Dark Academy


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre dans les couloirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rencontre dans les couloirs   Jeu 22 Sep - 9:41

Je ne savais plus ce que je voulais faire. Je soupirai. Quelle tête en l'air je vous jure... Je marchai dans les couloirs, tête baissée, réfléchissant à ce que j'avais bien pu oublier. J'enrageai en silence. Il n'y avait personne mais bon. Je repensai à Melinda. Elle était si extraordinaire. Les autres femmes étaient fades à coté d'elle. Elle avait beau être jeune, c'était bien une femme, pour ce que j'avais vu. Et de ce coté là, j'avais vraiment tout vu... D'ailleurs, en faisant le calcul, nous avions 73 ans de différence. C'était comme si un humain centenaire se mettait en couple avec une jeunette dans la vingtaine. Bien sur, dans notre cas, c'était totalement différent. Et puis, qui, en dehors de l'academy, devinerait que je suis à six ans de la centaine. Par contre j'étais toujours aussi belle, ça ne faisait aucun doute. Ce n'était pas trustant car je m'étais toujours vue comme ça. Je me posais la question quelque fois, nue devant le miroir sur pied de ma chambre, de savoir à quoi ressemblerait mon corps vieilli. La réponse je l'avais. A rien que je n'aimerais. Je stoppai net. Je venais de sentir une odeur. Infime. Mon odorat n'avais jamais été très très développé mais je l'avais senti. Je ne savais pas quelle race c'était mais je serais bientôt fixé : des bruits de pas venaient dans ma direction. Et comme par hasard, j'avais oublié ma claymore dans ma chambre... Quelle cervelle de moineau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Jeu 22 Sep - 11:32

Énième cauchemar. Énième vision d'Emi assise à mes côtés, souriante et vivante, puis, dans la seconde qui suit, immaculée de sang, me répétant qu'on aurait pu être ensemble pour l'éternité. Elle me hante. Assis sur mon lit, haletant, je plongeai mon visage dans mes mains, essayant de la chasser de mon esprit. Dehors, il faisait nuit. Comme toute la journée, en fait. De toute façon, ma sommeil était foutu, je ne réussirai pas à dormir avant quelque jours. Je chopais un jean, que j'enfilais rapidement, et une simple veste, ne prenant pas la peine de mettre un t-shirt. Je voulais prendre l'air. J'aperçus l'heure, affichée sur le réveil. 4h du matin. Uniquement quelque vampires devaient trainer dans l'académie à cette heure ci, ça ne serait pas la cohu-bohu lorsque je sortirai de ma chambre. Je soufflais, rassuré. Je n'avais pas envie de voir des gens. Je n'avais pas envie de voir les gens rire, sourire. Pas cette nuit. Déambulant dans les couloirs, je me rendis vite compte que j'étais perdu. Je n'étais décidément pas habitué aux nombreux couloirs de cette académie. Je tournais tout simplement en rond. Jusqu'au moment où j’aperçus une jeune femme, de dos, planté en plein milieu du couloir. Eh bien, chacun avait ses propres délires, hein... Moi, ça ne me passionnait guère que de rester la, dans un couloir. Quelque pas de plus me suffirent à comprendre. Une personne de la même espèce que moi. Quoique... Elle sentait l'humaine mais aussi le vampire... Mes sens étaient surement troublés. A moins que ce soit une enfant née de l'union entre ces deux espèces.. Surement se demandait-elle si j'étais d'humeur pacifiste ou non. Je passais à ses côtés.

N : Pas la peine d’être crispée. Ce n'est pas parce qu'on ne se connait pas que je vais te sauter à la gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Jeu 22 Sep - 12:12

J'avais raison. Quelqu'un venait vers moi. C'était un homme brun, à peu près de la même taille que moi, de type asiatique.

N : Pas la peine d’être crispée. Ce n'est pas parce qu'on ne se connait pas que je vais te sauter à la gorge.

Il passait près de moi comme ça ? L'air de rien ? Pour qui il se prenait celui là ?

S : Je ne suis pas crispée. Imagines que tu n'es jamais sur tes gardes, que finira t-il par arriver ? Je suis sure que tu connais la réponse, elle n'est pas très difficile. Dis moi, dis-je en mettant mes mains sur mes hanches, c'est dans ton habitude de ne jamais dire bonjour ?

A peine quelques secondes que je connaissais et il commençait deja à me taper sur les nerfs. Fallait le faire quand même. Même Ray n'avait pas fait mieux. Mais bon, ça, ce n'était pas la même histoire ni les mêmes circonstances. Je lui en voulait deja avant même de le rencontrer. Je préférais chasser ces souvenirs de ma tête, ça me rappellerait Ivy... Je tendu la main à mon... nouvel ami en souriant.

S : Moi c'est Sally Reyes. Et toi ?

Néanmoins, je ne lui en voulais pas. Après tout, je devais ressembler à un animal sauvage prêt à sauter sur sa proie dès qu'il entend une brindille craquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Ven 23 Sep - 19:47

S : Je ne suis pas crispée. Imagines que tu n'es jamais sur tes gardes, que finira t-il par arriver ? Je suis sure que tu connais la réponse, elle n'est pas très difficile. Dis moi, c'est dans ton habitude de ne jamais dire bonjour ?

La scène que la demoiselle était en train de me faire était absolument exquise. Les femmes semblaient encore plus délicieuse lorsqu'elles se mettaient dans ce genre d'état. Je m’apprêtais à répondre, mais elle enchaîna :

S : Moi c'est Sally Reyes. Et toi ?

Voila une demoiselle à la forte personnalité. C'était amusant, je n'avais pas l'habitude de rencontrer ce genre de personnage tous les jours, je devais l'avouer. Je m'approchais d'elle et pris son menton entre mes doigts avec douceur.

N : Pour une personne qui est censée être sur ses gardes, je ne vois aucune arme apparente sur toi. Donc que tu sois sur tes gardes ou non n'aurait rien changé. Encore une chance que je ne sois pas d'humeur hostile, ne penses-tu pas ?

Je lâchais son visage et me mis à sourire avec une arrogance discrète.

N : Sache que je suis toujours sur mes gardes, mais je le fais plus naturellement que toi. Montrer que tu es sur tes gardes n'évitera pas une agression/attaque. En revanche, faire comme si que tu ne l'étais pas peut créer un effet de surprise sur l'ennemi. Alors décontracte toi.

Je me mis à me gratter frénétiquement la masse importante de cheveux que je possédais et lui tendis l'autre main, en signe d'amitié.

N : Et moi, c'est Natsu. Donc, enchanté, Mademoiselle Reyes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Sam 24 Sep - 0:10

C'est alors qu'il s'approcha de moi et me prit le menton entre ses doigts.

N : Pour une personne qui est censée être sur ses gardes, je ne vois aucune arme apparente sur toi. Donc que tu sois sur tes gardes ou non n'aurait rien changé. Encore une chance que je ne sois pas d'humeur hostile, ne penses-tu pas ?

Il lâchai mon visage. Il était doux mais je ne supportais pas. Personne n'avait le droit de me toucher comme il l'avait fait. De plus, il souriait d'une facon que je n'aimais pas du tout et qui m'enervais au plus haut point.

N : Sache que je suis toujours sur mes gardes, mais je le fais plus naturellement que toi. Montrer que tu es sur tes gardes n'évitera pas une agression/attaque. En revanche, faire comme si que tu ne l'étais pas peut créer un effet de surprise sur l'ennemi. Alors décontracte toi.

Le vampire me tendit la main, signe d'amitié seulement, je ne le sentais pas.

N : Et moi, c'est Natsu. Donc, enchanté, Mademoiselle Reyes.

Au lieu de lui serrer la main, je le plaquai contre le mur en mettant mon bras sur sa gorge.

S : Écoutes moi bien. Je serais très clair et je ne le répéterais qu'une fois. Ne me touches plus jamais. dis-je en accentuant bien chaque mot de ma phrase. Tu n'a le droit de me toucher que si tu es dans mon lit, seulement ça n'arrivera jamais, ça je peux te l'assurer, pigé mec ?

Après l'avoir bien regarder dans les yeux, je reculai doucement. J'étais en couple avec Melinda et même si j'étais célibataire, ce n'était pas avec cette technique de drague bidon que j'allais tombé dans ses bras. Je restai donc là, postée devant lui, à le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Sam 24 Sep - 9:50

Elle s'était emportée. Elle avait décidé de me plaquer contre le mur, peut être pour essayer de me montrer la supériorité qu'elle n'avait pas. Je n'étais pas d'humeur à lui arracher les boyaux. Puis... Son nom. Cela me revenait. Sally Reyes. L'amoureuse de Mélinda. Je m’étais promis secrètement de ne pas lui faire du mal. Même si, la, tout de suite, je lui aurai bien casser un bras ou deux pour la calmer.

S : Écoutes moi bien. Je serais très clair et je ne le répéterais qu'une fois. Ne me touches plus jamais. Tu n'a le droit de me toucher que si tu es dans mon lit, seulement ça n'arrivera jamais, ça je peux te l'assurer, pigé mec ?

Elle se reculait, et je ne pu m’empêcher d’éclater de rire. Je n'allais pas lui faire du mal, je voulais juste.. mettre quelque chose au clair avec elle. Avec plus de rapidité qu'elle, je la plaquais contre le mur, sans pour autant la blesser, et, d'une seule main, la soulevais par le col à un mètre du sol.

N : Tu devrais faire attention à qui tu t'attaques, déclarais-je avec la même douceur. Surtout quand il n'y pas lieu d'être.M'enfin, soupirais-je, tu as aussi beaucoup de chance d'être la fameuse Sally dont Melinda m'a parlé. Sans cela, je ne t'aurai pas promis que tu serais repartie de notre rencontre sans un membre en moins. Donc calme tes hardeurs, je te répète que je ne te ferai pas de mal. A condition que tu ne m'en fasse pas.

Je la reposait gentiment sur le sol, sans once de colère ou de violence dans mes geste et paroles.

N : Au passage, sache que tu n'es absolument pas mon... style de femme. Et que l'idée de te mettre dans mon lit ne m'a jamais traversé l'esprit, désolé.

Je soupirai encore une fois et tendis ma main une nouvelle fois, en espérant qu'elle ne réagisse pas aussi violemment que la précédente fois.

N : Je pense que nous sommes parti sur de mauvaise bases. Reprenons au début. Enchanté, je suis Natsu et je m'excuse de ne pas t'avoir dit bonjour.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Sam 24 Sep - 13:09

Il éclata d'un rire tonitruant, ce qui eu le don de m’énerver encore plus. En une seconde, il fut sur moi et me souleva par le col à un mètre du sol. Je le regardai avec un rictus de rage.

N : Tu devrais faire attention à qui tu t'attaques. Surtout quand il n'y pas lieu d'être. M'enfin, tu as aussi beaucoup de chance d'être la fameuse Sally dont Melinda m'a parlé. Sans cela, je ne t'aurai pas promis que tu serais repartie de notre rencontre sans un membre en moins. Donc calme tes hardeurs, je te répète que je ne te ferai pas de mal. A condition que tu ne m'en fasse pas.

Il me reposa à terre, doucement. Donc, il avait deja rencontré Melinda... J’espérais qu'il ne lui avait pas fait du gringue ou qu'il ne lui avait pas fait de mal. C’était une personne extraordinaire mais elle se laissait facilement manipulée.

N : Au passage, sache que tu n'es absolument pas mon... style de femme. Et que l'idée de te mettre dans mon lit ne m'a jamais traversé l'esprit, désolé.

Combien m'avait dit ça et au final... Sur ce, il me re-tendit la main. Je la regardai puis à nouveau lui.

N : Je pense que nous sommes parti sur de mauvaise bases. Reprenons au début. Enchanté, je suis Natsu et je m'excuse de ne pas t'avoir dit bonjour.

S : Tu n'as pas l'air de quelqu'un de méchant et même si tu es un vampire plus puissant que moi, je n’hésiterai pas une seule seconde à t'attaquer si tu me touches encore. Je lui pris sa main et la lui serrai fermement. Enchantée, Natsu. J’espère que nos relations futures seront meilleures que celle que nous avons maintenant.

Je ne lui faisais pas confiance mais j’espérais que ça s'arrangerait avec le temps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Sam 24 Sep - 22:38

S : Tu n'as pas l'air de quelqu'un de méchant et même si tu es un vampire plus puissant que moi, je n’hésiterai pas une seule seconde à t'attaquer si tu me touches encore. Enchantée, Natsu. J’espère que nos relations futures seront meilleures que celle que nous avons maintenant.

Je souriais : c'était vraiment une forte tête. Qu'entendait-elle par " toucher " ? Elle avait peur que je la viole ou quoi ? Aucun risque pour ça. Je n'étais absolument pas d'humeur à badiner et puis... Si j'étais venu ici, ce n'était pas pour agrandir ma liste de conquête. Sinon, je serais resté à Tokyo. Ceci dit, je la trouvais légèrement inconsciente de me menacer alors qu'elle n'avait pas une once de chance face à moi. Ça serait du suicide mais... Non, je ne la toucherais pas. J'avais promis.

N : N’exagérons rien, elles ne sont pas si mauvaise que ça. Regarde, chacun de nous possède encore tous ses membres et organe, personne n'est blessé, et en plus, tu ne m’énerve même pas. Non, franchement, j'ai déjà vu pire comme début de relations. Tout n'est pas perdu, il faut juste que je m'adapte à ton tempérament, dis-je avec un sourire en coin, démontrant une certaine pointe d'humour.

Je détaillais un peu plus la fameuse Sally. C'était une " canon " comme on disait dans le jargon humain. Mais absolument pas mon type de femme. Aucun risque d’atterrir dans mon lit en tout cas. Mélinda n'avait pas de mauvais goûts, mais c'était plutôt amusant que d'essayer d'imaginer SallyLaForteTete en couple avec MelindaDouceJeuneEtInnocente. Je riais intérieurement à cette pensée.

N : En tout cas, avec toi comme petite copine, je plains les hommes qui oseront s'approcher de trop près de Melinda. Je m’arrêtais un instant, comprenant quelque chose. Enfin je ne parle pas de moi, nous somme d'accord. Pas de malentendus entre nous, Melinda est juste une ... amie auquel je me suis attaché pour des raisons... personnelles, mais rien de plus.

Les raisons, c'est que chacun de ses geste et paroles me rappelaient Emi. J'étais légèrement honteux face à cette pensée car Melina n'était pas au courant. Et surement voudrait-elle que je l’apprécie à sa juste valeur. Que je l’apprécie en tant que Melinda, pas en tant que fantôme de ma fiancée décédée...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Dim 25 Sep - 23:04

J'avais mise en garde Natsu et vraisemblablement, il ne me prenait pas du tout au sérieux. C'était un vampire et moi une simple hybride âgée d'à peine cent ans. Mais j'en avais assez d’être toujours traitée comme cela.

N : N’exagérons rien, elles ne sont pas si mauvaise que ça. Regarde, chacun de nous possède encore tous ses membres et organe, personne n'est blessé, et en plus, tu ne m’énerve même pas. Non, franchement, j'ai déjà vu pire comme début de relations. Tout n'est pas perdu, il faut juste que je m'adapte à ton tempérament.

Je ne dis rien et contentai de me frotter les dents les unes contre les autres en contenant ma colère. Il avait un sourire qui m’énervait au plus haut point mais je devais me rendre à l’évidence, c'était peine perdue pour lui de me prendre au sérieux. Il me détailla de haut en bas. Non. Il me matait plutôt. Il osait me mater comme ça. Devant moi. Sans la moindre gène. Franchement, j'avais vu mieux comme gentleman...

N : En tout cas, avec toi comme petite copine, je plains les hommes qui oseront s'approcher de trop près de Melinda. Enfin je ne parle pas de moi, nous somme d'accord. Pas de malentendus entre nous, Melinda est juste une ... amie auquel je me suis attaché pour des raisons... personnelles, mais rien de plus.

S : Effectivement, qui touche à Melinda aura à faire à moi, peut importe qui est-ce. Même si c'est un vampire de mille ou deux mille ans, je m'en fiche. Tu peut trouver ça suicidaire si ça te chante mais admettons que ce soit toi qui touche à Melinda et même si je sens que tu es plus fort que moi, il va te falloir me tuer pour que tu te débarrasse de moi. Même avec les bras arrachés ou un trou dans l'estomac, je serais toujours d'attaque pour me botter les fesses. Non. Mieux. Pour te tuer.

Je marquai un temps d’arrêt, me demandant si j'aurais fait pareil du temps ou j'étais avec Ivy. Quelle question ! Bien sur que je l'aurais fait mais elle, c'était une vampire.

S : Dis moi, tu as hésité en disant que Melinda était une amie pour toi. Je rectifie à ta place : Melinda n'est pas une de tes amies car tu ne la connais pas. D'ailleurs, qu'entend tu par "des raisons personnelles" ? Que veux tu lui faire ? Explique toi car je n'aime pas beaucoup les mecs aux intentions louches. Surtout quand cela implique ma petite amie.

Aucune pointe de sympathie dans mes propos. Mon visage était fermé et froid. J'étais très impatiente de connaitre sa réponse. Il allait trouver une excuse pathétique comme toutes les autres fois. Natsu était le genre de type qui cachait mal sa vraie nature. Il préparait quelque chose. Enfin, c'est comme ça que je voyais les choses. Et s'il préparait effectivement quelque chose et que ça concernait Melinda, il allait avoir à faire à moi, ça je pouvais le jurer. Il faudrait que je parle de lui avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Lun 26 Sep - 11:04

S : Effectivement, qui touche à Melinda aura à faire à moi, peut importe qui est-ce. Même si c'est un vampire de mille ou deux mille ans, je m'en fiche. Tu peut trouver ça suicidaire si ça te chante mais admettons que ce soit toi qui touche à Melinda et même si je sens que tu es plus fort que moi, il va te falloir me tuer pour que tu te débarrasse de moi. Même avec les bras arrachés ou un trou dans l'estomac, je serais toujours d'attaque pour me botter les fesses. Non. Mieux. Pour te tuer.

Soit elle n'avait aucun humour, soit elle avait un sérieux problème avec moi . Quoiqu'il en soit, il était beaucoup plus difficile d'être sympathique que d'être cruel et associable, c'était certain. Mah... Je ne baisserai pas les bras pour autant. Je réfléchissais un instant sur ses mots, les trouvant touchant. J'aurai fait de même pour Emi, si j'avais été à sa place. Elle réenchérit :

S : Dis moi, tu as hésité en disant que Melinda était une amie pour toi. Je rectifie à ta place : Melinda n'est pas une de tes amies car tu ne la connais pas. D'ailleurs, qu'entend tu par "des raisons personnelles" ? Que veux tu lui faire ? Explique toi car je n'aime pas beaucoup les mecs aux intentions louches. Surtout quand cela implique ma petite amie.

Non, mais, pour qui elle se prenait ? Avait-elle un lien si fort avec Mélinda pour savoir si oui ou non elle me considérait comme un ami ? Elle devenait agacante, avec sa paranoia et jalousie excessive. Je gardais mon calme, tout du moins, j'essayais.

N : Tu as raison. Je ne la connais pas. Mais elle, elle en sait beaucoup plus que toi pour me juger, et, malgré ce qu'elle sait, elle m'a accordé sa confiance et une deuxieme chance. Donc, même si elle ne me considere pas comme tel, j'ai décidé que je la considérai ainsi, que cela te plaise ou non. Tu pourras même lui demander si tu veux, et même lui dire que je suis un vilain garçon pas beau qui va lui faire du mal, puisque tu en as l'air persuadée.

Je haussais les épaules. Si Mélinda était assez naive de croire les préjugés de sa petite amie et décidait de rompre sa confiance pour ça, alors je ne perdais pas grand chose. Je poursuivais :

N : Et je ne sais pas si tu as eu un quelconque probleme avec les hommes, ou les vampir, ou si ce n'est uniquement avec moi. Mais je suis desolé de te dire que je n'ai aucune intention louche à son sujet, et que si j'avais souhaité lui faire du mal, elle serait morte depuis longtemps.

Puis, j'affichais un grand sourire et un air joyeux, étant certain que j'allais lui taper sur les nerfs. Mais cette fois ci, c'était voulu.

N : Quand aux raisons de mon attachement, comme je te l'ai dit, c'est personnel. Pourquoi diable tout le monde pense qu'il est impossible pour un homme d'être ami avec une femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Mar 27 Sep - 0:21

N : Tu as raison. Je ne la connais pas. Mais elle, elle en sait beaucoup plus que toi pour me juger, et, malgré ce qu'elle sait, elle m'a accordé sa confiance et une deuxième chance. Donc, même si elle ne me considère pas comme tel, j'ai décidé que je la considérai ainsi, que cela te plaise ou non. Tu pourras même lui demander si tu veux, et même lui dire que je suis un vilain garçon pas beau qui va lui faire du mal, puisque tu en as l'air persuadée.

Il haussa les épaules et avant que j'ai eu le temps de dire quelque chose, continua.

N : Et je ne sais pas si tu as eu un quelconque problème avec les hommes, ou les vampires, ou si ce n'est uniquement avec moi. Mais je suis désolé de te dire que je n'ai aucune intention louche à son sujet, et que si j'avais souhaité lui faire du mal, elle serait morte depuis longtemps.

Il affichait un grand sourire. Et après avoir évoqué la mort de Melinda en plus. Je contenais ma colère et essayais de garder mon calme. Et ce n'était pas chose aisée...

N : Quand aux raisons de mon attachement, comme je te l'ai dit, c'est personnel. Pourquoi diable tout le monde pense qu'il est impossible pour un homme d'être ami avec une femme ?

Je soufflai en fermant les yeux pour me calmer. En ouvrant les yeux, j'affichai un petit sourire. Après tout, je pouvais bien lui accorder le bénéfice du doute.

S : Très bien, je n'insiste pas Natsu. J'ai dit que tu n'étais pas son amie car il faut du temps pour une amitié. Ça ne se fait pas en quelques instants. Pour se qui est des hommes et des vampires, oui j'ai eu mon lot de problème toute ma vie. J'ai un passé chargé de tueuse de vampires. Bien sur, je ne tuais que les plus cruels. Pas comme toi ou ceux qu'on croisent ici. Dis moi, ça va te paraitre bizarre mais je suis en manque d'amis en ce moment et j'aimerais apprendre à mieux te connaitre. Ça te dirait d'aller boire un verre avec moi. Je ne t'en voudrais pas si tu refuse. Après tout, j'ai... j'ai été désagréable tout à l'heure et je m'en excuse. J'ai toujours tendance à être méfiant avec les vampires. Et juste avec eux. Le jour ou je tomberais sur un metamorphe qui me fera des misères, je serais dans de beaux draps...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Mar 27 Sep - 22:20

S : Très bien, je n'insiste pas Natsu. J'ai dit que tu n'étais pas son amie car il faut du temps pour une amitié. Ça ne se fait pas en quelques instants. Pour se qui est des hommes et des vampires, oui j'ai eu mon lot de problème toute ma vie. J'ai un passé chargé de tueuse de vampires. Bien sur, je ne tuais que les plus cruels. Pas comme toi ou ceux qu'on croisent ici. Dis moi, ça va te paraitre bizarre mais je suis en manque d'amis en ce moment et j'aimerais apprendre à mieux te connaitre. Ça te dirait d'aller boire un verre avec moi. Je ne t'en voudrais pas si tu refuse. Après tout, j'ai... j'ai été désagréable tout à l'heure et je m'en excuse. J'ai toujours tendance à être méfiant avec les vampires. Et juste avec eux. Le jour ou je tomberais sur un metamorphe qui me fera des misères, je serais dans de beaux draps...

J'écarquillais les yeux. Woh. Il y avait à peine 5minutes, elle me faisait une crise, et voila maintenant qu'elle était calmée et ouverte au dialogue. Mieux, elle m'invitait à boire un verre. Soit j'avais louper un truc, soit elle changeait d'humeur comme de string. Soit. Je préférais ça, apres tout. Restait à savoir si elle prenait cet air pour mieux essayer de me tuer ou si elle était vraiment sincère. Ça restait une tueuse de vampire, au final. Une tueuse de vampire cruel. Et si elle m’emmenait dans un bar rempli d'humains, je ne pouvais pas parier que je me retiendrais. Mais à quoi bon lui dire ça ? Autant se taire, pour le moment.

N : Effectivement, ça me parait bizarre, mais je suppose que tu dois l'être un peu, bizarre. Mais je n'ai aucune raison de refuser, non ? Je pourrais découvrir un peu la ville...

Je m'approchais d'elle et m’apprêtais à tapoter son épaule avec amitié mais, au dernier moment , je me stoppais . Je venais de me souvenir qu'elle ne supportais pas ça. Je remis donc mes mains dans mes poches.

N : Tu es pardonnée pour tout à l'heure. C'est ce que les gens normaux diraient, non ? Je pense oui... Je réfléchissais un instant puis déclarais. Oui, puis on a tous notre passé et la dose d'enmerde qui va avec. Ca ne m'étonne pas que tu ai eu des emmerdes avec des vampires, j'ai eu des problèmes avec ma créatrice au-...

Je m’arrêtais. J'avais dis ça sans réfléchir, presque instinctivement. Était-ce un fragment de mémoire qui était réapparu, sans prévenir ? J'essayais de me souvenir d'elle, mais rien de plus qu'une image d'elle, son rire, et maintenant le fait de savoir que ca s'était... mal passé. Sally n'avait pas besoin de savoir ça. Je ne savais pas encore sur quel pied danser avec elle. Je repris :

N : Bref, tu es disponible quand ? Tu veux y aller maintenant ? Je suis en proie à mes habituelles insomnies, si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   Mer 28 Sep - 1:05

N : Effectivement, ça me parait bizarre, mais je suppose que tu dois l'être un peu, bizarre. Mais je n'ai aucune raison de refuser, non ? Je pourrais découvrir un peu la ville...

Bizarre moi ? Oui, je l'étais. Je l'avais toujours été mais je trouvais qu'il n'y avait pas de mal à l’être. D'ailleurs, pour moi, le mot bizarre n'existait pas. C'était plus le mot inhabituel ou différent que j'employais. Il s'approcha alors de moi, tendit la main vers mon épaule mais se ravisa au dernier moment. Il avait retenu la lecon. Bien.

N : Tu es pardonnée pour tout à l'heure. C'est ce que les gens normaux diraient, non ? Je pense oui... Je réfléchissais un instant puis déclarais. Oui, puis on a tous notre passé et la dose d’emmerde qui va avec. Ça ne m'étonne pas que tu ai eu des emmerdes avec des vampires, j'ai eu des problèmes avec ma créatrice au-...

Il s’arrêta de parler et je perçu tout de suite de la souffrance dans ses yeux. Un souvenir. Vraisemblablement un mauvais en plus. Je me contentai de le regarder.

N : Bref, tu es disponible quand ? Tu veux y aller maintenant ? Je suis en proie à mes habituelles insomnies, si tu veux.

S : Oui. Tout de suite, c'est parfait. Cette ville a la particularité d'abriter des lieux qui ne ferment que deux heures par jour. Et c'est encore ouvert à cette heure. C'est bien si tu as une envie de boire au milieu de la nuit, comme c'est mon cas la plupart du temps. Et puis, on pourra apprendre à mieux se connaitre toi et moi.

Je ne m'y serais pas prise comme ça si j'avais voulu l'amener dans mon lit. Je serais plus sensuelle, plus séductrice, et surtout plus corps à corps. Là, je voulais juste en faire mon ami... ou alors le dépecer vivant si je découvrais quelque chose de louche.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre dans les couloirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre dans les couloirs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chassé-croisé et potins de couloirs.
» ça se bouscule dans les couloirs (PV Charlie)
» Bousculade dans les couloirs [LIBRE]
» Une rousse armurée flane dans les couloirs du Louvre
» Quand on flâne dans des couloirs désert ou presque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Academy :: Divers :: Les archives :: Chapitre 2 :: L'académie :: Les couloirs-
Sauter vers: