Dark Academy


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Autour d'une bière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Autour d'une bière   Jeu 29 Sep - 9:54

Sally m'avait proposé de sortir cette nuit, j'avais finalement accepté. Moi qui voulait juste prendre l'air pour oublier mes cauchemars, Sally m'avait convaincu de découvrir cette ville où le soleil ne se levait jamais. Elle m'avait emmené dans un petit bar du coin, dont l'aspect me semblait sympathique. Mais quitte à boire un verre, j'aurais préféré la discothèque. Une bonne musique assourdissante, de l'alcool à volonté, et des jeunes femmes facile à séduire. Je devais avouer que je n'allais pas souvent dans les bars. Il y était plus difficile de tuer avec discrétion qu'ici. Cependant, je n'étais pas censé être là pour me nourrir, même si elle m'avait proposé de boire un coup. La jeune femme s'installa au bar, et je m'assis à ses côtés. Je me mis à regarder autour de moi, apercevant plus de couple ou de groupe d'amis que d'ivrognes. Ce bar était beaucoup plus chaleureux que ceux de Tokyo. Apres avoir commandé une simple bière, je me tournais vers elle, biere en main, montrant que j'étais prêt à parler de la pluie et du beau temps.

N : Tu viens souvent ici ? J'ai fait pas mal de bar à Tokyo, mais je dois admettre que celui la est le plus sympathique de tous les bars que j'ai pu faire.

A ces mots, je bus une gorgée. J'aimais le gout de la bière, mais cela n'étanchait pas la soif de sang. Cette même soif qui commençait à se faire ressentir. Au même moment que je pensais ça, une jeune femme passait à mes côtés, allant rejoindre ses amis. Je ne pus m’empêcher de la suivre du regard, fixant ses veines saillantes, son cou qui semblait délicieux. Puis je me rappelais que Sally était à mes côtés et je tentais de reprendre mes esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'une bière   Jeu 29 Sep - 22:44

Nous étions parti de l'academy en direction d'un bar ou nous pourrions boire un ou deux verres. Enfin, le lieu que j'avais choisi était plus un café qu'un bar mais bon. Il y avait bien la discothèque mais je risquais de croiser Ivy et je ne voulais pas. Pas maintenant en tout cas. Je n'étais pas encore prête à la revoir. Je m'assis donc au bar et Natsu fit de même. Il commanda une bière en bouteille et moi une pinte de bière blonde d'un litre. J'avais envie de boire... Mais ça, c'était juste pour commencer...

N : Tu viens souvent ici ? J'ai fait pas mal de bar à Tokyo, mais je dois admettre que celui la est le plus sympathique de tous les bars que j'ai pu faire.

Je le regardai boire une gorgée de sa bière. Il aimait la bière. On allait bien s'entendre tous les deux. Au même moment ou j'allais lui répondre, une belle blonde passa derrière nous et je vis Natsu la suivre du regard. Alala, les hommes... Tous les mêmes. Enfin, ça ne m’empêcha pas de regarder son joli derrière moi aussi. Lorsqu'il me regarda enfin, je lui souris. Peut etre avait-il envie de sang... ou d'autres chose.

S : Non, je dois avouer que je bois plus souvent à l'academy. Faut dire qu'il y a plus de choix que dans n'importe quel bar. Alors, tu viens du Japon, c'est ça ? J'ai fait pas mal de pays lors de ma cavale mais je n'y suis jamais allé. C'est un pays qui m'a toujours fasciné et ça me plairait beaucoup d'y aller un jour.

Décidément, je l'avais peut être juger trop vite ce petit bonhomme. Je me mis à rire intérieurement de ma bêtise. Je mis ma chope à la bouche et bu une grande gorgée de bière qui me désaltéra au plus grand point. Je ne savais pas si c'était moi ou l'atmosphère du bar mais j'avais hyper chaud. Je n'étais pas vêtue chaudement c’était ça le problème. Habituellement, je serais sortie dans les couloirs avec juste un pantalon de jogging sur les fesses et rien d'autre... Mais ça, c'était avant d’être avec Melinda et même avant Ivy. Je crois que c'était du à ma situation amoureuse. C'est vrai, je n'aimerais pas que Melinda se balade à moitié à poil dans les couloirs. Alors, avant de quitter ma chambre, j'avais eu la bonne idée d'enfiler un pantalon de jogging, des baskets et une chemise que j'avais presque fermé jusqu'en haut. Enfin, ça me faisait un petit décolleté mais c'était tout. Rien de bien provoquant, ça changeait de d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'une bière   Dim 2 Oct - 21:00

S : Non, je dois avouer que je bois plus souvent à l'academy. Faut dire qu'il y a plus de choix que dans n'importe quel bar. Alors, tu viens du Japon, c'est ça ? J'ai fait pas mal de pays lors de ma cavale mais je n'y suis jamais allé. C'est un pays qui m'a toujours fasciné et ça me plairait beaucoup d'y aller un jour.

L’académie avait un si bon stock d'alcool que ça ? J'avais encore quelques coins à visiter, donc. Cela serait donc mon prochain objectif. Mais l'alcool sans l'environnement qui allait avec était inutile. J'avais besoin d'un environnement propice au crime, à la décadence, au sexe. Une boite de nuit, entre autre. Ah, j'aimais vraiment ces lieux. Sally, en cavale ? 'Me demandais bien ce qu'elle avait pu faire ou si elle s'était organisé un petit tour du monde pour le "fun". Certes, elle avait un fort caractère.. mais de la à être en cavale... Je finissais ma gorgée avant de répondre :

N : Je suis surement allé dans tout le japon. Je crois que je suis née du coté de... Heiankyo... Enfin, on appelle cette ville Nara maintenant. C'était un peu plus au sud de Tokyo. Mais je suis au moins certain d'avoir passé ces dix dernières années dans un appartement de Tokyô. Magnifique ville, pour ce que l'on peut en voir la nuit.

Nouvelle gorgée de bière. La soif de sang est toujours aussi présente.

N : Et toi ? Tu es originaire de quel pays ?

J’espérais qu'elle me réponde, quelque chose de long et de captivant. J'en avais besoin. Je m'étais sous estimé en pensant que je pourrais ne pas boire pendant 7 jours; et que je pouvais résister à la soif dans un lieu bondé d'humains. J'avais juste envie de choisir une humaine, de la séduire quelque minutes, porter son doigt à ma bouche pour prendre une goutte de son sang, et l'installer sur une banquette où je pourrais la mordre sans que personne n'y fasse attention. Et vu que j'étais d'assez bonne humeur, je pourrais même en proposer à Sally, mais je ne savais pas encore si elle était du genre mangeuse de lapin défendant la cause humaine ou une vrai carnivore. Je reposais ma bouteille sur le comptoir, m'adressant au garcon.

N : Une vodka s'il vous plait. Un grand verre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'une bière   Lun 3 Oct - 11:29

N : Je suis surement allé dans tout le japon. Je crois que je suis née du coté de... Heiankyo... Enfin, on appelle cette ville Nara maintenant. C'était un peu plus au sud de Tokyo. Mais je suis au moins certain d'avoir passé ces dix dernières années dans un appartement de Tokyô. Magnifique ville, pour ce que l'on peut en voir la nuit. Et toi ? Tu es originaire de quel pays ?

Je ne connaissais rien à l'histoire du Japon mais cette ville avait changé de nom. Donc ça prouvait un peu que Natsu était vieux. Il porta sa bière à sa bouche et bu une nouvelle gorgée.

S : A la base, je suis française mais j'ai déménagé quand j'étais petite en Angleterre, ce qui fait que j'ai les deux nationalités maintenant. Ma mère et moi avons du déménager à cause de la guerre. Alala, j'aurai voulu être plus grande à cet époque là pour pouvoir tuer les vampires nazis. Les humains ne m'auraient pas intéressé. Pas assez sportif, pas de challenge.

Je regardais Natsu. Il avait l'air profondément encré dans ses pensées. Il en sortit brusquement, posa sa bière sur le comptoir et interpella le barman.

N : Une vodka s'il vous plait. Un grand verre.

Il aimait boire et avait, décidément, decidé de passer à la vitesse supérieure. J'enviais les vampires pour leur capacité à boire l'alcool comme de l'eau. Peut importe quelle quantité ils ingéraient, ils restaient parfaitement sobre. Étant à moitié vampire, j'avais un peu hérité de ce don mais pas complétement. Enfin, je pouvais tout de même boire beaucoup. N'importe quel humain serait en coma éthylique.

S : La même chose. dis-je au barman.

Cela me fit penser que cela faisait un petit moment que je n'avais pas bu de sang. Enfin, là, c'était plus de la gourmandise qu'autre chose. J'aimais le gout du sang, je ne pouvais pas le nier. Je l'aimais surtout si il était lié au sexe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'une bière   Mar 4 Oct - 23:01

S : A la base, je suis française mais j'ai déménagé quand j'étais petite en Angleterre, ce qui fait que j'ai les deux nationalités maintenant. Ma mère et moi avons du déménager à cause de la guerre. Alala, j'aurai voulu être plus grande à cet époque là pour pouvoir tuer les vampires nazis. Les humains ne m'auraient pas intéressé. Pas assez sportif, pas de challenge.

La guerre. Je grimaçais à cause d'une soudaine douleur dans un coin de ma tête, cette même douleur qui annonçait que j'allais bientôt être au sol, plié en deux, si je tentais de me souvenir de quoique ce soit. L’Angleterre. Je n'eus pas de maux de tête à cette pensée, me laissant donc imaginé que je n'avais pas vécu là bas ou que rien de bien important dans ma vie avait pu se dérouler là bas. Je commandais une vodka, pour faire passer le mal de tête. Sally me suivit, demandant la même chose que moi. Un sourire en coin se dessinait alors sur mon visage. Elle aimait boire, et pas de la piquette. Voila quelque chose qui faisait que je l’appréciais déjà.

N : J'ai quelques vagues souvenirs de la guerre. Je ne crois pas avoir eu affaire à des vampires nazis, si tu veux mon avis. Je commandais un petit bataillon, un bataillon quasiment immortel et très efficace sur le terrain. Je me suis servi de mon don pour cette guerre, j'avais été engagé par des hauts dirigeants, ceux qui connaissent notre secret. J'avais le droit à tout, même de bouffer les cadavres qui restaient par terre. J'avais le droit à tout, sauf à l’échec.

Je bus une gorgée de cette vodka, qui était loin d’être dégueulasse. Sally regardait les gens passer, songeuse. Je pencha un peu ma tête vers elle, et chuchota à l'oreille.

N : Entre nous... Tu es plutôt "je défend la cause des humains et pour cela je bouffe des lapins" ou... tu es, toi aussi, addict au nectar coulant dans les veines de ces chers et tendre humains ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'une bière   Mer 5 Oct - 15:54

N : J'ai quelques vagues souvenirs de la guerre. Je ne crois pas avoir eu affaire à des vampires nazis, si tu veux mon avis. Je commandais un petit bataillon, un bataillon quasiment immortel et très efficace sur le terrain. Je me suis servi de mon don pour cette guerre, j'avais été engagé par des hauts dirigeants, ceux qui connaissent notre secret. J'avais le droit à tout, même de bouffer les cadavres qui restaient par terre. J'avais le droit à tout, sauf à l’échec.

Je vois... Il avait connu la guerre. Mais "manger" des cadavres n'étaient pas quelque chose que je ferais. En fait, ça me répugnait un peu. Je me doutais bien qu'il ne mangeait pas leurs chairs mais plutôt leurs sangs mais bon... Je ne dis rien, me contentant de l'écouter avec intérêt. Il but une gorgée de son verre pcouis, il se pencha jusqu'à mon oreille pour chuchoter. 

N : Entre nous... Tu es plutôt "je défend la cause des humains et pour cela je bouffe des lapins" ou... tu es, toi aussi, addict au nectar coulant dans les veines de ces chers et tendre humains ?

Sa question me surprit aux premiers abords puis, je me mis à réfléchir. 

S : Et bien, j'adore le sang sous toutes ses coutures, le rouge vermillon, l'odeur si particulière, le goût de féraille... La plupart des hybrides se voient forcés de le faire mais pas moi. C'est un plaisir d'en boire à chaque fois. Mais je t'avoue que je n'ai jamais tué pour boire, ni même bu au cou d'une victime non consentante. Je ne l'ai jamais fait et donc, je ne sais pas si ça me plairait. 

Un doute envahit alors mon esprit. Et si j'aimais cela ? J'aurais tout d'une vraie vampire, aimer le sang, aimer faire souffrir mes adversaires... Je devais arrêter de me prendre la tête sur des trucs comme ça. Mon sourire revint. 

S : Allez cul sec, mec. dis-je en prenant mon verre et en le portant a la bouche avant même que Natsu m'ai répondu. 

C'était un verre d'au moins un demi litre rempli à rabord de vodka mais ce n'était pas ça qui allait m'impressionné. Je le bu sans en perdre une goutte. Je posai mon verre avec fracas sur le bar en affichant un grand sourire. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'une bière   Dim 9 Oct - 22:00

S : Et bien, j'adore le sang sous toutes ses coutures, le rouge vermillon, l'odeur si particulière, le goût de féraille... La plupart des hybrides se voient forcés de le faire mais pas moi. C'est un plaisir d'en boire à chaque fois. Mais je t'avoue que je n'ai jamais tué pour boire, ni même bu au cou d'une victime non consentante. Je ne l'ai jamais fait et donc, je ne sais pas si ça me plairait.

La première partie de son petit discours m'avait plu. Rare étaient les gens qui savaient apprécier le sang à sa juste valeur. Il fallait le considérer comme un nectar précieux, au gout unique, et savoir le savourer et s'en délecter même après plusieurs siècles d'existence. Mais la seconde partie me décevait un peu. Quoique. Elle était donc à moitié humaine, je ne pouvais pas lui reprocher de ne pas faire acte de cruauté envers ses semblables, si je puis dire. Je regardais ma bouteille avec une certaine tristesse ; ce n'était surement pas ce soir que je pourrais "m'amuser".

S : Allez cul sec, mec dit-elle en buvant son verre rempli de vodka.

Je la regardais faire, haussant un sourcil. Elle n'avait pas froid aux yeux. Je me demandais si elle était sensible à l'alcool ou non. Car si c'était le cas, j'allais bientôt devoir la porter sur mon dos si elle continuait à ce rythme. Son verre fini, elle le posa avec entrain sur la table, sourire dessiné sur ses lèvres. Elle semblait fière d'elle. Je souriais à mon tour et buvais un peu, scrutant les gens autour de nous. Allez, il y aurait bien quelqu'un qui ferait l'affaire, n'est-ce pas... Je me promettais d'être doux, et d'utiliser mon don pour ne pas a avoir à user de la violence. Mais je ne pouvais promettre que ma victime serait consentante...

N : Sally... J'agitais ma bouteille. Ca n'étanche pas ma soif... Tu ne veux pas boire... autre chose ?

Je ne la laissais pas répondre que je me levais de ma chaise, à la recherche d'une proie. Il y avait pas mal de monde dans ce café, dont une jeune humaine, seule, assise à une table. Elle fixait et touillait son café d'un air maussade. Peut être attendait-elle quelqu'un ... ? Je m'assis en face d'elle. Une jolie brune, dans la vingtaine, forte poitrine, bien coiffée. Elle releva alors la tête, croisant mes yeux. Pouvoir de suggestion. Contrôle faible et éphémère de l'esprit qui consiste à implanter une idée dans le cerveau humain.

N : Et si tu me donnais ta main.. ?

Elle me tendit sa main, le regard vague, mais elle souriait. Ça, ce n'était pas quelque chose que je contrôlais... Je pris alors cette main tendue, que je portais à mes lèvres et que je baisais avec délicatesse, ne la quittant pas des yeux. Je me dirigeais alors vers son index, que je portais à ma bouche, et il effleura mes canines. Juste assez pour y faire une petite incision, juste assez pour recevoir une goutte de son sang. Elle était désormais mienne. Sonn regard redevint clair, même si c'était moi qui contrôlais chacun de ses mouvements, chacune de ses expressions. Sally arrivait, la jeune femme lui fit alors un grand sourire euphorique.

N : Hey, Sally ! Regarde qui est-ce que j'a rencontré... Mary !!! Elle est totalement d'accord pour nous donner un peu de son sang. N'est-ce pas, Mary ?

Je n'avais absolument aucune idée de son prénom et je venais tout simplement de lui en donner un. Sally n'avait pas besoin de savoir que Mary était une poupée. Apres tout... Nous serons doux, je ferais en sorte de guérir les traces de morsures et d'effacer sa mémoire. Donc tout irait bien dans le meilleur des mondes ! Mary souriait, et acquiesça.

M : Evidemment. Enchantée, Sally, lui fis-je dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'une bière   Mar 11 Oct - 14:45

N : Sally... Ça n'étanche pas ma soif... Tu ne veux pas boire... autre chose ?

Je le regardai, levant un sourcil. Vu le ton de sa phrase, j'étais sure qu'il ne parlait pas d'alcool... Il est vrai qu'on venait de parler du fait de se nourrir au cou des humain un peu auparavant mais il ne pouvait tout de même pas faire cela ici. Avant même que j'ai eu le temps de répondre, il se leva de sa chaise et commença à scruter la pièce à la recherche de je ne sais quoi. Son regard s’arrêta sur une fille, au fond du café. Il alla à sa rencontre et lui prit la main. De la ou j'étais, je ne voyais pas grand chose. C'est pour cela que je m'approchai d'eux. Lorsque je fus presque sur eux, Natsu se tourna vers moi pour me parler.

N : Hey, Sally ! Regarde qui est-ce que j'a rencontré... Mary !!! Elle est totalement d'accord pour nous donner un peu de son sang. N'est-ce pas, Mary ?

M : Évidemment. Enchantée, Sally.

Mon cœur se mit soudain à accélérer. C'était comme si on me mettait une drogue sous le nez. Devrais-je y résister ? Je regardai la demoiselle avec intensité. Cheveux noirs, yeux noisettes, un bon 95D en tour de poitrine. C'était une très belle fille que j'aurais pu mettre dans mon lit sans aucun problème si j'étais célibataire. Je fronçai les sourcils et m'approchai encore plus de Natsu.

S : Deja, je te conseille de baisser d'un ton si tu ne veux pas attirer l'attention. Ne sais tu pas que la plupart des humains ne sont pas au courant pour les vampires ? Ensuite, je ne sais pas ou est le piège mais il est evident que tu ne connais pas cette personne car tu scrutais la salle tout à l'heure. Je ne sais pas comment tu as reussi ce tour et je ne veux pas le savoir. Peut etre est-ce ton don. Auquel cas, c'est un très bon choix de don pour arriver à tes fins.

Je me tu, réfléchissant à ce que j'allais faire et fermant les yeux. Premier choix : j'entrainais la fille à l'exterieur en la giflant pour qu'elle parte. Deuxième choix, je laissais Natsu se nourrir d'elle. Et enfin, troisième choix, on s'isolait pour boire tous les deux son sang... Le dernier choix était irrésistible. Son sang qui coulait dans ses veines m'appelait... J'ouvris les yeux en même temps que je prononçais mon premier mot.

S : Non. Désolé Natsu, une autre fois. Je n'aurais pas dit non mais je n'ai pas encore assez soif pour sauter sur la première bombe atomique que je croise, aussi belle soit elle.

Bien évidemment, je mentais mais si je le faisais, je sentais que j'allais le regretter vis à vis de Melinda car j'associais une certaine forme de sexualité au fait de boire du sang. De plus, le sang avait tendance à m'exciter donc il était hors de question que je le fasse. Je risquerais de me mettre toute nue et de sauter sur la fille, sur Natsu ou sur les deux, ne me contrôlant plus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'une bière   Ven 21 Oct - 10:58

Sally détaillait la jeune femme avec ... envie. Pas difficile de voir qu'il s'agissait d'un appétit sexuel. Quoique. La manière dont elle fixait son cou pouvait aussi me laisser penser qu'elle avait faim d'elle, au sens propre du terme. Après un certain moment d'hésitation, elle fronça les sourcils et se rapprochait de nous. Hm elle avait pas l'air contente...

S : Deja, je te conseille de baisser d'un ton si tu ne veux pas attirer l'attention. Ne sais tu pas que la plupart des humains ne sont pas au courant pour les vampires ?

Evidemment que je le savais... Mais ce n'était pas un problème, vraiment. Je pouvais même me mettre nu, debout sur la table et crier que je suis Pikachu que personne n'y ferait attention, et pour le peu qui me regarderaient, ils penseront tout simplement que je suis bourré. La société d'aujourd'hui ne croit plus si facilement en notre existence, ce qui nous évite bien des ennuis. Elle continua :

S : Ensuite, je ne sais pas ou est le piège mais il est evident que tu ne connais pas cette personne car tu scrutais la salle tout à l'heure. Je ne sais pas comment tu as reussi ce tour et je ne veux pas le savoir. Peut etre est-ce ton don. Auquel cas, c'est un très bon choix de don pour arriver à tes fins.

Comme si que j'avais choisi. En plus, j'aurais très bien pu trouver l'une de mes connaissances lors de ma recherche de proie. Mary était très crédible. J'avais des siècles d'experience pou reproduire à la perfection un comportement naturel d'humain. Mais bon, je ne pousserai pas la chose trop loin, je décidais même d'abandonner.

S : Non. Désolé Natsu, une autre fois. Je n'aurais pas dit non mais je n'ai pas encore assez soif pour sauter sur la première bombe atomique que je croise, aussi belle soit elle.

Faux. Elle mourrait de soif. Mais suremment avait-elle peur de ne pas controler ses pulsions et de sauter la demoiselle en passant. Ah... ces jeunes. Je ne trouverais donc personne avec qui m'amuser ? J'avais toujours soif moi... Je levais les yeux au ciel.

N : D'accord, d'accord. Tourne la tête alors.

Je ne savais pas si elle comptait écouter mon conseil ou non mais je ne l'attendais pas pour embrasser avec fougue la jeune femme. Je m'attaquais à ses lèvres que je mordais avec force, assez de force pour laisser un mince filet de son nectar s’échapper. Voila une manière discrète de se nourrir. Evidemment, je n'allais pas être rassasié avec ça, mais c'était assez pour que ma gorge cesse de me brûler. Apres une longue minute de baisers fougueux, je léchais ses levres, de sorte qu'elle ne saigne plus, et fis de même avec les miennes. Pas de trace de sang, j'avais fait ça proprement. Mary souriait encore et se mit à touiller son café. Je me levais, me mis un peu en retrait avec Sally et regardait l'humaine revenir à ses esprits. Elle touillait frénétiquement son café, continuant d'attendre cette personne qui ne semblait pas venir, et n'avait aucun souvenirs de ce qui venait de se passer ces 5 dernières minutes.

N : Pas de meurtres, pas de témoins, pas de sang, pas de souvenirs. Même pas de violence ! déclarais-je à voix basse, pas certain que sally m'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Autour d'une bière   Lun 24 Oct - 17:48

Il avait du sentir ma soif de sang car il leva les yeux au ciel, exaspéré. 

N : D'accord, d'accord. Tourne la tête alors.

Pourquoi voulait-il que je n'assiste pas à ça. Il s'approcha de la jeune fille et l'embrassa fougueusement. Non. Je sentais une odeur de sang... Mon cœur s'accéléra d'un seul coup. Je compris alors son manège. Il lui mordait en réalité les lèvres. 

N : Pas de meurtres, pas de témoins, pas de sang, pas de souvenirs. Même pas de violence ! 

Je me concentrai pour calmer ma soif de sang... et de sexe par la même occasion. Si Melinda serait là, je lui aurais fait sauvagement l'amour dans les toilettes du café, ça c'était sur et certain. Je revint vers le bar avec Natsu non sans avoir regardé la jeune fille qu'il avait appelée Mary. Elle avait l'air comme hypnotisée, à touiller son café frénétiquement. 

S : Je vois que tu es un vampire civilisé. dis-je en rigolant doucement. Tu as raison pour tout a l'heure. On finirait sûrement au poste en cellule de dégrisement ou dans un asile mais les gens ne nous prendraient pas une seule seconde au sérieux. Tu sais, avec les années de prison qui m'attendaient si la police m'attrapaient, j'ai appris a me faire très discrète. Et encore, quand je dis la prison, je suis optimiste...

Je commandai trois shooters de whisky que j'avalai dans la foulée. J'avais besoin de me saouler mais l'alcool ne remplaçait pas le sang... Et puis, nous étions trop loin de l'academy pour pouvoir y aller avant que je saute sur n'importe qui. Je devais me calmer. Je recommandai la même chose et bus les trois verres cul sec. Pourquoi est ce que cette put*in de soif ne passait pas ?!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autour d'une bière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour d'une bière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reflexions autour d'un bock de Bière
» Autour d'une bonne bière [Lauren]
» Regarde autour de toi, les arbres sont en fleurs
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp
» Un pub anglais offre bière et tatouages à ses clients...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Academy :: Divers :: Les archives :: Chapitre 1-
Sauter vers: