateur sans le vouloir, puis elle est tombée dans le coma et s'est réveillée en ayant perdu la mémoire. Ah, et une certaine Lilith lui aurait redonner quelques souvenirs, mais seulement les plus douloureux, et son ex lui aurait raconter qu'elle ne dessinait pas alors que c'est tout le contraire. Je pensais avoir tout compris, enfin je l'espérais en tout cas.

D : D'accord… Hum… Je pense avoir tout suivis. Et il est normal que vous ayez des dons, comme tous les vampires en ont, après, pour ce qui est de les savoir les utiliser, c'est une autre histoire. Et ne vous inquiétez pas, je ne vous prends pas pour une folle, il est normal que vous soyez un peu perdue si vous avez perdu la mémoire.

Je ne savais trop quoi dire après tout ce qu'elle venait de m'avouer, si bien que je finis simplement par me taire en réfléchissant à un moyen de l'aider. Certes, je ne la connaissais absolument pas, mais ce n'était pas une raison.

D : Et donc, quelqu'un vous a t'il déjà tout expliquer par rapport à notre race ? Et vos dons, vous n'en savez rien ou vous n'arrivez simplement pas a les utiliser ?
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 21:44

Voila je lui avait tout raconté, tout mis en vrac et franchement, s'il comprenait quelque chose je lui offrait euh... Je ne savais pas quoi, mais je trouverais bien et son portrait peut-être? Enfin s'il dessinait, il n'avait peut-être pas besoin d'en avoir un il devait en avoir. Je l'observais et essayais de savoir ce qu'il pouvait penser et me disais en cet instant que cela aurait été bien si je pouvais entendre les pensées des autres.

D : D'accord… Hum… Je pense avoir tout suivis. Et il est normal que vous ayez des dons, comme tous les vampires en ont, après, pour ce qui est de les savoir les utiliser, c'est une autre histoire. Et ne vous inquiétez pas, je ne vous prends pas pour une folle, il est normal que vous soyez un peu perdue si vous avez perdu la mémoire.

I : Merci, murmurais-je.

Je lui souriais timidement, baissant le visage. Je voyais sa chemise juste face à mon nez et regardais sur le coté, scrutant ce qui se passais autour de nous, mais apparemment il y avait de moins en moins de monde. Je me demandais quelle heure il pouvait être, surement tard pour que les enfants ne soient plus dehors.

D : Et donc, quelqu'un vous a t'il déjà tout expliquer par rapport à notre race ? Et vos dons, vous n'en savez rien ou vous n'arrivez simplement pas a les utiliser ?

Je relevais la tête le regardant et penchais la tête en arrière, il était drôlement près, mais cela ne me dérangeais pas. Je me mordillais les lèvres, je ne le connaissais pas, lui non plus et il me proposait de m'aider? C'était bien cela? Non, il ne faisait que poser des questions, tout simplement. Je posais mon pouce et mon index sur ma bouche me demandant si c'était bien de parler à un inconnu, mais en même temps j'étais une grande fille, enfin une femme.

I : C'est très compliqué, le souci c'est que lorsque je me suis "réveillée", je n'étais pas seule dans le lit où j'étais et je pense que c'était ma créatrice, mais... Je baissais la tête, murmurant les mots qui suivaient. Je crois que je l'ai tué, ou disons enfin, elle était toujours dans le lit, entière, mais... Elle ne bougeait plus. Et puis j'ai rencontré quelqu'un qui me connaissait et je me suis attachée à lui, je n'aime pas rester seule, mais il fait partie de mon ancienne "famille" sauf que mon ancien créateur était là et il lui a dis que je n'apporterais que des ennuis, que je ne devais pas m'y attacher parce que ce n'est pas mon créateur, mais elle n'existe plus et je me retrouve seule, sans savoir vraiment quoi faire, avec la peur au ventre dès que je pense que je dois dormir seule cette nuit. Je... Je ne sais pas ce que je sais faire, enfin, quelqu'un m'en a parlé, mais... Je ne sais pas comment cela marche et je sais juste que le soleil me fait cuire, j'ai testé, je voulais savoir si c'était vrai. Je me mordais de nouveau les lèvres, baissant les yeux, Nicolae me manquais, je le sentais bien, il me manquais quelque chose, ou alors c'était Sally qui me manquais? Non, en fait être seule me bouffait, me rongeait de l'intérieur. Je ne sais pas comment je vais faire, je... Extérieurement, je suis seule, mais intérieurement... C'est encore pire. Je regardais autour de nous. Je voulais juste dessiner, savoir si j'en était encore capable. Je passais mes bras autour de ma taille touchant son ventre sans faire exprès, c'est bon, là, il allais me prendre pour une folle à force.



couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 22:15

J'avais envie de l'aider sans réellement comprendre pourquoi. Peu être tout simplement pour penser à autre chose qu'à lui… Oui, ce devait être ça. Son "merci" ainsi que son sourire un peu timide me firent sourire à mon tour, discrètement. La voir ainsi me donnais de plus en plus envie de la prendre dans mes bras, même si je savais très bien qu'en vérité je voulais le faire parce que j'en avais simplement besoin. J'avais besoin d'autre chose que du sexe. De la tendresse, cela devait être ça que je recherchais… Chose que je n'arrivais pas à obtenir avec de simples relations sexuelles. Je me maudissais une nouvelle fois de ne plus être le même qu'avant. Il m'avait rendu faible. Tout était de sa faute ! Mon attention se reporta sur la demoiselle se trouvant devant moi lorsque je la vis ce mordre les lèvres, surement le signe qu'elle réfléchissait.

I : C'est très compliqué, le souci c'est que lorsque je me suis "réveillée", je n'étais pas seule dans le lit où j'étais et je pense que c'était ma créatrice, mais... Elle baissa la tête, murmurant les mots qui suivaient. Je crois que je l'ai tué, ou disons enfin, elle était toujours dans le lit, entière, mais... Elle ne bougeait plus. Et puis j'ai rencontré quelqu'un qui me connaissait et je me suis attachée à lui, je n'aime pas rester seule, mais il fait partie de mon ancienne "famille" sauf que mon ancien créateur était là et il lui a dis que je n'apporterais que des ennuis, que je ne devais pas m'y attacher parce que ce n'est pas mon créateur, mais elle n'existe plus et je me retrouve seule, sans savoir vraiment quoi faire, avec la peur au ventre dès que je pense que je dois dormir seule cette nuit. Je... Je ne sais pas ce que je sais faire, enfin, quelqu'un m'en a parlé, mais... Je ne sais pas comment cela marche et je sais juste que le soleil me fait cuire, j'ai testé, je voulais savoir si c'était vrai. Je ne sais pas comment je vais faire, je... Je voulais juste dessiner, savoir si j'en était encore capable.

Un frisson me parcouru lorsqu'elle passa ses bras autour de sa taille, me frôlant sans le faire exprès. Je passa alors mes mains dans son dos jusqu'à l'enlacer, fermant les yeux une seconde. J'avais de la peine pour elle, et je sentais bien qu'elle ne me repousserait pas malgré que j'étais un inconnu. Je pensa un moment à ce qu'elle venait de dire, lui caressant doucement le dos avec mes pouces. Elle ne supportait pas la solitude, tout comme moi en ce moment.

D : Je suis désolé. Je…

Il n'y eu jamais de fin à cette phrase. Qu'aurais-je pus dire de toute manière ? Mes gestes parlaient d'eux même, il n'y avais rien à ajouter. Je relâcha un peu mon étreinte, la regardant dans les yeux un moment avant de totalement la relâché. Je regarda autour de nous un moment, ne sachant que faire pour lui venir en aide. Je ne suis pas doué pour ce genre de choses. Je ne l'ai jamais été. Mais, en même temps, je n'ai jamais cherché à l'être non plus. Avant, je me foutais royalement des autres, de tout ce qui pouvait arrivé, mais maintenant… Je sentais la colère m'envahir peu à peu, et j'eu un mal fou à me contrôler, à essayer de ne pas penser à tout ce qu'il avait provoquer en moi. J'espérais que la vampire ne prendrais pas ma réaction pour elle, même si je me doutait que c'est ce qui allait ce passer.
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mar 3 Jan - 22:59

Je me dévoilais totalement, lui disant tout et pourtant je me rendais compte que plus je lui parlais et mieux cela allait, enfin pour moi, même si cela me faisait bizarre de penser que j'avais surement tué quelqu'un, il était un inconnu et pourtant... Pourtant c'était à lui que je me confiais le plus. Je savais que je parlais de plus en plus bas et me rapprochais pour qu'il entende, je n'avais pas envie que quelqu'un entendes mes mots, je ne voulait pas aller en prison, ne sachant pas si c'était moi qui lui avait vraiment fait du mal ou non. Je m'enfermais entre mes bras, je m'étais trop dévoilé et détournais la tête, je ne pouvais pas voir son visage, mais je fus surprise lorsque je sentais ses bras autour de moi, ses mains dans mon dos. Je me raidissais une seconde, mais je sentais que ce n'étais pas malsain, au contraire, c'était juste... Je me laissais aller à poser ma tête contre son torse, fermant les yeux, sentant ses mains me caresser le dos. Ce dos qui avait tellement pris de coups que les caresses étaient toujours bénéfiques à mes yeux.

D : Je suis désolé. Je…

Il n'alla pas plus loin, mais son geste me faisait du bien et lorsqu'il relâcha un peu ma taille, je levais les yeux vers lui et plongeait dans son regard, oui, il avait un œil de chaque couleur, c'était différent, mais je me sentais frileuse, tremblant un peu et lorsqu'il me relâcha complètement je me sentais vide. Il avait su combler un vide juste en me tenant dans ses bras, sans rien, sans un mot, j'étais vraiment pitoyable, un inconnu me prend dans ses bras et je m'y sentais en sécurité. Je le sentais comme, je ne sais pas, pas de la peur, mais il y avait un sentiment fort qui émanait de lui. Je ne savais pas trop quoi faire, mais il avait su me calmer et je pouvais peut-être en faire autant. Je posais une main sur l'un de ses bras doucement, je ne voulait pas lui faire de mal et m'approchais lentement de lui, le collant presque. Puis je posais mon autre main sur son autre bras et ne le quittais pas du regard. Je passais mes bras derrière lui, n'arrivant pas à faire le tour, mais le serrais contre moi, mais j'étais gênée dans cette position et relâchais un coté. Je pris sa main pour l'attirer doucement vers moi, qu'il me suive et le forçais à s'asseoir entre mes jambes. Je lui fit poser sa tête et son dos contre ma poitrine et l'encerclais de mes bras, posant ma tête sur le haut de son crane. Je caressais doucement ses bras de mes mains, lui montrant qu'il n'étais pas seul lui non plus. La solitude, je la reconnaissais dans son regard, car j'avais le même depuis quelques jours. Je restais là, contre lui, le berçant doucement entre mes bras, essayant de faire en sorte qu'il se sente mieux.

I : C'est moi qui suis désolé, j'ai dû vous faire revivre de mauvais souvenirs...

Finalement Drake avait raison, je n'étais pas assez bonne pour être côtoyé, et dire qu'en plus je n'étais pas seule dans mon propre corps. Je le serrais un peu plus fort contre moi, restant ma joue contre le haut de son crane, rien de plus, rien de moins, l'apaiser, oui, il m'avais comblé cette solitude un instant, je pouvais bien lui rendre la pareille alors qu'il m'avais écouté parler durant de longues minutes.


couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 12:28

Je m'étais éloigné d'elle, ne sachant plus vraiment comment réagir après ce que je venais de faire. Sûrement n'aurais-je pas dû la prendre dans mes bras, mais la tentation avais été trop forte, j'en avais eu tout simplement besoin. J'avais baissé la tête, fermant les yeux pour calmer la colère qui montait en moi à cause de mon comportement, à cause de ce que j'étais devenu, à cause de lui. Je n'ouvris les yeux que lorsque je sentis une main sur mon bras, puis une autre sur mon autre bras. C'était elle, bien sur, et je la laissais faire en la regardant dans les yeux, me contentant de voir ce qu'elle voulait faire. Elle essaya ensuite de me prendre dans ses bras, mais n'y arrivant pas, elle me relâcha vite. Finalement elle pris ma main afin de m'attirer doucement vers elle, m'obligeant ensuite à m'asseoir entre ses jambes. Ma tête et mon dos se retrouvèrent contre sa poitrine, et sans même que je m'en rende compte elle fini par me caresser les bras à l'aide de ses mains. Je n'avais aucune idée de la raison de son geste, mais grâce à elle je sentais ma colère s'éteindre peu à peu, jusqu'à ce que finalement, elle disparaisse.

I : C'est moi qui suis désolé, j'ai dû vous faire revivre de mauvais souvenirs…

Je ferma les yeux à cette phrase, utilisant cette fois mes mains pour caresser doucement ses jambes. Nous devions avoir autant besoin l'un de l'autre, même si nous ne nous connaissions pas. C'était une sensation étrange, mais pas désagréable. Savoir que je n'étais pas le seul à ne pas supporter la solitude me rassurait dans un sens, mais me désolait aussi dans un autre. Je me cala plus confortablement contre elle, puis ouvrit les yeux en direction du ciel. Je ne mis pas longtemps à faire réapparaître mon carnet, décidé à changer un peu de sujet, même si je savais que l'autre ne tarderais pas à revenir.

D : Tenez, dites moi ce que vous en pensez, dis-je en lui tendant mon carnet.

Mon ton était un peu froid, mais avec un peu de chance elle ne s'en rendrait même pas compte. Je continuais à regarder le ciel avec une pointe de mélancolie, attendant patiemment son verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 17:11

Il semblait si en colère, oui c’était cela, de la colère, mais contre lui-même ou quelqu’un d’autre, mais pas moi, sinon il ne m’aurait pas prise ainsi dans ses bras. J’avais besoin de sentir les bras de quelqu’un autour de moi, mais lui ? Est-ce que quelqu’un le prenait ainsi ? A la façon dont il m’avait serré et dont je m’étais laissé aller, non, il n’avait personne où venait de perdre quelqu’un. Cela se sentait, il m’avait lâché et j’avais l’impression que si je le laissais faire il serait capable de se mutiler. Et bien que je ne le connaisse pas, je ne voulais surtout pas qu’il se fasse mal.

Après un essai câlin raté debout, je le tirais vers moi pour en faire un assis à même le sol, le serrant plus fort contre moi. Il avait besoin de soutien, même s’il ne voulait pas le montrer, tout comme moi, il me donnait l’impression d’être perdu, mais pas par une perte de mémoire, mais plutôt à cause de quelqu’un. Je lui caressais les bras, je savais quel effet cela faisait, mais ne me rappelais pas pourquoi je le savais. Peut-être que j’avais appris à masser ? Je n’avais pas envie de me donner mal à la tête en espérant retrouver ma mémoire et je le senti faire de même sur mes jambes. J’aimais bien, en fait j’aimais beaucoup ses mains, son massage était doux et ferme à la fois et fermais les yeux savourant ce moment. Il devrait être masseur tiens, j’étais sur qu’il pourrait gagner beaucoup d’argent. Je le sentis mieux se mettre entre mes seins, euh ça, il aurait pu éviter, mais bon, je ne disais rien, c’est tout de même moi qui l’avais attiré ainsi pour qu’il soit plus à l’aise. Et si j’étais tombé sur un pervers ? Il n’y a pas plus pervers que moi, alors ne t’inquiètes pas mon lapin. Super, maintenant elle me donnait des noms d’animaux, mais bon pour une fois j’avais conscience que ce n’était pas méchant et souriais doucement.

D : Tenez, dites moi ce que vous en pensez.

J’ouvris les yeux à son ton, me demandant ce qui lui arrivait, mais préférais ne rien dire et pris le carnet qu’il avait mis devant mon nez. Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais pas à une telle profusion de portrait, dont un revenait régulièrement. Je commençais à mieux comprendre et tandis que je relevais ma cuisse pour pouvoir poser le carnet dessus, m’appuyant sur son épaule légèrement, je posais mon autre main sur son bras, le caressant doucement. Il aimait dessiner les yeux, le regard était admirable, j’aurais presque pu croire que la personne était face à moi. Je serrais doucement son épaule un instant puis continuais de le caresser par-dessus sa chemise. J’avais beaucoup de mal à me détacher de ses dessins, il était bien meilleur que moi, il n’y avait pas de doute possible dessus. Plus j’avançais et plus je ressentais l’amour qu’il y avait entre les deux, ou qu’il y avait eut et lorsque je refermais le carnet, un peu à regret, je le déposais sur son ventre et le serrais entre mes deux bras, déposant un baiser sur sa tempe.

I : C’est très beau… J’aimerais savoir en faire autant. Vous… Vous voudrez bien m’apprendre ?Murmurais-je doucement à son oreille.

Je restais contre lui, ne sachant pas quoi dire, je n’étais pas gênée de la situation, c’était naturel pour moi de le tenir ainsi. Une musique me revint en mémoire et je me mis à la fredonner doucement, juste un léger murmure, une simple petite mélodie. J’avais besoin de sentir la présence d’une personne et il était là, tout naturellement. Il me donnait envie de le protéger, de lui chasser toutes ses idées noires qui hantaient son regard. Je passais une main doucement dans ses cheveux, des restes de ma vie passée ? Peut-être, peut-être pas, mais une chose était sur, c’était que je lui massais les tempes sans avoir le moindre doute sur ce qu’il fallait faire.

I : J’aimerais pouvoir vous ôter ce qui vous ronge, éclaircir votre regard de toute cette souffrance… J’aime bien votre sourire, il mérite de pouvoir être là, à chaque instant. murmurais-je.

Je n’osais hausser la voix de peur de faire disparaitre ce moment, je ne savais pas si j’irais mieux, mais si lui l’était, alors cela serait ma première bonne action. Je ne disais plus rien, laissant juste mes mains lui masser le cou, les tempes, les bras, les épaules, pas besoin de parler pour comprendre comment l’autre réagissait. Je me remis à fredonner tout doux, laissant le vent dans les arbres chanter plus fort que moi. J’avais l’impression que nous étions deux âmes brisées par les événements de notre vie.





couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 18:14

Je ne voulais pas que ce moment finisse. Je me sentais mieux auprès d'elle, dans ses bras, appréciant ses caresses au niveau de mes bras. Bon, je restais fidèle à moi même en ne montrant rien, même si je savais que mes yeux pouvaient facilement me trahir. Ils l'avait déjà fait d'ailleurs, avec lui. Non, pas encore, il fallait que j'arrête, il fallait que je l'oublie, mais comme avec chaque choses, c'était plus facile à dire qu'à faire. Enfin, j'avais tout de même réussi à ne pas penser à lui lorsqu'elle m'avait parler d'elle, il y a quelques minutes déjà. C'était un bon début.

J'avais finis par lui tendre mon carnet, voulant son avis sur mes oeuvres. Elles n'avaient rien d'extraordinaire en soit, enfin, de mon point de vue. Il devait rester quelques dessins de lui, dessins dont je me débarrasserait dès qu'elle aurait fini de feuilleter mon carnet. Les autres étaient normalement des portraits de mes conquêtes, étant donner que c'était devenu presque une habitude de les dessiner après leur avoir fait l'amour, ou même avant d'ailleurs. Je voulais garder une quelconque trace d'elles, d'une façon ou d'une autre, sans réellement savoir pourquoi. Je la sentis bouger, s'appuyant doucement sur mon épaule avant de reprendre ses caresses sur un de mes bras. N'ayant plus qu'une seule jambe à ma disposition, je continua simplement mes caresses dessus tout en sortant une pièce de ma poche que je transforma en couteau, jouant ensuite avec à l'aide de ma télékinésie, le faisant se déplacer autour de ma main avec aisance alors que je replongeais dans mes pensées en fermant les yeux.

Je ne les rouvrit que lorsque je sentis quelque chose sur mon ventre, mon carnet sans doute, et presque aussitôt j'arrêta mon manège avec mon couteau, le rangeant dans ma poche. Je sentis à nouveau ses bras autour de moi me serrer, comme si elle avait peur que je disparaisse, et je ne tarda pas à sentir un baiser au niveau de ma tempe, me surprenant un peu.

I : C'est très beau… J'aimerais savoir en faire autant. Vous… Vous voudrez bien m'apprendre ? murmura t'elle à mon oreille.

D : Merci… Je suis sur qu'avec un peu de pratique vous pourriez arrivez à faire de même. Je vous apprendrait avec plaisir…

J'avais repris ma voix douce, étant de plus en plus détendu grâce à tout les efforts qu'elle faisait. Je me mis à feuilleter mon fameux carnet, découvrant que ce que j'avais penser plus tôt était exact. Il était dedans, sur plusieurs pages, différentes poses tout en arborant un air plus ou moins sérieux. Mon Dieu, rien que de le revoir ainsi me faisait l'effet d'un couteau en plein coeur, même si je n'en avait plus depuis longtemps. Je serra les dents en posant ma main sur l'un des dessins, le frôlant au niveau du visage avant de finalement resserrer ma main afin de broyer la feuille. Je resta ainsi quelques secondes avant de passer à une autre page, puis une autre, puis une autre, jusqu'à ce qu'il n'y ai plus aucun portraits de lui. Une fois fait je referma le carnet puis le transforma avant de le remettre dans ma poche. Je ne remarqua qu'ensuite que la jeune femme fredonnait une chanson, comme un léger murmure, loin d'être désagréable à entendre du reste. Une main se balada dans mes cheveux quelques instants avant que mes tempes soient délicatement massées par ses mains. Elle arrivait rien qu'avec ce geste à me détendre encore plus. Elle s'y prenais bien, comme si c'était presque naturel pour elle.

I : J'aimerais pouvoir vous ôter ce qui vous ronge, éclaircir votre regard de toute cette souffrance… J'aime bien votre sourire, il mérite de pouvoir être là, à chaque instant. murmura t'elle.

Je souriais légèrement à ça. Alors elle aussi voulait m'aider ? Oui, sauf que je ne pensais pas que cela soit possible. Il me fallait simplement du temps, certainement beaucoup de temps pour que cela passe, pour que ma souffrance disparaisse, mais il viendrait bien un moment où elle le ferait. Enfin, je l'espérais.

D : Vous ne pouvez pas, personne ne le peu. Il faut juste que ça passe, il faut juste du temps… murmurais-je.

Elle continua ensuite de me masser, passant par mon cou, mes tempes, mes bras puis mes épaules, me plongeant dans un étrange état de bien être. Bercer par sa voix, je réutilisa mon pouvoir sans le vouloir, faisant voler tous les objets ce trouvant non loin de nous. Je ne pouvait pas le voir, ayant refermer les yeux afin de mieux apprécier tout ces gestes, mais je pouvais le sentir. Je continuais moi aussi de caresser ses jambes, me joignant à elle alors qu'elle fredonnait une chanson que je connaissais. Voilà encore quelque chose qui me manquais d'ailleurs. Il m'avait redonné le goût du chant, m'assurant que j'avais toujours une belle voix mais que je pouvais encore l'amélioré. Peut être faudrait il que je m'y mette...
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 18:48

Je ne voulais pas penser à ce que se sera lorsque je me retrouverais seule, non, je ne pensais qu'à cet instant, rien de bien compliqué, juste un peu de tendresse pour nous deux, rien de moins, rien de plus. Une présence, parfois un geste de lui, quoique non, je me rendais compte qu'il me touchais également l'une de mes jambes, l'autre étant repliée contre lui. Cela faisait un bien fou, surtout que j'étais moi-même et j’espérais jusque demain, je ne voulais pas gâcher notre moment. C'était étrange comme un simple regard d'un inconnu, le fait de voir un simple dessin et nous en étions arrivé là, juste l'un contre l'autre à vouloir s'aider mutuellement. Je ne savais pas ce que serait l'avenir, je n'y pensais pas, je faisais juste en sorte qu'il se détente, je sentais bien ses muscles sous mes doigts, il était tendu, dur, presque une panthère à bondir... Tiens pourquoi je pensais à une panthère?

Il devait savoir faire de la magie, ou quelque chose d'approchant, s'amusant avec un objet qui ne me semblait pas être un couteau au premier abord, j'aurais juré que c'était une pièce de monnaie. Je devais être fatiguée, cela ne pouvait être que ça et continuais de le masser tout en lui rendant ses magnifiques dessins. Il le rangea dans sa poche et je me laissais aller à lui dire que j'aimerais l'avoir pour professeur. Il était vraiment très douée. Je le sentis surpris? Oui, c'était cela, c'était étrange la façon dont j'arrivais à déterminer le moindre bruit, la moindre expression de son visage, surtout pour un simple baiser sur la tempe. J'avouais que je le serrais comme un nounours contre mon cœur, enfin ce qu'il en restait, vu qu'il ne battait plus.

D : Merci… Je suis sur qu'avec un peu de pratique vous pourriez arrivez à faire de même. Je vous apprendrait avec plaisir…

Je souriais doucement, cela signifiait que je le reverrais au moins une fois et sans le vouloir, je me sentais plus légère. Mais au moins j'étais fière de moi pour une chose : sa voix! Elle était bien plus mélodieuse, moins en rage et lorsqu'il se mis à déchirer des feuilles de papier j'avais bien compris que c'était lui qui l'avait mis dans un état pareil. Cela se voyait facilement, ces dessins étaient les meilleurs, plus expressifs, tout son amour était dans ses pages... Ces mêmes pages qu'il broyait. Je ne savais pas pourquoi, mais le sentir si mal me faisait de la peine, personne ne méritait de souffrir ainsi, moi au moins j'avais une excuse, plus de passé, plus d'avenir, mais lui... Il ne portait pas de succubes en lui, sinon j'en connaissait une qui allait se réveiller plus vite que ça. Je fredonnais doucement, le laissant finir ce qu'il avait commencé, il en avait besoin, cela se sentait, il se crispait encore plus et une fois fini, il... Il transforma? Son carnet et le mis dans sa poche... Donc je n'étais pas fatiguée, il pouvait modifier les objets? Je gardais cela en mémoire, pour lui demander de me montrer peut-être ses talents. Je sentais que je pouvais le détendre, peut-être même l'endormir en le massant et c'est ce que je faisais. Je me rendais compte que j'aimais cela et continuais tout en lui parlant. Il avait voulu m'aider, mais il ne connaissait pas toute la vérité et je ne me voyais pas lui dire, au fait, je vis avec un succube... Je voulais vraiment voir son sourire monter jusque ses yeux.

D : Vous ne pouvez pas, personne ne le peu. Il faut juste que ça passe, il faut juste du temps…

Je déposais un baiser au-dessus de sa tête, murmurant un je sais. Et continuais de le masser, oh oui, j'aimais cela et lorsque je redescendis mon autre jambe, il en fit de même pour les deux. Je sentais qu'il était malléable, il se laissait faire plus facilement et sa peau était douce au toucher, surtout ses cheveux. Un peu comme ceux de Nicolae, les siens étaient un peu plus court, ou plus long, je ne m'en rappelais pas, comme si elle me prenais un bout de mémoire au fur et à mesure du temps. Je fermais les yeux, le sentant complètement détendu sur moi. Je l'entendis fredonner en même temps que moi, suivant le même rythme et souriais. Je continuais, lui aussi et me détendais sous ses doigts. Je sentis quelque chose me passer sous le nez et ouvrais les yeux pour me retrouver nez-à-nez avec un banc? Je refermais les yeux et les rouvris, me disant que je devais dormir, mais non, c'était bien un banc qui était juste au-dessus de nous deux et il n'y avais pas que cela. tout autour de nous, je voyais d'autres bancs qui flottaient dans les airs, des poubelles, des fleurs, des brins d'herbes et même un chien avec sa laisse? Je m'arrêtais de fredonner, espérant que ce n'étais pas cela qui avait fait ça et non, cela continuais toujours de tourner autour de nous jusqu'à ce que je vois une énorme branche nous foncer dessus.

I : NON! Criais-je.

Je tendis les deux mains face à moi pour... Je ne savais pas trop quoi, mais elle ne nous frapperait pas, c'était certain, en tout cas pas lui, lorsque je sentis un vent violent s'enrouler autour de nous, des picotements dans mes mains et je vis la branche se désintégrer petit à petit, une sorte de tourbillon l'éliminait. Avant même qu'elle n'arrive à nous, il ne restait plus que des cendres... Je regardais mes mains, horrifiée par ce qui venait de se produire, en plus d'avoir un succube, j'étais un véritable monstre! C'est bon à savoir...





couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 20:10

J'étais à présent totalement détendu, vider de toute la colère qui avait pu m'habiter depuis quelques jours. Elle avait réussi cet exploit je ne sais comment, mais elle l'avait fait. En tout cas, cela me faisait énormément de bien. Je continuais à apprécier toutes ses petites attention en ne me rendant même pas compte que j'utilisais mon pouvoir, faisant voler les quelques objets qui se trouvaient avec nous dans le parc. En fait, je m'en fichais, je ne voulais pas que se moment s'arrête. Je me sentais tellement bien ainsi… Alors que je continuais de m'occuper de ses jambes, je me surpris à vouloir continuer ses caresses sur sa peau, la découvrir, voir à quel point elle pouvait être douce. Il n'y avait pas d'arrière pensées, enfin, pas pour le moment, juste le désir d'en savoir un peu plus sur son corps.

Malheureusement pour moi ce n'était simplement pas envisageable, enfin, je ne pensais pas que ça le soit. Elle me penserait pervers, elle penserait que je n'avais fait tout ça que pour coucher avec elle, ce qui n'était absolument pas le cas. Je savais qu'à un moment, dans peu de temps, nous devrions nous séparé, retourner dans nos demeures respectives, à moins que nous passions la nuit ensemble, même si cela m'étonnerais qu'elle accepte. Quoi que… Elle m'avait quand même bien fait comprendre qu'elle ne voulais pas rester seule, et moi non plus du reste, alors peu être que… Je décida de garder ma question pour plus tard, ne voulant pas rompre notre contact. Sa main dans mes cheveux me donnait de légers frissons, et tandis que je fredonnais avec elle, je pris sa main dans la mienne, mêlant nos doigts, les serrant doucement puis les desserrant, refaisant cela une multitude de fois jusqu'à ce qu'elle s'arrête de fredonner. J'arrêta donc aussi, concentrant toute mon attention sur ce qui pouvait bien ce produire autour de nous.

I : NON!

Son cri me fit instantanément rouvrit les yeux et alors que je voyais une énorme branche nous arrivez droit dessus, elle tendit ses deux mains de part et d'autre de ma tête, provoquant une rafale de vent autour de nous. Je regardais la scène qui se passait devant moi avec des yeux ronds, observant la branche se désintégrer peu à peu jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un tas de cendre, juste au niveau de mes pieds. Les objets tournant encore autour de nous tombèrent d'un coup tandis que je me retournait, voulant voir si elle allait bien. Et dire qu'elle m'avait dis ne pas connaitre ses pouvoirs il n'y a pas si longtemps, à présent elle était servie. Elle avait l'air horrifié par ce qui venait de ce produire, fixant ses mains sans relâche. Je laissa mes mains se poser de part et d'autre de son visage, l'obligeant à me regarder dans les yeux.

D : Tu vas bien ? C'est rien, ne t'inquiète pas, ça va aller...

J'étais inquiet pour elle, me rappelant de la façon dont j'avais réagis lorsque j'avais découvert mes dons. J'avais été effrayé, ne sachant pas quoi en penser, mais heureusement Liam avait été là pour moi. Je voulais à présent être là pour elle, la rassurer si elle en avait besoin, et même plus si il le fallait. Une de mes mains descendis dans son coup, laissant juste mon pouce et mon index au niveau de sa mâchoire, caressant doucement sa peau alors que je laissais l'autre aller se réfugier dans ses cheveux, attendant patiemment qu'elle se calme.
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 20:49

Tout aurait pu aller bien, juste des caresses respectives, des massages de l'un à l'autre, nos doigts se croisaient, se décroisaient, il avait des mains longues et fines, très belles. Oui, tout aurait pu aller vraiment bien, mais le fait de voir des choses nous arriver droit dessus telle cette branche d'arbre non négligeable me fit lever les mains. Je voulais la prendre sur moi, la repousser, je ne savais pas ce qui se passait, mais en fait elle ne nous atteint pas. Non, elle se désintégrais petit à petit devant mes yeux effarés. Je ne vis plus que des cendres devant moi retomber en poussière, je... Mes mains, elles étaient meurtrières. J'étais un monstre, je comprenais pourquoi Drake ne voulait pas que je soit dans les parages, je... Je... Je ne comprenais plus rien, des dons, mais pourquoi j'avais un don pareil? Je ne faisais pas attention à se qui se passait autour de moi, je n'avais aucune envie de savoir ce qui se passait autour de moi. Je ne faisais que les regarder ses mains, ses mains qui venaient de masser un homme avec tendresse et là... Elle, elle venait de détruire. Je les fixais, je... Je... Je sentis des mains sur mon visage et vis quelque chose devant moi. Tout était flou, vraiment trop flou pour que je vois ce qui se passe, qui était devant moi, j'avais envie de fuir loin, d'en finir, finalement me laisser au soleil c'était une bonne idée.

D : Tu vas bien ? C'est rien, ne t'inquiète pas, ça va aller...

Sa voix... Sa voix me rappelait quelque chose, je me fixais sur le son de sa voix et lorsqu'enfin mes yeux reprirent une vision plus net, je plongeais directement dans ses yeux, laissant tomber mes mains sur mes cuisses. Je fermais les yeux, appréciant son massage dans mon cou et ma nuque, mais cela ne me faisait pas arrêter de penser à ce que je venais de faire. J'ouvris les yeux de nouveau sentant les larmes me monter au yeux. Non, je ne devais pas pleurer, je devais me ressaisir, mais je ne voyais pas comment. Tout ce que j'avais pu faire depuis mon réveil... Je n'avais cessé de faire du mal à tout le monde et pour une fois que j'arrivais à contrôler Lillith et surtout que j'avais l'impression d'aider vraiment quelqu'un, voila ce qui arrivait...

I : Pourquoi j'ai ça? Je veux dire, je dois être mauvaise, ça ne peux être que ça, je suis mauvaise... Je suis un monstre, je, tu, tu as bien vu... Et si cela se déclenchais sur quelqu'un et si je l'avais déjà fait? Murmurais-je. Je refermais les yeux, ne pouvant le regarder, j'étais un monstre... J'aurais dû rester au soleil pour le voir, c'était cela que je voulais faire à mon réveil, voir le soleil se lever. Il me manquais, je ne comprenais pas pourquoi, mais il me manquais et à chaque fois que je voulais le voir, tous m'en ont empêcher, mais s'ils savaient... Ils m'auraient laissés faire, ils auraient dû me laisser faire, je... Tout n'était que murmures, je n'osais plus rien faire, plus rien dire et laissais mon regard tomber sur mes mains, je ne voulait plus les voir, elles ne devaient pas exister, elles devraient ne plus exister... Et si je les coupais? Oui, se serait bien, elles ne feraient plus de mal, elles n'existeraient plus, elles... Je relevais la tête, retombant dans son regard et me mordais les lèvres. Je deviens folle, c'est ça? c'est à cause de Lillith, elle... Depuis qu'elle est là, j'ai des choses bizarre qui arrivent je... Je suis désolée je pense que tu ne devrais pas rester à mes cotés... Je suis dangereuse et toi... Toi, je... Je n'ai pas envie qu'il t'arrive quelque chose...

Seuls ses yeux m'empêchaient de partir en courant et encore, j'étais persuadée de me ramasser tellement j'avais du mal avec la vitesse... Et maintenant avec ça? J'en avais assez de tout cela et si je découvrais que j'étais un tueur à gage ou pire encore? Un tueur d'enfants? Comment j'allais faire pour vivre avec ça? Comment je pouvais faire avec ça? Je voulais dessiner, je voulais masser et non pas détruire...



couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 21:23

Je ne savais quoi faire. J'avais beau la regarder dans les yeux, lui caresser le visage pour qu'elle se calme un minimum après ce qu'elle venait de faire, rien n'y faisait. Pendant un moment j'eu l'impression qu'elle ne me voyais pas, mais cette impression disparu lorsqu'elle ferma les yeux, les rouvrant quelques secondes plus tard. Elle laissa retomber ses mains sur ses cuisses alors que moi je ne la lâchais pas, continuant de caresser son visage avec tendresse. Je voyais ses yeux se remplir de larmes, larmes qui ne sortirent d'ailleurs pas. Je me sentais horriblement mal, ne sachant absolument pas quoi faire pour qu'elle se ressaisisse, pour retrouver la femme avec qui j'étais il y a encore quelques secondes.

I : Pourquoi j'ai ça? Je veux dire, je dois être mauvaise, ça ne peux être que ça, je suis mauvaise... Je suis un monstre, je, tu, tu as bien vu... Et si cela se déclenchais sur quelqu'un et si je l'avais déjà fait? J'aurais dû rester au soleil pour le voir, c'était cela que je voulais faire à mon réveil, voir le soleil se lever. Il me manquais, je ne comprenais pas pourquoi, mais il me manquais et à chaque fois que je voulais le voir, tous m'en ont empêcher, mais s'ils savaient... Ils m'auraient laissés faire, ils auraient dû me laisser faire, je... Et si je les coupais? Oui, se serait bien, elles ne feraient plus de mal, elles n'existeraient plus, elles... Je deviens folle, c'est ça? c'est à cause de Lillith, elle... Depuis qu'elle est là, j'ai des choses bizarre qui arrivent je... Je suis désolée je pense que tu ne devrais pas rester à mes cotés... Je suis dangereuse et toi... Toi, je... Je n'ai pas envie qu'il t'arrive quelque chose...

Mes yeux quittèrent les siens à ses mots, mon esprit analysant chaque des paroles qu'elle venait de prononcer. Ce rendait-elle au moins compte de ce qu'elle venait de dire ? Elle parlait de suicide, de ce couper les mains pour que son don ne réapparaisse plus jamais. J'avouais que celui-ci était impressionnant, mais elle pouvais arriver à le contrôler, avec le temps, et la persévérance. Certes, je n'avais pas ce genre de pouvoir, et donc je ne pouvais pas savoir ce que c'était, mais j'avais déjà tuer, un nombre incalculable de fois… Mon regard retrouva le sien alors que je cherchais les mots pour lui expliquer, pour lui dire qu'il ne fallait pas qu'elle pense à des choses pareils, qu'il fallait qu'elle avance, comme moi je l'avais fait, et comme je le fait encore aujourd'hui…

D : Calme toi et arrête de dire de tels choses. Ne rejette pas ton don. Tu as certainement dû tuer dans ton ancienne vie mais tu as pu aussi protéger grâce à lui. Regarde, tu viens d'empêcher cette branche de nous écrasez alors qu'elle était toute disposée à le faire. Tu n'es pas la seule à avoir ce genre de pouvoir, tu n'es pas la seule à avoir déjà tué. C'est horrible, je le sais bien, mais c'est comme ça, il faut que tu avances, que tu ne baisses jamais les bras… Je suis heureux que les gens dont tu parles t'ai empêcher d'aller au soleil, sinon je n'aurais pas pu te rencontrer… Je fis une pose, souriant légèrement tout en déplaçant la main qui se trouvait dans ses cheveux vers sa joue, la caressant doucement du revers de la main avant d'arrêter l'enlevant cette fois complètement. Et cette… Lilith dont tu parles, qui est-elle exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 21:53

Je sentais ses mains sur mon visage, cela me faisait du bien, même si mon esprit ne cessait de partir dans tous les sens. J'essayais de me raccrocher à quelque chose, mais j'étais le démon en personne, comment il.. Non, il ne devait pas rester ici, pas auprès de moi, il risquais sa vie, si... Si cela recommençais et si cela recommençais encore. Je n'arrivais plus à quitter mes mains du regard, mais je devais me dire que... Je sentais ses mains dans mon cou et cela me faisait du bien, c'était une des choses qui me raccrochais ici dans cet endroit. Ses yeux... Ils étaient hypnotisant... Est-ce que nous avions tous le même regard?

D : Calme toi et arrête de dire de tels choses. Ne rejette pas ton don. Tu as certainement dû tuer dans ton ancienne vie mais tu as pu aussi protéger grâce à lui. Regarde, tu viens d'empêcher cette branche de nous écrasez alors qu'elle était toute disposée à le faire. Tu n'es pas la seule à avoir ce genre de pouvoir, tu n'es pas la seule à avoir déjà tué. C'est horrible, je le sais bien, mais c'est comme ça, il faut que tu avances, que tu ne baisses jamais les bras… Je suis heureux que les gens dont tu parles t'ai empêcher d'aller au soleil, sinon je n'aurais pas pu te rencontrer…

J'écoutais chacun de ses mots et je sentis une larme qui coulait sur mon visage, super en plus j'allais en mettre partout du sang, je me devais de retenir toutes les autres qui se trouvaient derrière. Je baissais la tête en l'entendant dire que cela nous avait sauvé, peut-être, peut-être pas. Je relevais la tête lorsqu'il parla du fait que je n'aurais pas dû aller au soleil, pour me rencontrer? J'ouvrais la bouche, une fois, puis une deuxième, mais finalement je m'humectais les lèvres, ne sachant plus ce que je voulais dire. L'une de ses mains me caressa la joue et s'en alla. Non! Je n'avais pas envie qu'il l'enlève et je la reprenais, la lui posant sur ma joue de nouveau, laissant ma main dessus. Je m'y frottais doucement écoutant sa dernière question.

D : Et cette… Lilith dont tu parles, qui est-elle exactement ?

I : Tu le pense vraiment? Je veux dire tout ça, que ça peux aller mieux? Je n'ai pas envie de savoir que j'ai tué avant, je... Enfin, si j'ai tué une fois, je ne m'en rappelle qu'à cause d'elle, car elle m'a redonné ses souvenirs et j'ai largement eut le droit à la totale... Je sais que je me suis défendue, mais, j'ai tuée la première femme que j'ai vu... Ils m'avaient assoiffée, ils m'ont... Je fermais les yeux je ne voulait pas repenser à cela et pensais à une chose. Lillith est un succube qui vit en moi depuis que je suis morte, il y a une semaine. En changeant de créateur, elles en ont profité pour venir dans mon corps et une fois qu'elles ont eut ce qu'elles voulaient, une seule est restée. Je ne sais pas où est l'autre et je suis un danger pour quiconque s'approche. Je ferais mieux de ne pas trop parler elle doit dormir, car elle ne c'est pas réveillée et lorsqu'elle se réveille... Disons qu'il vaut mieux que je soit seule.

Voila c'était dit, c'était fait, il allait pouvoir reprendre sa main et me laisser seule. Je ne le souhaitais pas, mais je le laisserais faire, mais...

I : J'ai pas envie que tu partes. soufflais-je.


couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 22:19

J'étais arrivé à lui dire ce que je pensais, à savoir qu'il ne fallait surtout pas qu'elle pense au suicide, qu'elle ne devait plus penser à ce qu'elle avait pu faire dans le passé et qu'elle devait avancer, comme nous tous, y compris moi. Je n'aurais sans doute pas dû lui dire que j'étais heureux de l'avoir rencontrer, mais c'était la vérité, la simple vérité. Sans elle je n'aurais pas pus me détendre, me sentir un peu mieux qu'avant. Bon, ce n'était pas encore ça, mais pour l'instant je m'en fichais, tout ce qui m'importait, c'était elle. Une larme de sang coula de son visage alors que je finissais ma phrase, larme que j'alla rapidement essuyée avant qu'elle ne tombe sur sa chemise. Je voulu enlever ma main de sa joue après un petit temps, mais à peine l'avais-je enlever de son visage qu'elle me la repris, la colla de nouveau à sa joue en ajoutant la sienne par dessus, se frottant doucement contre. Je ne décollais plus mon regard d'elle, la laissant faire en entrouvrant la bouche afin de lui demander qui était au juste cette Lilith dont elle n'arrêtait pas de parler.

I : Tu le pense vraiment? Je veux dire tout ça, que ça peux aller mieux? Je n'ai pas envie de savoir que j'ai tué avant, je... Enfin, si j'ai tué une fois, je ne m'en rappelle qu'à cause d'elle, car elle m'a redonné ses souvenirs et j'ai largement eut le droit à la totale... Je sais que je me suis défendue, mais, j'ai tuée la première femme que j'ai vu... Ils m'avaient assoiffée, ils m'ont... Lillith est un succube qui vit en moi depuis que je suis morte, il y a une semaine. En changeant de créateur, elles en ont profité pour venir dans mon corps et une fois qu'elles ont eut ce qu'elles voulaient, une seule est restée. Je ne sais pas où est l'autre et je suis un danger pour quiconque s'approche. Je ferais mieux de ne pas trop parler elle doit dormir, car elle ne c'est pas réveillée et lorsqu'elle se réveille... Disons qu'il vaut mieux que je soit seule.

Un succube… Génial. Moi qui pensais que ses êtres n'étaient qu'une légende, je m'étais apparemment complètement trompé. J'avais lu pas mal de choses sur elles, et je savais donc à quoi m'attendre. Enfin, à condition que ce que l'on racontait dans les livres soit juste, ce qui n'était pas toujours le cas. La pauvre… Elle devait vraiment souffrir avec un être pareil en elle…

I : J'ai pas envie que tu partes.

Un frisson me parcouru lorsque j'entendis cette dernière phrase. J'alla poser un baiser sur son front en continuant toujours mes caresses, lui souriant ensuite d'une façon rassurante. Je n'avais pas l'intention de partir, surtout en sachant que cette Lilith était en elle. J'avais beau cherché, je ne me souvenais pas avoir lu une solution pour qu'elle sorte de son corps, mais peut être devrais-je consulter la bibliothèque de l'Académie pour voir si quelque chose ne m'avais pas échapper…

D : Oui, je le pense vraiment. Je suis certain que les choses peuvent s'arranger. Et, pour Lilith, il doit forcément y avoir une solution pour qu'elle s'en aille. Je ne partirais pas, ne t'en fait pas…

Une promesse ? S'en était une pour moi, même si je n'étais pas sûr de pouvoir la tenir. Je ne pourrais pas toujours être avec elle, mais je ferais mon possible pour l'être un maximum, enfin, jusqu'à ce qu'elle aille mieux, et que ce foutu succube s'en aille. Ensuite… Et bien nous verrons, tout simplement. Et puis, à moi aussi cela allait me faire du bien de ne plus être seul, même si dans un sens je ne l'étais pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 23:05

J'avais du mal à croire en ce qu'il me disait, il ne me connaissait pas, il ne savait même pas comment je m'appelais et il semblait content de me connaitre. Dans un sens moi aussi j'étais contente de le connaitre, je me sentais moins seule, mais et si je m'accrochais à lui comme avec tous les autres depuis peu et que j'étais obligé de le laisser? J'avais besoin de le sentir et sa main, je la reprenais, la remettant sur ma joue. Je ne sais pas pourquoi, mais j'en avais besoin et son regard était plus... Moins de colère, plus de... Je n'arrivais pas à définir ce que je voyais dans son regard, mais c'était mieux que tout à l'heure. Il essuya ma larme et je mis un point d'honneur à ne pas en laisser d'autre, j'avais vu ce que cela donnait la dernière fois et le sang sur le visage c'était affreux. Finalement je lui déballais tout sur ce que j'avais en moi et sur ce qui c'était passé, enfin, non pas tout ce qui c'était passé, les tortures, les viols et tout le reste... Voilà pourquoi j'étais morte une seconde fois, parce que j'ai voulue me venger, mais tout cela c'était du passé. Je préférais que Lillith dorme et n'en disais pas plus, au contraire, plus je me taisais et plus j'étais tranquille avec elle. Il ne parlait pas, ne répondait pas et j'avais peur qu'il ne m'abandonne. Moi qui ne voulait pas montrer mes peurs, je les lui montrais rien qu'en disant, le suppliant presque de ne pas partir.

Il vint m'embrasser le front et je fermais les yeux, sentant ses doigts toujours sur mon visage. J'ouvrais les yeux et vis son sourire, le mien fut plus timide que le sien, c'était clair. Je ne savais pas si les choses pouvaient s'arranger, j'aimerais tant retrouver une vie normale, mais c'était impossible.

D : Oui, je le pense vraiment. Je suis certain que les choses peuvent s'arranger. Et, pour Lilith, il doit forcément y avoir une solution pour qu'elle s'en aille. Je ne partirais pas, ne t'en fait pas…

I : Je ne sais pas si on peux la virer... Drake à dit qu'il fallait soit la brûler, soit la passer à quelqu'un d'autre, mais elle ne veux pas changer de corps... Je ne comprend pas pourquoi, le mien n'est pas parfait, j'ai des cicatrices partout dans le dos, je ne sais pas contrôler mes mains... Elle à accès à tout, que se soit mes pensées, mes souvenirs... C'est pour ça que je n'ai plus rien et si je me rebelle trop, elle prend la place, elle... Je ne sais pas comment elle fait, mais elle me met dans un endroit froid, noir, humide... Elle m'épuise et je dois me... Nourrir plus. Je, nous, enfin nous avons réussit à avoir un compromis, mais je ne lui fait pas confiance...

Je me pris dans mes bras, m'enlaçant la taille, je sentais le froid m'envahir, je savais ce que cela voulait dire, il faudra que j'aille me nourrir bientôt, enfin dans le sens nourrir, pas de sang. Mais ce n'était que le début, j'avais encore du temps, pour le moment. Je me recroquevillais sur moi-même, mes genoux sous moi, cachant mes mains comme je le pouvais. Je pensais à ce que je venais de faire et me rappelais la conversation avec Amy, elle m'avait dit ce que j'avais comme pouvoir.

I : Ça doit être l'onde, c'est forcément celui-là... Elle m'a dit, que je savais voler et euh... Elle m'a dit aussi que je pouvais me téléporter, ou quelque chose dans le genre... Au moins ils sont moins dangereux ceux-là, tu ne crois pas?

Je me mordais les lèvres, j'avais besoin de chaleur et je ne voyais que lui pour le moment, ensuite, il faudrait que je retrouve le chemin de ma chambre.

I : Merci. Merci de rester, j'en ai besoin... Tu pourrais me prendre dans tes bras, juste le temps que je me réchauffe? Je suis désolée de te demander cela, mais je ne suis pas très bien. J'ai juste besoin de tes bras, c'est tout, je te promet de ne rien te demander d'autres.

Je ne cessais de me mordre les lèvres, un tic nerveux sans doute, mais s'il refusait, je savais qu'il faudrait que je parte rapidement, autrement, je n'en ferais qu'une bouchée et ça non, je ne le voulais pas!




couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Mer 4 Jan - 23:35

Je ne savais pas trop penser de tout ça. Dejà de tout ce qu'elle m'avait avouer, puis de ce que je ressentais, et surtout de ce que je lui avais dis. Je lui avais promis de rester à ses côtés, alors que je ne savais même pas son nom. J'avais envie de la protégé, de la gardé près de moi, surement à cause de mon état. J'étais pathétique, mais j'avais besoin d'elle. Enfin non, j'avais besoin de quelqu'un et il n'y avait qu'elle, c'était plutôt ça. Je ne savais pas du tout où ce déjà de relation allais nous menez, peut être à une amitié ? Oui, je ne voyais pas ce que je pourrais être d'autre pour elle. Un amant peut être ? Hum, ça demandais réflexion… Non pas qu'elle n'était pas à mon goût, non, au contraire, c'est juste que.. J'avais simplement peur. Peur qu'il se passe quelque chose que je puisse pas contrôler. Enfin, nous verrions bien…

I : Je ne sais pas si on peux la virer... Drake à dit qu'il fallait soit la brûler, soit la passer à quelqu'un d'autre, mais elle ne veux pas changer de corps... Je ne comprend pas pourquoi, le mien n'est pas parfait, j'ai des cicatrices partout dans le dos, je ne sais pas contrôler mes mains... Elle à accès à tout, que se soit mes pensées, mes souvenirs... C'est pour ça que je n'ai plus rien et si je me rebelle trop, elle prend la place, elle... Je ne sais pas comment elle fait, mais elle me met dans un endroit froid, noir, humide... Elle m'épuise et je dois me... Nourrir plus. Je, nous, enfin nous avons réussit à avoir un compromis, mais je ne lui fait pas confiance...

Je me demanda un moment qui était ce Drake, espérant qu'il ne lui avait pas fait trop d'emmerdes, mais vu comment elle en parlait, ça n'avait pas l'air. C'était déjà ça. Donc, il fallait que le succube change de corps d'une manière ou d'une autre… Hum, peut être que… Il faudrait que j'arrive à lui parler, à savoir ce qu'elle veux exactement, et peut être lui proposer un marché, en espérant qu'elle accepte, ce qui ne semblait pas gagné apparemment.

I : Ça doit être l'onde, c'est forcément celui-là... Elle m'a dit, que je savais voler et euh... Elle m'a dit aussi que je pouvais me téléporter, ou quelque chose dans le genre... Au moins ils sont moins dangereux ceux-là, tu ne crois pas?

D : Hum, oui, ils sont moins dangereux. Il faudra aussi que tu apprennes à les utiliser d'ailleurs…

J'étais toujours en pleine réflexion, fixant ses lèvres avec insistance sans le vouloir. Elle se les mordait, tic humain sans doute. Je ne décolla mes yeux de sa bouche que lorsqu'elle repris parole, et ce n'est qu'alors que je remarqua qu'elle avais enrouler ses bras autour d'elle, de la même façon que tout à l'heure.

I : Merci. Merci de rester, j'en ai besoin... Tu pourrais me prendre dans tes bras, juste le temps que je me réchauffe? Je suis désolée de te demander cela, mais je ne suis pas très bien. J'ai juste besoin de tes bras, c'est tout, je te promet de ne rien te demander d'autres.

Je ne répondis même pas et enleva ma veste, la déposant sur ses épaules tout en l'attirant vers moi pour qu'elle se relève. Une fois debout je la pris dans mes bras tout en me disant qu'il était peu être préférable que nous rentrions, et qu'il était donc temps que je lui pose la question que j'avais en tête tout à l'heure, croisant les doigts pour qu'elle accepte. Je laissa mes mains lui caresser le dos tout en déposant un baiser sur ses cheveux, regardant autour de nous un instant.

D : Je… Enfin… Tu accepterais de passer la nuit avec moi ? Je ne tenterais rien ne t'en fais pas, je voudrais juste ne pas rester seul…

C'était dis. Très maladroitement mais c'était dis. Je craignais qu'elle ne refuse, auquel cas j'allais encore passer une nuit horrible. Plus le scrutait les alentours, plus je me rendait compte que je n'avais même pas fait attention à reposer les éléments du parc à leur place lorsque j'avais arrêter mon pouvoir. J'en profita donc pour le faire maintenant, espérant qu'elle ne soit pas effrayée en voyant tout le décor bouger une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Jeu 5 Jan - 12:31

Je commençais à avoir froid, signe que j’allais devoir y passer, une fois de plus, pourtant la dose qu’elle avait eut avec Nicolae n’avait pas été petite, enfin je crois. Je n’y connaissais rien, ne sachant pas si j’avais beaucoup de temps devant moi, mais si je dormais, cela arrêterais momentanément sa demande ? Peut-être, ou pas d’ailleurs, je ne l’avais que depuis peu, mais il était vrai que je dormais beaucoup depuis mon « retour ». Je ne voulais pas lui faire de mal, il était si gentil et déjà bien tourmenté par autre chose, qu’une femme, amnésique, n’habitant pas seule dans son propre corps et ne sachant pas se contrôler… Il y avait bien mieux comme accompagnement. Pour l’enlever de moi, pour en finir avec cette chose qui m’envahissait, il fallait me bruler, donc ma mort et la sienne en même temps, c’était sous-entendu, ou la donner à quelqu’un d’autre, mais elle s’accrochait. Qu’est-ce que je pouvais avoir de spécial pour qu’elle me veuille moi ? J’expliquais tout cela à cet homme, ne sachant pas comment m’arrêter de parler. Mes pensées partirent sur une conversation que j’avais eut, au sujet des dons, de MES dons et les lui dévoilaient. Le meilleur moyen que je trouvais c’était de me mordre les lèvres. Au moins je ne disais plus rien, mais j’avais réellement peur de me retrouver seule dans le noir, dans mon propre corps et le mieux était d’arrêter de parler d’elle. Plus longtemps je serais moi-même, plus longtemps je pourrais rester à ses cotés. Pathétique ? Oh oui, vraiment pathétique, un vampire qui à peur d’être seul et dire que je pensais que nous étions fait pour être solitaire… Apparemment ce n’était pas mon cas. Je repensais au fait de voler et de disparaitre ? C’était un peu cela le dernier et je me demandais ce que cela faisait.

D : Hum, oui, ils sont moins dangereux. Il faudra aussi que tu apprennes à les utiliser d'ailleurs…

Apprendre à les utiliser… Je voulais bien, mais il était où le manuel d’utilisation des dons des vampires ? Non, parce que voila, quelqu’un vous transforme et vous devez vous débrouiller seule ? Enfin, en même temps si c’était bien la femme que j’avais laissé là-bas, elle ne pouvait pas grand-chose pour moi, mais Drake, il l’avait été lui, mon premier créateur, alors comment, non pourquoi il ne m’avait pas aidé ? Il aurait pu m’expliquer les bases, je ne savais pas moi, mais plus je me mordais les lèvres et plus je réfléchissais au fait qu’il n’en avait rien à faire. Je n’étais plus à lui, si j’avais bien compris, donc il se désintéressait de moi et comme il allait se marier, forcément, un « bébé » vampire en liberté… Il s’en fichait royalement ! Je relevais les yeux et le voyais me fixer, il était si proche que je savais qu’il regardait ma bouche. J’étais prête à lui demander si j’avais quelque chose dessus, mais il l’aurait peut-être mal pris, en fait je ne connaissais rien de lui, mais je lui accordais ma confiance. C’était peut-être une erreur, ou peut-être pas, mais j’avais besoin de faire confiance à quelqu’un et c’était lui. D’ailleurs je lui demandais s’il voulait bien me « réchauffer » sans mauvais jeux de mots, je me sentais si fatiguée, si froide…

J’attendais qu’il me réponde, mais il ne disait rien, il enleva sa veste et oui, je comprenais, avec ce que je venais de lui avouer, comment il pourrait vouloir me tenir ne serait-ce qu’un seul instant ? Sauf qu’une fois la veste sur mes épaules, il m’attira contre lui, me faisant me lever et passa ses bras autour de ma taille. Je posais mes mains à plat sur son torse et posais également ma joue sur sa poitrine, me sentant déjà mieux, rien qu’avec ce geste. Je me détendais encore plus lorsque je sentis ses mains me caresser le dos et souriais sentant un baiser sur le haut de ma tête. Il était très tactile et comme j’étais pareil, cela ne me dérangeais pas le moins du monde. Je jouais avec un des boutons de sa chemise, ma tête bien en dessous de la sienne, me sentant en sécurité. Il était si grand, si fort que j’avais l’impression que rien ne pouvais m’arriver dans ses bras.

D : Je… Enfin… Tu accepterais de passer la nuit avec moi ? Je ne tenterais rien ne t'en fais pas, je voudrais juste ne pas rester seul…

I : D’accord.

C’était sorti naturellement, oui, je n’avais pas envie de dormir seule non plus, au moins cette nuit. Même si je savais déjà que les prochaines seraient pire, car il ne serait probablement pas à mes cotés, mais au moins pour cette nuit je ne serais pas seule. Je relevais la tête vers lui, son menton juste au-dessus de mon nez et j’allais lui demander une chose, lorsque je vis les choses bouger. Je fronçais les sourcils, suivant les bancs et autres objets flotter dans les airs, puis se poser délicatement au sol, là où ils devraient être. Je savais que ce n’étais pas moi, j’avais senti comme une influence dans mes mains lorsque j’avais détruis le morceau, mais comme il n’y avait personne d’autre, cela ne pouvait être que lui.

I : C‘est toi qui fait ça ? Ca s’appelle comment ? Je…

Je me tus un couple arrivait au loin, enlacés, se promenant sur les chemins. Il avait tout remis en ordre et même si j’avais envie de lui poser d’autres questions, le lieu n’était pas approprié. Je me mordais la lèvre inférieure, pour changer et relevais la tête vers lui de nouveau.

I : Je dois t’avouer que j’avais peur d’être seule se soir, lorsque vient le moment de se coucher, j’ai des angoisses qui surviennent et je ne sais pas d’où elles proviennent. Je m’amusais à enlever un bouton d’une main pour le remettre et ainsi de suite au niveau de son torse, juste de quoi distraire mes doigts. Merci de prendre soin de moi Murmurais-je. Je ne sais pas ce que je serais devenue si j’avais découvert tout ça toute seule… Tu… En plus du dessin tu voudrais bien m’aider ? Je, je me sens bien avec toi, j’ai l’impression de t’avoir connu toute ma vie, je… Je ne sais pas, mais j’ai confiance en toi…

Je n’arrêtais pas de me mordre les lèvres si cela continuais, j’allais me les percer. Je sentais qu’il fallait que j’arrête de l’ennuyer avec mes problèmes, mais la peur de ne plus le voir grandissait à chaque fois que je lui demandais quelque chose. Je devais penser à autre chose qu’à la solitude, mais j’avais entendu que se n’était que le début pour moi, ils avaient bien dit qu’un nouveau-né ne faisais pas grand-chose, dormir, boire et collé à quelqu’un tout le temps… C’était ce qui m’arrivait, je n’arrivais plus à rester seule.


couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Jeu 5 Jan - 14:03

Elle m'avait parlé de ses dons, qu'elle ne contrôlait visiblement pas, comme si elle était un nouveau né. On lui avait dis qu'elle en avait plusieurs, dont un qu'elle venait de testé, l'effrayant plus qu'autre chose. Les autres n'étaient apparemment pas aussi violent, mais lui servirait tout de même beaucoup. Je lui avais répondu qu'il faudrait qu'elle s'entraine, ne me rappelant qu'après ce qu'elle m'avait dis par rapport à sa créatrice, à savoir, qu'elle l'avait tuée sans le vouloir. Elle n'avait donc personne pour l'aider si j'avais bien compris….

Elle me demanda ensuite de la prendre dans mes bras afin qu'elle se réchauffe, chose que je fis tout naturellement, le voulant moi aussi. J'étais devenu beaucoup plus tactile qu'avant, et il était bien entendu inutile de spécifié à cause de qui… Son absence n'aidant évidemment pas… La sentir contre moi m'apaisait, me faisant bouger les mains pour lui caresser le dos de la même manière dont je l'avais fait plus tôt. J'embrassait son froid en sentant ses mains ainsi que sa joue sur mon torse, comme si elle se savait en sécurité dans mes bras. Elle n'avait pas peur, et dans un sens, cela m'inquiétait un peu. J'espérait qu'elle n'était pas comme ça avec tout le monde, étant donné que c'était assez risqué. D'autres auraient déjà essayé de la prendre, de ce nourrir d'elle, ou de faire pire. Rien que cette pensée me fit serrer un peu plus mon étreinte, me décidant enfin à lui demander de bien vouloir rester avec moi cette nuit. Sa réponse fit apparaitre un sourire sur mon visage, étant rassuré qu'elle accepte cette proposition. J'avais ensuite regarder autour de nuit, faisant léviter une nouvelle fois les éléments du parc afin qu'ils retournent tous à leur place d'origine.

I : C'est toi qui fait ça ? Ca s'appelle comment ? Je…

Je suivis son regard lorsqu'elle n'avait pas continuer sa phrase, m'attendant au pire, mais non, il n'y avais rien de dangereux, juste un couple arrivant au loin. J'avais repris un air un peu plus sérieux, m'apprêtant enfin à lui répondre.

D : Oui, c'est un de mes pouvoirs. C'est de la télékinésie…

Elle se mordit une nouvelle fois la lèvre, relevant sa tête vers moi alors que le couple alla s'asseoir sur un des bancs que je venais de remettre en place.

I : Je dois t’avouer que j’avais peur d’être seule se soir, lorsque vient le moment de se coucher, j’ai des angoisses qui surviennent et je ne sais pas d’où elles proviennent. Merci de prendre soin de moi. Je ne sais pas ce que je serais devenue si j’avais découvert tout ça toute seule… Tu… En plus du dessin tu voudrais bien m’aider ? Je, je me sens bien avec toi, j’ai l’impression de t’avoir connu toute ma vie, je… Je ne sais pas, mais j’ai confiance en toi…

Un nouveau sourire, une nouvelle caresse sur sa joue alors que je m'apprêtais à lui répondre, me demandant si il était sage que ce soit moi qui lui apprendre à maitriser ses dons. Après tout, c'était le rôle de sa créatrice de faire ça, mais puisse qu'elle était morte… Je pris une seconde pour réfléchir, me demandant ce qu'il se passerait si sa créatrice n'était justement pas morte et qu'elle reviennait la chercher. La réponse était simple, elle partirait avec elle, comme il était normal qu'elle le fasse. Elle m'oublierait surement d'ailleurs, mais de toute façon, j'avais l'habitude.

D : Je t'aiderais, ne t'inquiète pas pour ça… Je t'avoue que je ne peux tout simplement plus dormir seul depuis… Enfin, je n'y arrive plus, c'est tout.

Je m'arrêta là, ne voulant pas me livrer à elle. Elle avait déjà assez de problèmes comme ça. Et puis, de toute façon, ce n'était pas mon genre de le faire. J'avais toujours eu l'habitude de réglé seul mes problèmes, alors pourquoi changer de méthode ? J'étais déjà assez pitoyable comme ça. Et puis, j'avais toujours Liam, au cas où… Bien qu'il n'ai jamais été d'une grande efficacité.

Je commençais sérieusement à avoir faim, ne m'étant pas nourris depuis la veille. J'hésita à lui demander si elle aussi avait faim, si elle ne voulait pas que l'on aille chasser, ou bien simplement que nous rentrions pour que je puisse m'enfiler une bouteille de sang. J'avais d'ailleurs un peu de mal avec ça. Et puis, je n'étais pas sur que soit bien pour elle, étant donné qu'elle était en quelque sorte, un nouveau-né. Non, il valait mieux qu'elle se nourrisse de sang humain si elle aussi elle avait faim. Bon, il y avait aussi le sang de vampire, qui n'était pas mal non plus du reste, mais bon, je ne me voyais pas vraiment lui demander si je pouvais la mordre, elle était déjà assez effrayée comme ça.

D : Cela te dérangerait si nous allions manger ? Je commence franchement à avoir faim…

Mes yeux devaient être d'ailleurs légèrement brillant, chose que je ne pouvais pas contrôler. Je me rappela alors du couple qui se trouvait toujours sur le banc, à seulement quelques mètres de nous. c'était le dîner parfait. J'attendait tout de même sa réponse avant de bouger, au cas où elle ne voudrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Morgan

avatar

Messages : 2726
Date d'inscription : 04/09/2010

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : réel 400, physiquement 25ans, 1m80
Double Compte: Drake Kolher / Franck Tegan
Dons et espèces: téléportation, lévitation et onde de choc (qui permet de dissoudre n'importe quelle matière en poussière et sorte de bouclier). Contrôle le feu et l'électricité présente, Maître en armes blanches.

MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   Jeu 5 Jan - 15:19

Je me sentais bien dans ses bras, un peu comme avec… Lui ! Mais il m’était inaccessible, je n’avais pas le droit, non, je n’avais aucun droit sur personne et cela me fit plus mal qu’autre chose. J’enfouissais mon visage dans sa chemise, me collant à lui, sentant ses mains me serrer plus fort… nous étions deux âmes complètement perdues par des choses qui nous dépassaient. Totalement différentes, mais nous avions la même peine, la douleur, la tristesse, les angoisses… Est-ce que cela pouvait rapprocher deux personnes qui ne se connaissent pas ? Apparemment oui. J’avais peut-être envie d’un câlin, j’avais froid, je savais que je devais me nourrir, mais boire du sang humain… C’était Drake qui les avait tenus en hypnose, jusqu’à ce que se soit Nicolae qui le fasse. Je ne savais même pas si je pouvais hypnotiser, en fait je ne savais presque rien sur ma véritable nature…

Je me sentais si bien dans ses bras, se sentir protégée, se sentir apaisé par ses mains dans mon dos, son odeur m’envahissait de part en part, oui, je savais que j’étais en confiance. C’est pour cela que j’acceptais volontiers de rester avec lui, je crois même qu’il m’aurait demandé pour toujours j’aurais eut la même réponse. J’aurais accepté tellement j’avais l’impression d’être dans une bulle.

D : Oui, c'est un de mes pouvoirs. C'est de la télékinésie…

Mes angoisses… Je les lui disais, il avait le droit de savoir que moi aussi j’avais peur d’être seule, il n’avait pas à s’inquiéter pour cela, je ne me moquerais pas de lui, au contraire, si je pouvais l’aider, cela me ferais penser à autre chose. Je sentais sa main comme une douce caresse sur mon visage et m’y frottais, je sais que cela pouvait plus penser à un chaton, mais j’avais besoin de contact et il était là, tout simplement. J’avouais qu’en même temps il était pas mal et ses mains douces que cela ne gâchait rien, au contraire.

Il avait rangé tout le parc avec son don, j’aurais aimé avoir un comme celui-là, plus besoin d’effort pour ranger mes affaires, un petit tour de magie et hop dans le placard. Je souriais en le regardant, pensant à tout cela et mis ma main sur ma bouche, ne voulant pas rire, mais je ne pu me résoudre et finalement, mon rire sorti. Je me sentais secoué de rire contre lui, dommage, il allait suivre les mouvements dans peu de temps.

I : Désolée, je pensais à ce don, dommage que je ne l’ai pas, tes affaires doivent toujours être en ordre, ça doit être bien.

Je me calmais, le voyant songeur, il regrettait surement le fait de m’avoir demandé de rester cette nuit ? Non, j’étais bête, il devait réfléchir à s’il voulait m’aider ou non.

D : Je t'aiderais, ne t'inquiète pas pour ça… Je t'avoue que je ne peux tout simplement plus dormir seul depuis… Enfin, je n'y arrive plus, c'est tout.

I : Alors si tu veux bien, je peux te tenir compagnie toutes les nuits, enfin, si, si tu veux, je … Je ne voudrais pas prendre la place de quelqu’un c’est juste… Enfin, j’ai besoin de sentir quelqu’un comme en ce moment contre moi, juste cette présence me fait du bien… Tu me fais du bien, tu ne peux pas imaginer à quel point je suis bien dans tes bras…

Je préférais me taire, sinon j’allais dire encore plus de bêtises, mais il était vrai que j’étais bien contre lui et en profitais largement, je devais l’admettre. Il parlerait un jour, cela lui fera du bien, mais il ne pouvait pas pour le moment et je passais mes mains dans son dos, lui caressant les hanches et le bas des reins ; Je n’arrivait pas plus haut d’ailleurs et ne cherchais pas ailleurs.

D : Cela te dérangerait si nous allions manger ? Je commence franchement à avoir faim…

Je relevais la tête et voyais ses yeux briller de milles feux. J’imaginais qu’il devait parler du couple un peu plus loin, mais, bien que j’avais faim, j’hésitais et si je n’y arrivais pas ? Surtout que le sang humain était pas terrible, Nicolae m’avait dit que j’étais normale, juste des gouts différents, mais je préférais celui de vampire et je ne me voyais pas lui demander le sien, cela ne se faisait pas.

I : Je ne l’ai fait qu’une fois et je ne sais pas si je peux hypnotiser, Nicolae me l’avais fait pour moi… Je t’avouerais que j’ai faim et je sais aussi ce que ma morsure procure… Je me rappelais encore les gémissements de plaisir de la femme, au moins elle n’avait pas eut mal, mais je ne savais pas trop comment m’y prendre. Je ne connais pas ma nature, je ne fais que des erreurs sur erreurs… Et j’ai peur de ne pas pouvoir me contrôler, bien que ce ne soit pas mon plat favoris, les humains, mais, je… Comment on fait pour les tenir en notre pouvoir ?

Je commençais à me laisser aller, à me dire que je n’avais pas envie de mourir de sécheresse et puis il saurait m’apprendre au moins.


couleur : darkorange



Revenir en haut Aller en bas
http://shadow-of-angels.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux âmes en peine...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux âmes en peine...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Academy :: Divers :: Les archives :: Chapitre 1-
Sauter vers: