Dark Academy


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Ven 2 Déc - 22:47

Je venais seulement d'arriver ici, dans cette ville. Je ne savais pas encore où je me trouvais, sinon que mes pieds étaient sur le territoire Américain. Je savais pertinament qu'Aure se trouvait non loin de moi à présent.

Ayant besoin de me retrouver seul un instant, loin de la ville, des voitures, des passants et leurs odeurs, j'avais qu'une envie : aller dans un cimetière. Je m'y sentais bien et surtout seul, enfin la plupart du temps.

Quelque chose était étrange ici, il faisait noir. Je pensais tout d'abord que le temps était couvert part de gros nuage épais, il n'était même pas 17h, mais il faisait beaucoup trop obscure pour que ce soit ça. Je pensais ensuite à une éclipse totale, mais n'en étais pas convaincu. Puis me vain à l'esprit que depuis la France, l'horraire était décalé, je n'avais peut-être pas bien réglé l'heure locale.

Dépassant le grand portail en fer forgé du cimetière, il y avait un banc de pierre gris clair, dont la lune faisait particulièrement ressortir de part son éclat. Quelques tombes se trouvaient en quasi bordure de l'entrée du cimetière. Je ne m'aventurais pas plus loin pour l'instant. J'avais besoin d'un minimum de lumière pour écrire dans mon journal intime, celui que je venais tout juste d'entamer, ayant laisser le précédent et les autres encore plus vieux dans une cachette non loin de mon ancienne demeure en Angleterre, celle que j'avais laissé à Aure depuis 735 ans.

Soudain, des bruits de pas se firent entendre. Un homme, un vampire, vu l'odeur. Je ne le connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Ven 2 Déc - 23:46

Je venais de recevoir du courrier et j'avais eut peur que Aure ne m’aie retrouvé, mais non, pas pour le moment c'était une lettre de Léna... Elle m'écrivait après tout ce temps, pour finalement lire qu'elle était parti, à la mort.? Oui surement, car elle ne disait pas quand elle revenait, ni même si elle revenait. Je commençais à me poser de sérieuses questions à mon sujet, était-ce moi qui les faisait fuir? Dante, Léna, Katherine qui était morte... Tout ceux que je connaissais partait ou mourrait, même Chris était parti sans un mot!

Si j'étais vraiment un ami comme elle le disait, elle m'aurais prévenu, j'aurais pu les aider, j'avais un pouvoir qui nous aurait permis... Je ne sais pas, mais même si je n'étais pas un combattant, j'avais le pouvoir des réalités alternatives, ce n'étais pas rien bon sang! J'attendais Aurore, qu'elle rentre de sa soirée d'anniversaire, mais j'avais besoin de me défouler et pas sur elle... Je décidais donc de sortir, laissant un mot sur ma porte, au cas où qu'elle rentrais avant que je soit là et sortais en direction de la forêt, autant courir et essayer de m'épuiser. C'est ce que j'essayais de faire durant plus de deux heures, ne voyant pas le temps passer, ni même les kilomètres avalés. Des pumas couraient à mes côtés et je les suivaient, les rattrapant, les dépassant, riant en voyant leur airs que je qualifierais de surpris... J'étais fier de moi, mais en même temps pas tant que cela, car pour m'épuiser, je n'y arrivait pas. J'arrivais devant des grilles en fer forgé et compris que j'étais devant un cimetière, probablement le cimetière des personnes qui devait avoir vécu ici il y a fort longtemps, car au vu des odeurs que j'avais senti dans la ville, plus beaucoup d'humains trainais par ici...

Je sautais facilement par dessus et m'époussetais mes habits tout de noir vêtu pour marcher tranquillement entre les tombes. Certaines étaient vieilles, bien plus vieilles, venant d'avant ma naissance même et d'autres... Elles étaient toutes fraiches, bon sang! Des enfants! Je ne pouvais pas y croire, comment des enfants pouvait être morts? Surtout deux de la même famille en même temps? Je fermais les yeux et inspirais profondément ce qui me fit rouvrir les yeux : une odeur particulière de vampire. Était-ce un bon ou un mauvais vampire? Je m'approchais doucement et restais à une distance respectable, il avait l'air d'écrire ou de vouloir écrire. C'était un homme, plutôt grand et si j'étais une femme... En fait je n'en savais rien, plairait-il à Aurore ou à d'autres femmes? C'était une bonne question auquel je ne saurais répondre et restais dans mes pensées, le laissant dans son coin. Je grimpais sur l'une des grilles qui entourais le cimetière et regardais autour de moi lentement, perturbé par le fait que Léna était parti et que Aurore n'étais pas avec moi en ce moment, elle me manquais tellement!


Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Dim 4 Déc - 9:39

Le vampire que je sentais était à seulement quelques mètres de moi. Rangeant mon journal ainsi que mon stylo à plume dans la doublure de ma veste longue en tweed, je ne le lâchai pas des yeux. Il venait de se positionner plus haut que moi en montant sur le mur du cimetière, s'accrochant aux grilles en fer. Que voulait-il dire par ce geste ? Pensait-il être plus vieux que moi pour me "snober" de cette manière ? Pourquoi me dominer alors que j'étais assis là bien avant qu'il n'arrive ? J'avais du mal à comprendre mais en même temps il ne semblait pas mauvais, furieux ou vouloir m'attaquer sans raisons. Je ne bougeai pas du bans de Pierre, me contentante de pivoter légèrement dans sa direction. Nous n'avions pas besoin, ni lui, ni moi, de nous voir de près. La vue de nous autres vampires était parfaite même dans le noir quasi total. Bien que la lune nous éclairait, à moins que ce ne soit le soleil recouvert de cette lune, une éclipse.

Je ne sais pas quelque chose clochait avec le ciel mais j'avais plus important à me concentrer. Cet homme me voulait forcement quelque chose autrement il aurait tracé droit son chemin sans même faire attention à moi.

L : Je peux vous aider ? On se connait peut-être ? demandai-je sur mes gardes.

Je ne savais pas quoi lui dire et vu qu'il n'était pas sur la défensive je me risquais de lui parler. Moi j'aimais les cimetières pour leur calme et leur tranquillité, mais et lui pourquoi était-il là ?

Je n'étais venu dans cette ville que pour retrouver un amour perdu depuis plus de 500 ans. Je savais qu'elle était encore en vie mais elle n'était jamais venue à moi durant tous ces siècles. Elle était partit car elle me détestait. Elle me détestait de l'avoir transformée, qui plus est sur un instant de colère, mais c'était du passé. J'ai mis longtemps à me donner le courage de la retrouver et maintenant que mon être entier en était décidé, rien, plus rien ne me ferrait réculer. Je l'aimais, je l'aime toujours. Ne se souvient-elle pas des cinq merveilleuses années que nous avions eu ? Elle, notre fille et moi. Ma chère fille regrettée...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Dim 4 Déc - 11:46

Je me rendais bien compte que mon attitude devais paraître étrange, mais vu qu'il me semblait vouloir écrire, je ne comptais pas rester là, dans le même endroit que lui, je n'étais pas ce que l'on appelais une personne dérangeante. J'avais grimpé au barreau pensant passer mon chemin, mais quelque chose m'en avais empêcher, comme si cet homme me rappelais quelqu'un... Sauf que j'étais persuadé de ne l'avoir jamais vu auparavant... Étrange comme sensation, il me semblait familier et je redescendais de la grille ne voyant rien de très intéressant.

L : Je peux vous aider ? On se connait peut-être ?

Il avait rangé toutes ses affaires, mais n'avait pas l'air sur le point de m'attaquer. Je laissais mes mains dans mes poches et m'adossait aux grilles. De là où j'étais, j'avais l'impression que nous nous ressemblions beaucoup plus que je ne l'aurais cru. A part le fait que je devais être plus grand que lui, mais son regard... Il me rappelais celui que j'avais avant de trouver Aurore en vrai, comme s'il cherchait quelqu'un également. Je sortais mon paquet de cigarette, en pris une et l'alluma, puis lui montra le paquet en le posant sur une des tombes. S'il en voulait, il pouvait se servir.

Moi j'aimais les cimetières pour leur calme et leur tranquillité, mais et lui pourquoi était-il là ?

Je fronçais les sourcils une seconde, puis repris mon visage impassible. Je tirais une bouffée de cette drogue qui n'en était pas une pour moi vu que je ne ressentais rien, mais c'était surtout pour éviter d'avoir les mains dans les poches. Je souriais intérieurement, ne montrant rien, mais finalement, je me disais que laisser mon bouclier à terre et allais écouter ses pensées. C'était bien la première fois que je faisait cela, mais nous n'étions que tous les deux et seules ses pensées viendrait envahir les miennes, donc...

Je me serait bien vu lui répondre je déteste les cimetières, mais la forêt est mon lieu préféré. Mais ne le fit pas, il comprendrais rapidement que j'entendais les siennes, donc je préférais répondre à ses questions.

F : Non, on ne se connait pas, même si j'ai l'impression de vous connaitre... Je ne faisais que passer, pensant trouver... Enfin, je ne voulais pas vous déranger, vous étiez en train d'écrire.

Je fumais tranquillement ma cigarette, ne sachant pas quoi lui dire de plus, s'il voulait être tranquille, je le laisserais, je venais de parcourir pas mal de kilomètres et maintenant, ne rien faire était aussi tout un art.

Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Dim 11 Déc - 20:51

Cet homme ne semblait vraiment pas agressif ! Tant mieux, je n'avais pas envie de me battre ou quoi que ce soit de ce genre. Il resta accroché à ses grilles, puis descendu et farfouilla dans l'une de ses poches pour en sortir un paquet de cigarettes un peu écrasé. Le posant sur une pierre tombale, m'en proposant au passage. Je ne fumais pas, jamais !

Je ne sais pas pourquoi mais j'avais pensé que les cimetières étaient fait pour être en tranquillité ! Il avait forcément entendu mes pensées puisqu'il répondit quelque chose qui ne pouvait pas être un hasard.

Je déteste les cimetières, mais la forêt est mon lieu préféré.

L : Non merci, je ne fume pas mais c'est gentil de proposer. rebondi-je à voix haute.

Je savais que l'on ne se connaissait pas mais un détail de lui, de sa personne entière, son odeur peut-être me semblait familière. Il ne faisait pas une grande luminosité, dû à la nuit ambiante mais je pouvais voir l'intensité de regard. Rien chez lui ne me disait que c'était quelqu'un de mauvais. Au contraire même.

F : Non, on ne se connait pas, même si j'ai l'impression de vous connaitre... Je ne faisais que passer, pensant trouver... Enfin, je ne voulais pas vous déranger, vous étiez en train d'écrire.

L : Vous ne me dérangez pas le moins du monde. Je ne me suis même pas présenté. Je suis Liam Cullen ! annonçai-je en me levant du banc de pierre. À qui ai-je l'honneur ?

J'étais assez curieux de mettre un nom et un prénom sur lui car je savais que notre route ne s'arrêterait pas là ! Je pressentais que nos chemins ne s'étaient pas rencontrés ainsi sans aucune raison. Il y avait absolument une explication, et je ferai tout pour le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Lun 12 Déc - 12:28

Pourquoi il m’intriguait ? Impossible d’y répondre, mais son air torturé me faisait vraiment penser au mien il y a quelques temps. Bien sur j’avais toujours la hantise de la savoir venir ici, surtout qu’elle était bien plus forte que mon Aurore, elle pourrait la manipuler, lui faire d’horribles choses, mais… Je ne devais pas penser à cela, non, je préférais me concentrer sur cet homme en face de moi. Je me mis à fumer une cigarette, une habitude que je n’avais pas perdu de mon humanité et qui me suivait, la seule bien sur, mais vu que j’étais mort, cela ne pouvait me tuer une fois de plus.

L : Non merci, je ne fume pas mais c'est gentil de proposer.

Il n’en voulait pas, soit, je n’en connaissais pas beaucoup qui se laissait aller à ce vice, mais bon, je repris mon paquet tranquillement et le rangeais dans ma poche arrière. Il me détaillait et je faisais de même, de toute manière, sous ce croissant de lune, seuls les vampires et les bêtes pouvaient voir comme en plein jour. Il n’y avait pas de soleil, mais la lune changeait constamment, suivant un rythme qu’elle seule connaissait à l’avance. Il fallait que cela sorte et je lui dis, sa manière d’être me faisait penser à quelqu’un, mais, je devais me tromper. Je n’avais aucunement l’intention de le déranger, il écrivait, surement une passion et je savais que lorsque j’étais sur un piano, je n’aimais pas non plus l’être, dérangé.

L : Vous ne me dérangez pas le moins du monde. Je ne me suis même pas présenté. Je suis Liam Cullen. À qui ai-je l'honneur ?

Il se leva et je lui fis un signe de tête. Je ne serrais jamais les mains, une habitude du fait que j’étais froid, en permanence. Liam Cullen… Cela ne me disait absolument rien, mais c’était un prénom assez vieux tout de même et je pouvais ressentir sa simple présence et puissance en m’approchant d’un pas.

F : Enchanté Liam, je suis Franck Tegan. Et comme je vous ai vu penché sur votre mémoire, je me suis dis autant passer mon chemin… Moi-même lorsque je suis absorbé par ma musique, je n’aime pas être dérangé, enfin cela dépend de qui vient, bien entendu…

Je pensais à mon Ange, oui, si elle venait me voir, elle était plus importante que mon piano, enfin celui que j’empruntais à l’Académy bien entendu, le mien devait avoir été vendu et peut-être même détruit… enfin, je me secouais mentalement le visage et revenait vers Liam.

F : Je ne vous ai jamais vu par ici, mais j’avoue que je ne suis pas là depuis très longtemps. Vous êtes de passage ?
Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Lun 12 Déc - 13:35

L'homme devant moi, fumant sa cigarette, rangea le paquet dans sa poche arrière après avoir refuseé, gentillement, d'en fumer une aussi. Je ne sentais aucune hostilité venant de lui mais son odeur m'apparaissait si familière et si étrangère à la fois que cela me perturbait vainement. Je n'étais pas près à le laisser partir sans en avoir découvert plus sur lui. Quelque chose m'intriguait chez lui et je ne me remettrais pas à penser tellement à autre chose tant que je ne découvrirais pas le lien qui nous tiens.

Venant de me présentais, j'étais assez impatient d'entendre son nom. Peut-être ce dernier m'indiquerait d'où nous nous connaissions. Si cela était bien le cas !

F : Enchanté Liam, je suis Franck Tegan. Et comme je vous ai vu penché sur votre mémoire, je me suis dis autant passer mon chemin… Moi-même lorsque je suis absorbé par ma musique, je n’aime pas être dérangé, enfin cela dépend de qui vient, bien entendu…

L : Franck, vous dites ? Je réfléchis un instant pour savoir qui il était mais sans succès. reprenant la conversation comme si de rien était. Pianiste ? Vraiment ? Je joues un peu mais ne suis pas excellent. ajoutai-je dans un sourire.

Le piano, cela me ramenait en arrière, en 1324, où je rencontrais par hasard mon amour Aure. Elle ne savait pas que je l'observais depuis des jours et des jours, je faillis me faire voir à plus d'une reprise mais chaque fois que je la voyais elle dansait près du piano, dans la taverne de son père. Jusqu'au jour où je la réservais, grassement payée à son patriarche, pour moi seul.

Elle fut la plus belle femme d'une éternité... Je ne la lâcherais pas, pas au bout de ce que nous avions vécu à cette époque et au nom de notre fille Aurore.

F : Je ne vous ai jamais vu par ici, mais j’avoue que je ne suis pas là depuis très longtemps. Vous êtes de passage ?

L : Je suis arrivé il y a une heure, peut-être deux. Je ne sais plus. Mon instinct et mon odorat mon ammenés ici pour des raisons personnelles dirais-je. J'ignore combien de temps je vais devoir ou pouvoir rester. Je ne suis jamais venu dans ce quoi de la planète, comme tant d'autres, je vais peut-être prendre aussi le temps de visiter la région et ses alentours. Une pause. Et vous Franck, que faites-vous ici, puisque vous n'êtes pas là depuis très longtemps ? Enfin, si je ne suis pas trop indiscret bien entendu.

Je ne voulais pas que la femme de ma vie sache que je suis là. Elle me détestait sûrement toujours depuis le mal que je lui avais fait et je ne permettrais pas qu'elle fuit avant d'avoir pu lui donner une explication à ses souffrances et aux miennes. Bien que ces dernières n'avaient pas d'importances. Seul, elle, comptait à mes yeux. Et avoir attendu plus de 700 ans pour le lui dire était impensable, de la folie pure et simple. Non complexe à dire vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Lun 12 Déc - 17:23

Nous nous présentions mutuellement, mais une chose m'intrigua fortement.

L : Franck, vous dites ? .... Pianiste ? Vraiment ? Je joues un peu mais ne suis pas excellent.

F : Comment pouvez-vous savoir que je suis pianiste? J'ai juste parlé de musique... vous pouvez entendre les pensées, c'est ça?

Bien comme ce la nous étions à égalité et rien de tel que de savoir si c'était réellement cela ou non, j'ouvris la bouche pour parler, formais les mots, mais les lui envoyais par la pensée. Qui peux dire si nous sommes excellent ou non?

Bien que je ne l'avais jamais vu, cela commençais à m'agacer de ne pas savoir d'où cette sensation, non dérangeante bien entendu, pouvait provenir.

L : Je suis arrivé il y a une heure, peut-être deux. Je ne sais plus. Mon instinct et mon odorat mon amenés ici pour des raisons personnelles dirais-je. J'ignore combien de temps je vais devoir ou pouvoir rester. Je ne suis jamais venu dans ce quoi de la planète, comme tant d'autres, je vais peut-être prendre aussi le temps de visiter la région et ses alentours. ... Et vous Franck, que faites-vous ici, puisque vous n'êtes pas là depuis très longtemps ? Enfin, si je ne suis pas trop indiscret bien entendu.

Je tirais lentement sur ma cigarette, me demandant bien ce qu'il voulait savoir réellement... Il était là pour raisons personnelles, c'était la même chose pour moi, à part que je fuyais une femme et que j'en avais comme qui dirais chassé une, celle qui m'avait ouvert le coeur et était entré à l'intérieur, s'y calfeutrant tout au chaud.

F : Je suis venu pour fuir quelqu'un, mais en même temps pour retrouver mon amour. Je l'ai attendu depuis si longtemps que maintenant je ne peux être qu'heureux. Je ne sais pas pour combien de temps nous sommes ici, peut-être pour toujours, peut-être moins, mais lorsque nous sommes ensemble, le temps ne se compte pas, nous le regardons passer ensemble... Une éternité de bonheur, voilà ce que j'aimerais avoir avec mon Ange. Et maintenant j'ai posé mes valises et je vis ce bonheur au jour le jour, profitant du moindre moment qu'elle m'accorde...

Je souriais, surement niaisement, mais je m'en fichais, je l'aimais tant que rien ne pourrais me faire perdre ce sourire, enfin à part une chose, pas une personne non, juste sa présence me ferais avoir des boutons presque... Je finissais ma cigarette et l'écrasais, la jetant dans l'une des poubelles derrière moi, puis remis mes mains dans mes poches.

F : Vous savez, par ici, je ne sais pas si vous êtes au courant, mais le soleil ne montre jamais le bout de son nez, ce qui est bien dommage d'ailleurs, mais il y a quelques coins qui sont... Sympathiques. Je ne suis pas branché boite de nuit, mais il parait que celle qui se trouve en ville est pas mal. Sinon il y a un parc immense, le cimetière, bien entendu. Hum... Je sais qu'il y a un théâtre, mais je n'y suis pas encore allé. Vous aimez quoi?

Je me posais juste la question et activais mon bouclier, maintenant que j'étais sur et certain qu'il pouvait entendre mes pensées, je les bloquais, autant les miennes que celles de tous les autres, enfin du silence et seul dans ma tête. Qu'est-ce que cela pouvait faire comme bien...
Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Mar 13 Déc - 22:59

Nous ne nous connaissions pas vraiment, pas du tout même mais il y avait quelque chose d'étrange qui émanait de lui. À moins que ce ne soit de moi que cette odeur sorte. Ou bien encore un mélange de nous deux. On pourrait croire que je l'ai engendré tellement le lien était ressemblant au fait de créer un vampire. Je me faisais certainement des idées. Je n'ai jamais beaucoup transformé d'humain en vampire. Je m'en souviendrais je pense.

F : Comment pouvez-vous savoir que je suis pianiste? J'ai juste parlé de musique... vous pouvez entendre les pensées, c'est ça?

L : Démasqué ! Je suis désolé, je n'aurais pas dû mais quelque chose l'intrigue chez vous et je ne parviens pas à y mettre des mots dessus. Oh bien entendu ce n'est pas une excuse.

Qui peux dire si nous sommes excellent ou non?

Pas nous même en tout cas ! C'est certain. lui transmis-je par la pensée, répondant à son interrogation.

Je ne perçu plus rien de lui, de ses pensées, s'entend. Ne fermant pas pour autant mon esprit. La plus part du temps, cela ne me dérangeait pas que l'on fouille dans ce qu'il pouvait me passer par la tête. Au moins les choses sont claires et les personnes en face de moi savent que je ne leur mens pas.

En gros, je venais de lui s'expliquer pourquoi j'étais ici. Ne sachant pas si cessait une bonne idée à la base mais maintenant que j'étais décidé, j'irai jusqu'au bout. Je la trouverai et la ramènerai chez nous.

F : Je suis venu pour fuir quelqu'un, mais en même temps pour retrouver mon amour. Je l'ai attendu depuis si longtemps que maintenant je ne peux être qu'heureux. Je ne sais pas pour combien de temps nous sommes ici, peut-être pour toujours, peut-être moins, mais lorsque nous sommes ensemble, le temps ne se compte pas, nous le regardons passer ensemble... Une éternité de bonheur, voilà ce que j'aimerais avoir avec mon Ange. Et maintenant j'ai posé mes valises et je vis ce bonheur au jour le jour, profitant du moindre moment qu'elle m'accorde...

L : Je vous souhaite tout le bonheur du monde. Vous m'avez l'air réellement amoureux, j'espère que c'est réciproque car aimer sans être aimé ou être rejeté d'une quelconque manière est vraiment horrible. je parle en connaissance de cause bien entendu.

J'ignore pourquoi il changea littéralement de sujet. Quelque chose dans ce que je lui disais ne lui plaisait pas forcément, autrement pourquoi me parler du ciel et de la ville ?

F : Vous savez, par ici, je ne sais pas si vous êtes au courant, mais le soleil ne montre jamais le bout de son nez, ce qui est bien dommage d'ailleurs, mais il y a quelques coins qui sont... Sympathiques. Je ne suis pas branché boite de nuit, mais il parait que celle qui se trouve en ville est pas mal. Sinon il y a un parc immense, le cimetière, bien entendu. Hum... Je sais qu'il y a un théâtre, mais je n'y suis pas encore allé. Vous aimez quoi?

L : Je ne saurais vous dire ce que j'aime dans ce genre d'activité. Je ne me suis jamais aventuré dans un cinéma, un théâtre ou bien encore un quelconque endroit publique. Seules mes boutiques m'intéressent et je cherche d'ailleurs à en acquérir une ici. Enfin j'y pense seulement puisque je viens juste d'arriver.

Je ne savais pas où allait en venir notre conversation mais j'étais sûr d'une chose : que ce Franck m'apprendrait des choses intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Mer 14 Déc - 12:20

Il me faisait penser à… Aure… Mais je ne voyais pas pourquoi, je ne l’avais jamais vu, jamais entendu ce nom ou prénom, je m’en serais rappelé. Peut-être était-ce parce que la sensation provenait de lui et qu’il dégageait une odeur de puissance ? Il était plus vieux, certes et pourtant j’en avais connu d’autres, mais le fait qu’il soit passif était peut-être cela, une explication compliqué, mais oui, surement. En tout cas je savais qu’il pouvait m’entendre, je venais de le prendre sur le fait.

L : Démasqué ! Je suis désolé, je n'aurais pas dû mais quelque chose l'intrigue chez vous et je ne parviens pas à y mettre des mots dessus. Oh bien entendu ce n'est pas une excuse.

J’en rajoutais une couche, pour être bien sur et il me répondit par le même biais.

Pas nous même en tout cas ! C'est certain.

Ne disant plus rien, je préférais bloquer mes pensées et les siennes par la même occasion, finissant ma cigarette. Pour une fois que cette ville attirait des vampires non violent, j’allais en profiter pour lui demander ce qu’il aimait faire. Ce qu’il comptait visiter, s’il restait ou non. Je n’étais pas friand d’amis, surtout lorsque l’on voyait comment cela se passait, j’avais toujours la lettre de Léna dans la poche et sachant que tous ceux que je connaissais disparaissaient sans trop d’explication, je n’avais pas envie de m’attacher de trop aux autres.

L : Je vous souhaite tout le bonheur du monde. Vous m'avez l'air réellement amoureux, j'espère que c'est réciproque car aimer sans être aimé ou être rejeté d'une quelconque manière est vraiment horrible. Je parle en connaissance de cause bien entendu.

F : Je pense que oui, nous avons chacun notre propre histoire…

Une histoire qui pouvait paraître horrible à certains, compliquée à d’autres, mais au final, l’amour était présent, le principal, non ? Finalement, vu qu’il n’était pas d’ici et apparemment jamais venu d’ailleurs je lui expliquais ce que j’avais pu voir, ne parlant pas du complexe, je n’y avais mis les pieds qu’une seule fois pour acheter une entrée avec tout ce que mon Ange voudrait faire.

L : Je ne saurais vous dire ce que j'aime dans ce genre d'activité. Je ne me suis jamais aventuré dans un cinéma, un théâtre ou bien encore un quelconque endroit publique. Seules mes boutiques m'intéressent et je cherche d'ailleurs à en acquérir une ici. Enfin j'y pense seulement puisque je viens juste d'arriver.

Je l’écoutais attentivement, il cherchait une boutique ? Hum, je l’aurais bien vu dans le genre libraire, mais peut-être que je me trompais, les apparences sont parfois trompeuses.

F : Le cinéma ne m’intéresse pas, un simple écran ne vous fait pas vibrer comme des planches de théâtre, ce ne sont que des images. Vous dites que seules vos boutiques ? Vous en avez plusieurs ? Puis-je vous demander ce que vous vendez ?

Je me demandais si par hasard il n’y aurait pas d’autres boutiques à louer ou à vendre au centre commercial, ou en ville. Je pourrais toujours demander à Aurore, elle saurait peut-être, ou pas d’ailleurs, elle était tellement dans son travail pour l’ouverture de sa boutique. Je lui avais proposé un coup de main, mais j’attendais toujours la réponse. Peut-être qu’elle voulait juste le faire toute seule ? Dans tous les cas, j’irais la voir dans son magasin avant qu’elle ais terminé que je puisse l’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Sam 17 Déc - 19:45

Franck me parlait de son histoire d'amour avec une femme. Je ne savais pas de qui il parlait mais l'imaginais douce et belle, très belle, à son image à lui. C'est ce qu'il laissait transparaître de son physique et son mental. Je ne le voyais pas méchant et terrifiant, ni dure comme la pierre dans laquelle nous étions "taillés" nous les vampires.

F : Je pense que oui, nous avons chacun notre propre histoire…

Je regrettais de ne pas avoir la même que lui, que eux deux. J'avais tout gâché il y a plus de 700 ans et je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. Je ne suis pas du genre à pleurnicher mais n'ayant rien fait jusqu'aujourd'hui pour la récupérer je commençais à m'apitoyer sur mon sort. Je n'avais pas le droit de me blâmer non plus, surtout en disant n'avoir rien fait pour la récupérer. Car comme toute personne amoureuse, je me suis torturé physiquement, sans grand succès vu ma situation, et mentalement, ce qui a eu pour effet bien plus durable et douloureux au final. J'avais tout de même suivis sa vie durant 200 et quelques années mais après cela, sans savoir ce qui avait changé, j'avais perdu sa trace à bien des reprises pour la retrouver dans notre ancienne demeure de Plymouth ! Comme un point de base où elle y revient toujours. Elle était pourtant française de souche mais détestait sa vie là-bas, en ne connaissant pas autre chose. C'est pour cela qu'elle l'aimait car je lui donnais le goût à la vie, la vie normale...

Nous ne pouvions décidément pas parler que d'amour, nous étions des hommes et les humains en tout cas ne font pas ce genre de choses alors nous deux en l'occurrence vampires, nous ne pouvions pas montrer notre cœur tendre.

F : Le cinéma ne m’intéresse pas, un simple écran ne vous fait pas vibrer comme des planches de théâtre, ce ne sont que des images. Vous dites que seules vos boutiques ? Vous en avez plusieurs ? Puis-je vous demander ce que vous vendez ?

L : J'aime bien les films mais en général je les regarde sur une télévision. J'ai des boutiques essentiellement en France et en Angleterre, mon pays d'origine. Je suis apothicaire depuis quasiment toujours, vu mon âge ! ajoutai-je sur un ton trés ironique. Et vous Franck, que faites vous dans la vie, en tout cas en ce moment ?

J'imaginais quand plusieurs siècles, ignorant combien, il avait dû opter pour plusieurs métiers comme la plus part des vampires.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Sam 17 Déc - 21:57

J'aimais penser à Aurore, oui, j'aimais penser à ses grands yeux, son sourire, son parfum, tout en elle me manquais. J'étais heureux d'être avec elle, même si nous avions quelques soucis, rien de bien grave, l'amour pouvais tout surmonter. Mais parler d'amour avec un autre? Non, surtout avec un inconnu, non, je n'était pas comme cela et préférais discuter de tout et de rien. Tel que le cinéma, le théâtre, et il me parlais de boutique? Alors là, je me demandais bien ce que c'était et autant lui poser la question, ce que je fis sur le champ.

L : J'aime bien les films mais en général je les regarde sur une télévision. J'ai des boutiques essentiellement en France et en Angleterre, mon pays d'origine. Je suis apothicaire depuis quasiment toujours, vu mon âge ! Et vous Franck, que faites vous dans la vie, en tout cas en ce moment ?

F : Apothicaire? Cela existe encore? Désolé, mais je pensais que c'était un métier qui n'avais vraiment plus d'avenir... vous trouvez encore des gens qui ont besoin de vos services? Et vous faites quoi exactement? Quand à moi, j'ai été pianiste, mais j'ai beaucoup travaillé comme serveur dans un grand hôtel, puis des petits boulots un peu partout dans le monde, partout où quelqu'un avait besoin, j'étais là. Il fallait bien vivre. J'ai beaucoup voyagé surtout et je ne le regrette pas, au contraire.

Je repensais à tout ce que j'avais pu découvrir, parcourir en chemin et il en restait encore beaucoup à voir. J'avais envie de me poser, mais pour combien de temps? Je savais que malgré le fait que je n'étais plus seul, je l'emmènerais avec moi découvrir le reste du monde. Elle avait l'éternité avec moi et nous pourrions changer d'endroits lorsque nous en aurions marre de rester au même endroits. Puis je me rappelais d'une chose, son pays natal...

F : Vous êtes d'Angleterre vous aussi? De quel coin?

Je ne bougeais pas telle une statue, regardant le ciel qui se couvrait rapidement. Hum, aurions-nous de la pluie bientôt? Encore? Cela faisait un moment qu'il pleuvait régulièrement, à croire que nous étions dans une mousson perpétuelle. J'attendais patiemment ses réponses, son métier était une chose que je ne connaissais pas trop bien, enfin même quasiment rien. Je pensais à des plantes, ou quelque chose d'approchant, mais préférais me taire, voulant en savoir plus.


Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Lun 2 Jan - 19:47

Je n'étais pas certain de savoir où nous cette conversation, mieux encore, cette rencontre nous mènerait, mais une une chose était tout à fait plausible : nous avions un lien ! J'ignorais encore lequel mais je finirais bien par le savoir, et ce avant la fin de notre entrevue, en tout cas je l'espérais.

Je ne savais pas vraiment de quoi parler avec lui, dans cet endroit là particulièrement et fus surpris lorsqu'il me posa des questions dirais-je communes. Me contentant d'y répondre du mieux que je le pouvais et d'en découvrir tout autant à son égard.

F : Apothicaire? Cela existe encore? Désolé, mais je pensais que c'était un métier qui n'avais vraiment plus d'avenir... vous trouvez encore des gens qui ont besoin de vos services? Et vous faites quoi exactement? Quand à moi, j'ai été pianiste, mais j'ai beaucoup travaillé comme serveur dans un grand hôtel, puis des petits boulots un peu partout dans le monde, partout où quelqu'un avait besoin, j'étais là. Il fallait bien vivre. J'ai beaucoup voyagé surtout et je ne le regrette pas, au contraire.

L : Oui, les apothicaires existent encore, je vous l'accorde il y en a de moins en moins et je dois avouer que cela m'arrange ! Au moins il y en a et au plus je m'enrichis ! déclarai-je fièrement. J'ai des tas d'employés qui plantent, cultivent, ramassent et font sécher les plantes dont j'ai besoin pour la vente. Ensuite j'ai du personnel pour l'entretien et la vente de mes produits séchés. Je prépare aussi des mixtures de plusieurs plantes que ce soit des feuilles ou des fleurs. A chaque génération je forme quelques personnes, les mettant au courant des différentes "recettes" si je puis-dire pour guérir les humains. Mais je garde certaines préparations secrètes.

Je ne savais pas que les gens, et ceux de son âge en particuliers, ne se doutaient pas que les apothicaires puissent encore exister.

L : Vous étiez donc pianiste ? Je m'y risque parfois, lorsque je suis mélancolique... et serveur ? C'est bien dommage de gâcher votre vie dans un métier aussi peu intéressant ! Sans vouloir vous offenser !

F : Vous êtes d'Angleterre vous aussi? De quel coin?

L : Oui, je suis d'Angleterre, quel beau pays... J'appartiens à la ville de Plymouth et vous ? demandai-je curieux d'en savoir d'avantage.

Il semblait figé, pensif peut-être. Mais à quoi ? Son esprit semblait être fermé, mais pourrait-il y résister longtemps si je cherchais à y entrer ? Non, je n'avais aucune raison de faire cela, bien que quelque chose en lui me perturbait !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Mar 3 Jan - 16:53

Nous avions une conversation des plus banales dans un cimetière… Il cherchait quelque chose, j’en étais persuadé et notre ressemblance physique me perturbait. Je me renseignais sur ce qu’il faisait, mais j’étais surpris d’apprendre que les apothicaires existaient encore en ces temps, je pensais que tous avait disparus il y a fort longtemps et il en était un, amoureux des plantes probablement.

L : Oui, les apothicaires existent encore, je vous l'accorde il y en a de moins en moins et je dois avouer que cela m'arrange ! Au moins il y en a et au plus je m'enrichis ! J'ai des tas d'employés qui plantent, cultivent, ramassent et font sécher les plantes dont j'ai besoin pour la vente. Ensuite j'ai du personnel pour l'entretien et la vente de mes produits séchés. Je prépare aussi des mixtures de plusieurs plantes que ce soit des feuilles ou des fleurs. A chaque génération je forme quelques personnes, les mettant au courant des différentes "recettes" si je puis-dire pour guérir les humains. Mais je garde certaines préparations secrètes.

F : Je vois… Vous n’avez pas tort de garder pour vous vos secrets, parfois ils peuvent être utilisés à de mauvais escients. Mais ce n’est pas lassant de devoir répéter toujours la même chose, même si les gens changent ? Et qu’est-ce qui vous fait les choisir eux et pas un autre ? Comment pouvez-vous avoir confiance en eux ? Tenez une autre question, mais vous faites comment lorsqu’ils se rendent compte que vous ne vieillissaient pas ? Vous recommencez à chaque fois ?

J’avais envie d’en apprendre plus, autant sur lui que sa manière d’être et apparemment lui aussi voulait en savoir plus.

L : Vous étiez donc pianiste ? Je m'y risque parfois, lorsque je suis mélancolique... et serveur ? C'est bien dommage de gâcher votre vie dans un métier aussi peu intéressant ! Sans vouloir vous offenser !

F : Oui, lorsque j’étais humain, j’étais voué à être un grand pianiste, mais les choses en entrainant d’autres, je me suis retrouvé serveur dans un grand hôtel de l’époque. Et non, je ne pense pas avoir gâché ma vie, se sont les rencontres que l’ont fait qui peuvent vous gâcher la vie ou au contraire l’améliorer. Le seul regret que j’ai de d’avoir rencontré ma… Créatrice, mais passons voulez-vous ?

Finalement l’Angleterre était un beau pays, mais y retourner je n’en étais pas sur, les souvenirs affluaient et le fait de m’être fait transformé, d’avoir dû fuir, d’avoir tué un homme… Cela aurait pu faire mille ans, même plus, non, je n’oublierais jamais cette période de ma vie. Coïncidence ou non, il était aussi de ce même pays.

L : Oui, je suis d'Angleterre, quel beau pays... J'appartiens à la ville de Plymouth et vous ?

Je savais ce que j’allais lui répondre, mais j’avais encore une question, parmi tant d’autres.

F : De Londres. J’y suis né et mort également. J’ai une autre question, avez-vous choisi d’être un vampire ?
Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Mer 11 Jan - 14:20

Quelque chose passait entre nous. Un contact, un bon contact. Mais si j'écoutais ce que mon intérieur me disait, je devais lui faire confiance. Il y a des bons et des mauvais vampires partout comme il y a de bons et de mauvais humains, hybrides et métamorphes. Celui-ci, ce Franck, était quelqu'un de bien j'en étais persuadé.

Lui expliquant en un court résumé ce en quoi consiste mon travail d'apothicaire, il me posa tout un tas de questions comme très rarement on me les a posées.

F : Je vois… Vous n’avez pas tort de garder pour vous vos secrets, parfois ils peuvent être utilisés à de mauvais escients. Mais ce n’est pas lassant de devoir répéter toujours la même chose, même si les gens changent ? Et qu’est-ce qui vous fait les choisir eux et pas un autre ? Comment pouvez-vous avoir confiance en eux ? Tenez une autre question, mais vous faites comment lorsqu’ils se rendent compte que vous ne vieillissaient pas ? Vous recommencez à chaque fois ?

L : Je n'ai jamais trouvé mon travail trop répétitif, car je voyage pas mal moufte uvée de nouvelles plantes, les faits personnellement pousser, puis fais des essaies de remèdes. En ce qui concerne les personnes que je choisis d'initier au maximum de mes connaissances sont ceux qui le mérites. Je suis télépathe il ne m'est pas difficile de savoir ce qu'ils ont dans la tête et dans le cœur. Pour le vieillissement, j'utilise beaucoup de ruse et ne reviens que très peu dans mes boutiques. Le maquillage est une belle invention. avouai-je dans un sourire malicieux.

F : Oui, lorsque j’étais humain, j’étais voué à être un grand pianiste, mais les choses en entrainant d’autres, je me suis retrouvé serveur dans un grand hôtel de l’époque. Et non, je ne pense pas avoir gâché ma vie, se sont les rencontres que l’ont fait qui peuvent vous gâcher la vie ou au contraire l’améliorer. Le seul regret que j’ai de d’avoir rencontré ma… Créatrice, mais passons voulez-vous ?

L : Votre créatrice ? Euh désolé je suis trop curieux.

Nous échangions des informations sur nos pays d'origine. Le même, mais deux de villes différentes.

F : De Londres. J’y suis né et mort également. J’ai une autre question, avez-vous choisi d’être un vampire ?

L : Je n'ai rien choisi et je ne suis pas sûr que beaucoup l'est choisi. Mais en définitive je trouve ça génial, bien que l'on fasse tous à un moment ou à un autre du mal à quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Mer 11 Jan - 18:23

Je ne faisais que lui poser des questions, sans vraiment attendre ses réponses, j'en avais tellement en réserve que je réussissais tout de même à m'arrêter pour en savoir plus, car poser les questions, c'était bien, mais connaitre les réponses, encore mieux.

L : Je n'ai jamais trouvé mon travail trop répétitif, car je voyage pas mal pour trouver de nouvelles plantes, les faits personnellement pousser, puis fais des essaies de remèdes. En ce qui concerne les personnes que je choisis d'initier au maximum de mes connaissances sont ceux qui le mérites. Je suis télépathe il ne m'est pas difficile de savoir ce qu'ils ont dans la tête et dans le cœur. Pour le vieillissement, j'utilise beaucoup de ruse et ne reviens que très peu dans mes boutiques. Le maquillage est une belle invention.

Cela avait l'air intéressant, au moins, il trouvait de quoi s'amuser, travaillait lui-même, donc au moins, oui, il savait ce qu'il faisait. Je souriais, j'avais bien compris qu'il était télépathe surtout lorsqu'il m'avait répondu par la même occasion. Nous avions des points en commun et je me demandais bien ce que nous avions d'autres. Je lui parlais de moi et de ma créatrice, oui, pourquoi elle venait sur le tapis? Bonne question...

L : Votre créatrice ? Euh désolé je suis trop curieux.

F : Oui, le maquillage c'est pas mal, même si je n'en ais jamais usé, préférant bouger pour éviter de porter les regards sur moi, mais ma créatrice, c'est une longue histoire.

Je n'aimais pas en parler de peur qu'elle apparaisse d'un coup rien qu'en pensant à son prénom. Mon pays natal, le sien également, encore un point commun, je me demandais bien si cela pouvait exister, deux hommes qui sont nés à quelques années d'écart et télépathes, vampires de surcroit se retrouvant ici, en plein coeur d'une ville sombre...

L : Je n'ai rien choisi et je ne suis pas sûr que beaucoup l'est choisi. Mais en définitive je trouve ça génial, bien que l'on fasse tous à un moment ou à un autre du mal à quelqu'un.

Alors là, nous avions arrêté les similitudes, il aimait être vampire? Et moi non, même si cela m'avait permis de trouver mon amour, le fait d'avoir tué une fois ne cessait de me hanter.

F : Je ne suis pas d'accord sur le fait de rester "immortel", mais c'est l'un des seul point que nous avons en désaccord. Autrement, je trouve que nous avons pas mal de points identiques. Dites-m'en plus sur vos dons, vu que vous êtes télépathes et moi aussi, je me demandais ce que vous pouviez faire également.

J'avais hâte d'en savoir plus, mais franchement si nous avions la même chose, je commencerais par me poser des questions...
Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Ven 20 Jan - 13:52

Franck était quelqu'un de spécial. Je ne savais pas encore en quoi mais tout en lui me rappelait moi-même à son âge et même avant, plus jeune, bien plus jeune.

Il était intriguait, dirais-je, par ma façon de réussir à me mêler aux humains sans qu'ils ne parviennent à se douter de quoi que ce soit. J'avais recours à plusieurs techniques pour ce fait mais une seule demeurait la plus efficace et la plus rapide. J'hésitais à lui en parlait sur l'instant. Il s'avait déjà que j'étais télépathe, je ne voualais pas tout lui révéler de moi.

F : Oui, le maquillage c'est pas mal, même si je n'en ais jamais usé, préférant bouger pour éviter de porter les regards sur moi, mais ma créatrice, c'est une longue histoire.

L : J'adore les longues histoires ! Mais je ne voudrai surtout paraître plus indiscret que je ne le suis !

En réalité j'étais très impatient de connaître quelques détails de sa vie puisqu'il me fermait son esprit. J'avais l'habitude de vivre entouré d'humains et ce mur mental n'était pas dans leurs cordes.

Il posait des questions quant au fait d'être transformé ! Si j'avais désiré mon état actuel ou pas. Est-ce qu'il existe un seul vampire ayant prémédité et voulu son état ? Je n'en connaissais pas. Même les plus téméraires le voulaient jusqu'au dernier moment où ils se dérobaient.

F : Je ne suis pas d'accord sur le fait de rester "immortel", mais c'est l'un des seul point que nous avons en désaccord. Autrement, je trouve que nous avons pas mal de points identiques. Dites-m'en plus sur vos dons, vu que vous êtes télépathes et moi aussi, je me demandais ce que vous pouviez faire également.

L : Vous pensez réellement que nous avons beaucoup en commun ? demandai-je sur le ton de la surprise.

Oui d'accord, nous étions d'Angleterre, nous étions télépathes et après ? Je ne voyais rien d'autre. Mis à part que quelque chose me faisait penser à moi en lui, son regard peut-être. Un regard qui veux sauver des âmes, sauve le monde qui sait !

L : Je ne sais quoi vous dire sur mes dons ! Ils sont assez nombreux mais je ne crois pas qu'il soit très bon, pour un vampire, de révéler tous ses secrets ! Disons que l'un de mes dons me sert aussi à pouvoir cacher mon non veillissement ! La transformation moléculaire peut être quelque chose d'extrêmement pointu et agréable à des moments.

Il me restait encore plusieurs pouvoirs, il m'inspirait confiance, je les lui révèlerai sûrement plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Ven 27 Jan - 22:36

Je commençais à fatiguer, non pas qu'il m'ennuyait, mais j'avais envie de voir Aurore et pourtant, j'avais envie d'en savoir plus sur lui. Il était télépathe comme moi et le fait qu'il ais un regard comme le mien, me disait que nous avions une histoire similaire, enfin je crois.

L : J'adore les longues histoires ! Mais je ne voudrai surtout paraître plus indiscret que je ne le suis !

F : Je ne pense pas, pas pour le moment, plus tard surement. C'est très pénible, vraiment très pénible et je t’avouerais que un autre soir, je ne dirais pas non, mais là, je n'ai pas envie d'en parler. Disons qu'à chaque fois que j'ai parlé de... D'elle, elle revenait me hanter, et j'ai plutôt envie de pouvoir dormir correctement cette nuit.

Nous parlions de l'immortalité et à part ce point où nous n'étions pas d'accord... Je l'interrogeais sur ses dons, bien sur je ne le forçais en rien, j'étais curieux d'en savoir plus.

L : Vous pensez réellement que nous avons beaucoup en commun ?

Je hochais la tête par l'affirmative, oui, je pensais bien que nous avions plus en commun que ce que nous venions de nous dire, entre la télépathie et l'Angleterre.

L : Je ne sais quoi vous dire sur mes dons ! Ils sont assez nombreux mais je ne crois pas qu'il soit très bon, pour un vampire, de révéler tous ses secrets ! Disons que l'un de mes dons me sert aussi à pouvoir cacher mon non vieillissement ! La transformation moléculaire peut être quelque chose d'extrêmement pointu et agréable à des moments.

Je ne voyais pas ce que cela signifiais, cacher son vieillissement, je croyais qu'il utilisait du maquillage... Etrange, j'aurais juré... Enfin je n'en savais rien, mais...

F : Nombreux... Hum, je ne comprend pas votre histoire de non-vieillissement. Mais pour tout vous dire, j'en ais quelques uns également, de dons bien sur et celui qui m'a permis de rencontrer ma compagne est celui de s'insinuer dans les rêves. Au début j'ai cru que je rêvais, mais la première vision que j'ai eut d'elle et le fait de la voir "en vrai" dans un de ses rêves... Cela m'a perturbé, mais j'ai su que c'était elle.

Ma première vision était lorsque Aure m'avait rattrapé pour la première fois et j'avais été perturbé, plus que perturbé. Je pouvais également prendre les dons des autres en les touchant, mais ce n'était que temporaire, une fois que je lâchais la personne en question, les pouvoirs se tarissaient dans la seconde. Donc ce n'était pas le plus important des miens.

F : Au fait, vous êtes venus faire quoi exactement ici? Je veux dire vous recherchez des plantes ou des personnes pour votre boutique? Vous voulez peut-être en ouvrir une ici? Ainsi je pourrais vous achetez certains de vos produits qui sait?

Je souriais en disant cela, après tout c'était une idée, pas si mauvaise.

Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Ven 3 Fév - 23:14

Me trouvant toujours dans le cimetière en la charmante compagnie de Franck (charmante compagnie dans le sens où il pourrait devenir un ami, peut-être), je tentais d'en savoir plus sur lui, sur son passé d'humain et de vampire, et surtout sur sa créatrice qui semblait lui jouer des mauvais tours. Une peste apparemment ! Cela me rappelait quelqu'un...

F : Je ne pense pas, pas pour le moment, plus tard surement. C'est très pénible, vraiment très pénible et je t’avouerais que un autre soir, je ne dirais pas non, mais là, je n'ai pas envie d'en parler. Disons qu'à chaque fois que j'ai parlé de... D'elle, elle revenait me hanter, et j'ai plutôt envie de pouvoir dormir correctement cette nuit.

L : Vous hanter ? A ce point là ? Je suis étonné, en général les vampires qui crait une "progéniture" la suivent un temps, s'en éloignent pour les retrouver un jour ou l''autre, enfin si l'engendrement à quelque chose de spécial à la base, et puis de toute évidence, il est rare que la personne transformée ne veuille plus de son créateur ! Cela arrive qu'ils prennent un chemin différent et puis se rencontre un peu par hazar longtemps après mais ils ne se fuient pas ! J'ai bien dis en général, car moi aussi, une femme que j'ai engendrée m'a fuit, mais elle avait de bonnes raisons en y réfléchissant bien.

Le fait de parler de nos pouvoir me faisait essentiellement penser au nombre que je possédais. Je n'avais pas d'autre moyen que d'y songer. Me demandant et me demanderais toujours pourquoi je pus en bénéficier d'autant, alors que la plus part des vampires n'en ont que trois à cinq, me semble-t-il.

F : Nombreux... Hum, je ne comprend pas votre histoire de non-vieillissement. Mais pour tout vous dire, j'en ais quelques uns également, de dons bien sur et celui qui m'a permis de rencontrer ma compagne est celui de s'insinuer dans les rêves. Au début j'ai cru que je rêvais, mais la première vision que j'ai eut d'elle et le fait de la voir "en vrai" dans un de ses rêves... Cela m'a perturbé, mais j'ai su que c'était elle.

L : Disons que pour me vieillir de seulement quelques années, j'utilise du maquillage car je trouve cet art, celui du cinéma, assez impressionnant. Mais pour ce qui est des me faire passer d'un homme de vingt sept ans, comme mon apparence normale, à celle d'un homme de plus de cinquante ans, je suis dans l'obligation d'utiliser la transformation moléculaire. Je m'explique par un exemple si vous me le permettez !

Levant ma main vers mon visage, le regardant parfaitement dans les yeux, je passai alors ma paume face à moid'un côté à l'autrre du visage, et ce dernier fut changé en moi avec vingt cinq ans de plus. Franck semblait stupéfait. Sans prendre le temps d'abaisser ma main encore en l'air, je la repassai dans l'autre sens, revenant sur sa propre trace dans l'air. Alors mon visage redevint celui d'un homme de vingt sept ans.

Franck me posait des questions en tout genre. D'ordinaire, je n'aurais pas spécialement répondu mais quelque chose en lui et en sa façon d'agir me disait que je pouvais, de un, avoir ocnfiance, et surtout de deux, qu'un quelconque lien nous reliait ! Une espèce d ecertitude à la noix comme lorsqu'on a un mot au bout de la langue et que l'on ne parvient pas le trouver.

F : Au fait, vous êtes venus faire quoi exactement ici? Je veux dire vous recherchez des plantes ou des personnes pour votre boutique? Vous voulez peut-être en ouvrir une ici? Ainsi je pourrais vous achetez certains de vos produits qui sait?

L : Peut-être bien que vous pourriez trouver votre bonheur, comme on dit, dans mes préparations de plantes, effectivement. Je ne suis pas ici, à la base en tout cas, pour trouver une nouvelle boutique, disons que c'est ce que je comptais faire après ou pendant que je cherche une personne m'étant chère. La personne dont je vous parlez toute à l'heure. Une femme que j'ai engendrée, je dirais autant involontairement que volontairement. Je l'ai aimée depuis sa naissance, même avant si je puis me permettre !Je suis ici pour la retrouver, car je sens son effluve dans cette ville, nous sommes liés comme à un fil, si puissant que jamais rien ne nous empêchera de nous retrouver.

J'ignorais totalement ce que penserait Franck de ce que je venais de dire à propos de ma Aure, vu qu'il n'aimait pas être immortel, il ne doit pas aimer donner l'immortalité à quelqu'un non plus ! Ce qui dans le fond ne me dérrange absolument pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Lun 6 Fév - 21:25

Je n’avais pas envie de parler d’Aure, non, aucunes envies, là, il me semblait que je devais plutôt me concentrer sur lui, car la façon dont il était me semblait bien trop… familier, oui, c’était cela. L’aurais-je déjà rencontré ? Non, je m’en rappellerais, mais peut-être un de ses proches, oui, surement, mais qui et où ? Cela me torturais l’esprit de ne pas savoir !

L : Vous hanter ? A ce point là ? Je suis étonné, en général les vampires qui crée une "progéniture" la suive un temps, s'en éloignent pour les retrouver un jour ou l''autre, enfin si l'engendrement à quelque chose de spécial à la base et puis de toute évidence, il est rare que la personne transformée ne veuille plus de son créateur ! Cela arrive qu'ils prennent un chemin différent et puis se rencontre un peu par hasard longtemps après mais ils ne se fuient pas ! J'ai bien dis en général, car moi aussi, une femme que j'ai engendrée m'a fuit, mais elle avait de bonnes raisons en y réfléchissant bien.

F : Ne vous inquiétez pas, j’ai de bonnes raisons de la fuir, croyez-moi, car si vous la connaissiez, vous comprendriez tout de suite. Enfin, un autre jour peut-être…

Je préférais m’interrompre sur ce sujet et parler d’un autre, plus passionnant à mon gout, nos dons respectifs. Il en avait de nombreux et l’histoire de son vieillissement, j’avais du mal à comprendre.

L : Disons que pour me vieillir de seulement quelques années, j'utilise du maquillage car je trouve cet art, celui du cinéma, assez impressionnant. Mais pour ce qui est de me faire passer d'un homme de vingt sept ans, comme mon apparence normale, à celle d'un homme de plus de cinquante ans, je suis dans l'obligation d'utiliser la transformation moléculaire. Je m'explique par un exemple si vous me le permettez !

Il transforma une partie de son visage et même si je ne le montrais pas, j’étais surpris de voir qu’il avait un tel pouvoir. Je me demandais si cela fonctionnait aussi sur les autres… Je devais lui demander, c’était intéressant de rencontrer quelqu’un comme lui, si calme et posé et pourtant rempli de dons qui auraient pu faire de lui un odieux personnage.

F : Tu le fais sur toi, mais cela fonctionne aussi sur les autres ? En tout cas, tu es quelqu’un de bien, je peux te l’assurer, j’ai déjà eut à faire à des vampires qui en avait bien moins que toi et qui n’hésitaient pas à faire le mal.

Mais il était intelligent, pas besoin de chercher plus loin, il savait apprendre de ses propres erreurs et peut-être que je devais arrêter de fuir ainsi pour mettre tout à plat ? Peut-être…

L : Peut-être bien que vous pourriez trouver votre bonheur, comme on dit, dans mes préparations de plantes, effectivement. Je ne suis pas ici, à la base en tout cas, pour trouver une nouvelle boutique, disons que c'est ce que je comptais faire après ou pendant que je cherche une personne m'étant chère. La personne dont je vous parlais toute à l'heure. Une femme que j'ai engendrée, je dirais autant involontairement que volontairement. Je l'ai aimée depuis sa naissance, même avant si je puis me permettre ! Je suis ici pour la retrouver, car je sens son effluve dans cette ville, nous sommes liés comme à un fil, si puissant que jamais rien ne nous empêchera de nous retrouver.

Je savais ce que c’était que de chercher et trouver l’amour, surtout lorsque nous avions la certitude qu’elle était dans les parages. J’espérais qu’il le retrouverait et que tout se passerait pour le mieux, qu’elle femme le fuirait ? A moins d’être un psychopathe et comme je ne le ressentais pas de cette manière… enfin, l’amour était bien assez compliqué déjà pour l’ennuyer encore plus.

F : Je dirais que lorsque votre boutique sera ouverte, je viendrais, sans faute, j’ai hâte de voir ce dont vous êtes capable de faire. Et pour cette femme, ne vous inquiétez pas, j’ai attendu près de 500 ans avant de trouver ma compagne, donc, il ne faut absolument pas désespérer !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Mer 8 Fév - 16:49

Malgré toutes les similitudes que nous avions en commun, deu points importants ne l'étaient pas ! Lui n'aimait pas son état de vampire, moi oui; lui fuyait quelqu'un, moi je cherchais quelqu'un. Je trouvais cela plus qu'étrange et pourtant, j'aurai eu autant de même points, ou l'exacte inverse avec une autre personne, cela ne m'aurai pas apparu le moins du monde bizar ! Je découvrirai tôt ou tard pourquoi cette "attirance", si je puis l'appeller ainsi, nous reliait !

F : Ne vous inquiétez pas, j’ai de bonnes raisons de la fuir, croyez-moi, car si vous la connaissiez, vous comprendriez tout de suite. Enfin, un autre jour peut-être…

L : Ne vous en sentez pas obligé mais sachez que je suis là si vous avez besoin de conseils ou de plan d'attaque ! annonçai-je dans un sourire malin.

Insiter la personne à parler, une personne comme Franck, calme et posée, reviendrait à la faire se refermer comme une huître. Valait mieux laisser libre arbitre à cette personne et un jour elle se confierait d'elle-même. Une stratégie dont je vis souvent l'effet escompté.

Nous parlions de nos pouvoirs et celui qui me facilité peut-être le plus la vie, était incontestablement la transformation moléculaire. Des molécules il y en a partout, ou presque, je peux tout changer en la forme que je désire mais cela n'est pas éternel.

D'un coup de main, un passage devant mon visage, mes traits vieillir, puis d'un second passage je revins à mes éternels 27ans.

F : Tu le fais sur toi, mais cela fonctionne aussi sur les autres ? En tout cas, tu es quelqu’un de bien, je peux te l’assurer, j’ai déjà eut à faire à des vampires qui en avait bien moins que toi et qui n’hésitaient pas à faire le mal.

L : Ce pouvoir fonctionne sur toutes choses ayant des molécules. J'avoue que c'est celui qui surprend le plus ! Euh non peut-être pas celui-ci ! Une pause. Je te remercie pour ta franchise me concernant. Pour être honnête avec toi, je ne pense pas non plus que tu fasses partis des mauvais vampires. En ce qu'il concerne mes pouvoirs et ma direction vers le bien, il est évident que cela aurait pu se passer autrement. Je veux dire par là que, j'ai toujours pensé que le chemin du bien ou du mal, même s'il n'est pas effectif immédiatement après la transformation, n'est pas décidé par le vampire en nous mais par l'humain qu'il nous reste un temps soit peu. Humain, j'étais bon, et bien que j'ai comis des crimes autour de moi, surtout dans mes débuts de jeune vampire, je pense que mon bon côté a prit le dessus. Voilà pourquoi, entre autres raisons, je suis apothicaire. Je fabrique des produits naturels pour sauver les humains. Un rattrapage de toute une vie de vampire pour tenter de me faire pardonner aux yeux du monde !

Je ne mentais absolument pas. J'étais un homme seul, vivant tranquillement dans une maisonnette construite de mes mains d'humain et je me nourrissais et vivais de ce que je trouvais dans la forêt où je me cachais de la civilisation que je détestais. Si tenté que les villes d'autrefois soient assez civilisées ! Elles l'étaient à l'époque.

F : Je dirais que lorsque votre boutique sera ouverte, je viendrais, sans faute, j’ai hâte de voir ce dont vous êtes capable de faire. Et pour cette femme, ne vous inquiétez pas, j’ai attendu près de 500 ans avant de trouver ma compagne, donc, il ne faut absolument pas désespérer !

L : 500 ans que vous la cherchiez ? Elle est donc surnaturelle ? Un vampire peut-être ? Non je ne désespère pas mais cela fait bien plus longtemps que cela que je suis séparé de la seule femme que j'ai réellement aimé du haut de mes 892ans. Voilà 735ans qu'elle est née ! Je l'aimais déjà lorsque j'entendis ses pensées à l'intérieur du ventre de sa mère, une cliente dans la seule boutique de France que je possédais à ce moment-là. C'était incroyable de l'entendre !

J'étais conscient que mon esprit se replongea dans ce souvenir quasiment unique. Quasiment car cela ce reproduisi avec Aure lorsqu'elle-même tomba enceinte, je pus alors entendre notre fille Aurore !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Ven 10 Fév - 6:11



Un jour je lui raconterais tout, un jour, mais pas aujourd’hui, non, c’était certain.

L : Ne vous en sentez pas obligé mais sachez que je suis là si vous avez besoin de conseils ou de plan d'attaque !

F : Le plan d’attaque oui, très bonne idée, je la retiens dans ce ca.

Il se fit vieillir d’un coup et redevint le même jeune homme, rien qu’avec sa main, intéressant dans tous les cas.

L : Ce pouvoir fonctionne sur toutes choses ayant des molécules. J'avoue que c'est celui qui surprend le plus ! Euh non peut-être pas celui-ci ! Je te remercie pour ta franchise me concernant. Pour être honnête avec toi, je ne pense pas non plus que tu fasses partis des mauvais vampires. En ce qu'il concerne mes pouvoirs et ma direction vers le bien, il est évident que cela aurait pu se passer autrement. Je veux dire par là que, j'ai toujours pensé que le chemin du bien ou du mal, même s'il n'est pas effectif immédiatement après la transformation, n'est pas décidé par le vampire en nous mais par l'humain qu'il nous reste un temps soit peu. Humain, j'étais bon, et bien que j'ai commis des crimes autour de moi, surtout dans mes débuts de jeune vampire, je pense que mon bon côté a prit le dessus. Voilà pourquoi, entre autres raisons, je suis apothicaire. Je fabrique des produits naturels pour sauver les humains. Un rattrapage de toute une vie de vampire pour tenter de me faire pardonner aux yeux du monde !

Un rattrapage, oui, c’est ce que je me demandais, comment faire pour me rattraper alors que j’avais causé la mort d’un homme ? Son regard, bien que cela se soit passé il y a près de 500 ans, me hantait toujours et probablement jusqu’à la fin de mes jours.

F : C’est un très bon choix de vouloir les aider. Je n’ai pas encore trouvé de véritable solution au fait de me repentir, mais je ne touche plus les humains depuis très longtemps. Je ne sais pas si cela est suffisant, mais je l’espère et fait de mon mieux pour les éviter. Mais je fais de mon mieux pour être honnête et le rester quoiqu’il arrive. Parfois les événements font que nous ne pouvons faire ce que nous voulions, mais qu’importe la vérité éclate toujours au grand jour, ou nuit ici.

J’irais faire un tour dans sa boutique une fois ouverte et lui ferais la surprise de lui présenter ma compagne, d’ailleurs, nous devions nous retrouver pour une sortie, je n’allais donc pas tarder à y aller.

L : 500 ans que vous la cherchiez ? Elle est donc surnaturelle ? Un vampire peut-être ? Non je ne désespère pas mais cela fait bien plus longtemps que cela que je suis séparé de la seule femme que j'ai réellement aimé du haut de mes 892ans. Voilà 735ans qu'elle est née ! Je l'aimais déjà lorsque j'entendis ses pensées à l'intérieur du ventre de sa mère, une cliente dans la seule boutique de France que je possédais à ce moment-là. C'était incroyable de l'entendre !

Je souriais en entendant ces paroles.

F : Non, elle n’est pas surnaturelle, enfin, non elle est, elle était humaine. Maintenant, elle est hybride, un malheureux concours de circonstances. J’ai eut une vision d’elle et j’en suis tombée amoureux. C’était il y à près de 500 ans et elle est née il y à 25 ans ? Mais cela doit être beau d’entendre son enfant ainsi…

Cela me faisait rêver, peut-être qu’Aurore et moi-même pourrions en avoir un ? Enfin, pas trop vite, allons-y doucement, je ne voulais pas lui faire peur et puis nous avions l’éternité devant nous. Et puis 735 ans… Je ne sais pas pourquoi, mais cela me disait quelque chose… J’avais dû rencontrer un vampire de cet âge tout simplement.

F : Vous savez, l’amour est la plus belle chose qui existe lorsque deux êtres s’aiment passionnément. Je vous souhaite de retrouver la femme qui vous hante. Dans tous les cas, votre histoire est une belle histoire. Je vais vous laisser, je dois retrouver ma compagne, mais une intuition me dit que nous devrions nous revoir bientôt.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Liam Cullen

avatar

Messages : 300
Date d'inscription : 21/11/2011
Age : 30
Localisation : Dans les songes de l'être aimé

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1,74m / 893ans (né en 1143) _ 27ans
Double Compte: Aurore et Aure
Dons et espèces: Vision réelle (qui peut être touchée, être partagée), hypnotise, gestion des mouvements, transformation moléculaire, télépathe, introduction dans les rêves (physiquement et mentalement), absorbe les pouvoirs en touchant la personne (peut s'en servir seulement durant le contact) _ vampire

MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   Jeu 16 Fév - 22:01

J'expliquais à Franck que le fait d'avoir tué des gens de les avoir vidés de leur sang, était quelque chose de mauvais mais en tant que vampires nous y étions tous passé. Auncun à ma connaissance avait pu éviter cette phase. La plus part était tous comme moi je l'étais, affamé pendant des semaines entières. Fabriquer à l'aide de fleurs, de feuilles et de racines des médicaments ou des soulagements pour les humains. Certains produits étant efficaces également pour les hybrides, les vampires et les métamorphes.

Je proposais mon aide pour un plan d'attaque contre sa créatrice qui d'après ses dires la pourssuivait sans intérruption.

F : Le plan d’attaque oui, très bonne idée, je la retiens dans ce cas.

F : C’est un très bon choix de vouloir les aider. Je n’ai pas encore trouvé de véritable solution au fait de me repentir, mais je ne touche plus les humains depuis très longtemps. Je ne sais pas si cela est suffisant, mais je l’espère et fait de mon mieux pour les éviter. Mais je fais de mon mieux pour être honnête et le rester quoiqu’il arrive. Parfois les événements font que nous ne pouvons faire ce que nous voulions, mais qu’importe la vérité éclate toujours au grand jour, ou nuit ici.

L : La vérité éclate toujours, c'est certain mais parfois cela prend trop de temps !

Il me parlait de sa compagne.

F : Non, elle n’est pas surnaturelle, enfin, non elle est, elle était humaine. Maintenant, elle est hybride, un malheureux concours de circonstances. J’ai eut une vision d’elle et j’en suis tombée amoureux. C’était il y à près de 500 ans et elle est née il y à 25 ans ? Mais cela doit être beau d’entendre son enfant ainsi…

L : Entendre ma femme alors qu'elle était encore dans le ventre de sa mère et entendre également ma fille dans le ventre de ma femme, fût une chose magnifique oui, que je n'oublierai jamais ! Jamais !

Je baissai les yeux vers le sol. Me plaçant dans mes retranchements quelques secondes, me plongeant dans ses merveilleux souvenirs.

F : Vous savez, l’amour est la plus belle chose qui existe lorsque deux êtres s’aiment passionnément. Je vous souhaite de retrouver la femme qui vous hante. Dans tous les cas, votre histoire est une belle histoire. Je vais vous laisser, je dois retrouver ma compagne, mais une intuition me dit que nous devrions nous revoir bientôt.

L : A bientôt.

Il partit je ne sais où et je décidais de rester encore un peu dans le cimetière.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne pensant rencontrer personne dans le cimetière.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cimetière de Godric's Hollow
» « Dans la vie tu as deux choix le matin : soit tu te recouches pour continuer à rêver, soit tu te lèves pour réaliser tes rêves »|| COLOMBE.
» Comment se nomme t-il?
» The glory of Rome did not expect. [PV : Marcus Vinicius & Claudia Cassia]
» Promenade joyeuse ... Dans un cimetière (PV truc, j'ai oublié son nom)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Academy :: Divers :: Les archives :: Chapitre 2 :: La ville :: Le cimetière-
Sauter vers: