Dark Academy


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sonate pour Piano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Sonate pour Piano   Lun 19 Sep - 20:04

Dans l'académie, j'avais entendu des gens parler d'une certaine salle de musique. De la musique. J'esperais y trouver un piano, ou un violon. Emi aimait tellement m'écouter jouer. Elle en aurait été heureuse si elle faisait encore partie des vivants...
Je me mis à déambuler dans les couloirs, en quête de cette fameuse salle. Plus je repensais à nos moments passés ensemble, et plus j'avais envie de jouer. Non pas pour les moments passés ensemble, mais pour les moments que nous n'aurons plus jamais ensemble. Pas pour le bonheur que nous vivions, mais pour la tristesse et la mélancolie qui me hantait.

Puis je mis enfin la main sur ma trouvaille. La salle était une porte cachée, dans un couloir peu fréquenté, à l'abris de la cohus habituelle de cette académie, légèrement recluse. Je poussais la porte et pu découvrir une immense salle où de nombreux instruments n'attendaient qu'un musicien perdu qui saurait leur rendre leur âme. Mais je n'avais d'yeux que pour ce magnifique piano à queue qui trônait au milieu de la pièce. Lentement, comme si j'avais peur de faire du bruit, je m'en approchais. Mes doigts effleurèrent les touches, vérifiant s'il était toujours accordé correctement. Un triste sourire vînt alors se dessiner sur mes lèvres. Il fallait tourner la page.

Je pris place, positionnant mes doigts sur ce magnifique piano. Je commençais à jouer un morceau que je connaissais que trop bien. Pathétique. De Bethoveen. Le second mouvement, l'Adagio Cantabile. Celui qui reflétait le plus la personne que j'étais devenue aujourd'hui. Un morceaux mélancolique, triste, doux, mais poignant. Mes doigts se baladaient avec dextérité, alternant douceur et rapidité. Je fermais les yeux, pour mieux vivre cette musique.

Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Lun 19 Sep - 20:23

Je marcher dans les couloirs, passant pas différent couloir, la musique dans les oreilles, une douce mélodie. Alors que je marcher en écoutant la musique, ma musique se coupa, je regarde et vis que je n'avais plus de pile. Puis en m'approchant d'une salle j'entendis de la musique, je m'approche de la mélodie et arrive devant une salle, je regard qui la joue et entre silencieusement dans la salle écoutant cette mélodie, qui étais triste. J'attendis qu'il termine pour prendre la parole.

M: C'était joli, tu en joue depuis longtemps?

Lui dis-je en m'approchant de lui, puis je lui tendis la main

M: Désoler je manque a mes devoirs, je m'appelle Mélinda et toi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Lun 19 Sep - 21:09

La dernière note s’éteignit dans la salle. La musique me permettait d'exprimer mes sentiments les plus enfouis, les plus difficiles à avouer. Je me sentais bien, non, je me sentais juste un peu mieux. " Bien" était encore trop fort. J'étais juste un peu moins triste, juste un peu plus libéré, sans pour autant être guéri. Je rouvris les yeux. Une demoiselle se tenait près de moi. Une bouffée d'air me fit comprendre que c'était une simple humaine. Une belle et jeune humaine. Je n'avais pas remarqué sa présence lorsque je jouais, j'étais ailleurs. Cela me rendait vulnérable. Mais c'était une humaine.

M: C'était joli, tu en joue depuis longtemps? me demanda-t-elle en s'approchant un peu plus de moi.

Elle était dans cette académie, elle devait donc avoir conscience que tout le monde n'était pas humain. Néanmoins, elle s'approchait de moi avec une certaine douceur qui pouvait être confondue avec de la naïveté. Les meurtres étaient interdis ici, c'était bien dommage. Je devais me tenir à carreaux, retrouver un peu d'humanité. Oui, c'était pour ça que j'étais ici après tout, non...? Elle ne me laissa pas le temps de répondre, qu'elle enchaîna :

M: Désolé je manque à mes devoirs, je m'appelle Mélinda et toi?

Avec douceur, je pris la main qu'elle me tendait pour la porter à mes levres et la baiser avec délicatesse.

N : Enchanté, délicieuse Mélinda. Je suis Natsu. C'est japonais, alors cela s'écrit avec un "U" mais cela se prononce " ou ", dis-je en rigolant.

Je me retournais vers le piano, où j'entrepris d'appuyer sur des touches, au hasard.

N : Pour te répondre, je joue depuis le 16eme siècle. Donc je pense qu'on peut dire que je joue depuis longtemps... Je lui laissais une place sur tabouret. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Mar 20 Sep - 9:15

Je m'étais approcher de ce jeune homme, je ne savais pas si il était humain, ou vampire ou autre chose de surnaturel mais je m'en ficher et royalement, pour moi ici on était tous égaux. Je m'étais présentais et je lui avais tendu la main afin qu'il me la serre, mais il me la pris délicatement afin de me faire un baise main, et il se présenta.

N : Enchanté, délicieuse Mélinda. Je suis Natsu. C'est japonais, alors cela s'écrit avec un "U" mais cela se prononce " ou ".

En l'entendant je lui adresse un sourire, et bien sa commence bien, je pense qu'on va bien s'entendre si sa continue comme sa. Je rester debout près de lui, il me répondis a ma première question, en l'entendant je me pu m'empêcher de rire légèrement.

N : Pour te répondre, je joue depuis le 16eme siècle. Donc je pense qu'on peut dire que je joue depuis longtemps... Et toi ?

M: Oui en effet, sa fait longtemps. Je m'assis près de lui quand il me fis de la place. Moi? Je joue pas, je .. je sais pas en jouer en faite. Mais quand je t'es entendu je n'es pas m'empêcher de voir qui jouer, c'était un morceau triste que tu as jouer, mais tellement beau a entendre.

Bon je m'y conaissais pas trop en musique, tous ce que je faisait c'était écouter donc voila.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Mar 20 Sep - 20:33

M: Oui en effet, sa fait longtemps. Moi? Je joue pas, je .. je sais pas en jouer en faite. Mais quand je t'es entendu je n'ai pas m'empêcher de voir qui jouer, c'était un morceau triste que tu as jouer, mais tellement beau a entendre.

Je la regardais s'installer à mes côtés. Ses cheveux ne couvraient pas entierement son cou, elle les avait mis sur le côté pour une raison inconnue. Je m'attardais un moment sur cette partie de son corps laissée à decouvert. Le sang affluait, le poult battait à un rythme régulier. Une bonne pression arterielle... Ah.. Ne pas gouter. Je detournais lesd yeux avec maladresse, essayant desesêrement de me reconcentrer sur le piano. J'avais tellement envie de gouter... à son sang. Juste une goutte.

Juste une goutte.

N : Mon morceau était triste car je suis surement quelqu'un de triste. Tu es humaine qui semble joviale. Il te faudrait un morceau frais, amusant, joyeux. Je la regardais avec tendresse. Je ne suis pas bon professeur. J'ai bien peur ne jamais pouvoit t'enseigner le piano... Cependant...

Spoiler:
 

Ses yeux semblaient rempli d'une lueur... La même qu'Emi. Une lueur qu'on appelle " la vie ", me semblait-il. Un truc qu'on ne trouvait plus chez moi. Je ne pouvais pas lui apprendre lui piano, mais je pouvais faire en sorte qu'elle en joue. Mon don n'était pas forcement à but... morbide et sanguinaire.

N : Cependant... Je peux te donner la capacité déjouer comme une professionnelle. Pour ça, j'ai besoin d'une...Goutte de ton sang. Cela signifie que tu dois me faire confiance même si on ne se connait pas, car tu as bien compris que je suis un ... un être qui se nourri de sang humain.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Mer 21 Sep - 10:40

J'étais assise a coter de Natsu, a toucher le piano, je ne savais pas en jouer cependant sa m'empêcher pas d'écouter, surtout qu'il en jouer très bien. Mes cheveux sur un seul coter de mon cou, laissant l'autre a découverte, pourquoi?? Ben tous simplement parce que j'aimais bien, et puis je ne craint rien ici, enfin j'ai un vampire a coter de moi mais sa peut bien se passer. Bon avec Lena je m'étais coupé donc sa failli déraper mais au finale tous c'est arranger. Je regard Natsu et l'écoute parler.

N : Mon morceau était triste car je suis surement quelqu'un de triste. Tu es humaine qui semble joviale. Il te faudrait un morceau frais, amusant, joyeux. Je la regardais avec tendresse. Je ne suis pas bon professeur. J'ai bien peur ne jamais pouvoir t'enseigner le piano... Cependant...

Pourquoi était-il triste?? J'en savais rien du tous, mais je doute qu'il me le dise puisse qu'on vient a peine de se rencontrer. Je vis son regard tendre qu'il avait envers moi, je baisse les yeux l'écoutant parler. Cependant?? Ola, la suite me fis relever mon regard vers lui, attendant la suite avec appréhension.

N : Cependant... Je peux te donner la capacité déjouer comme une professionnelle. Pour ça, j'ai besoin d'une...Goutte de ton sang. Cela signifie que tu dois me faire confiance même si on ne se connait pas, car tu as bien compris que je suis un ... un être qui se nourri de sang humain.

M: Tu pourrais faire cela seulement en buvant une goutte de mon sang?? Je le regard comprenant que cela fait parti de son don. Je savais pas trop quoi faire, ni quoi dire d'ailleurs. Devais-je le laisser boire de mon sang?? Je pourrais prendre le risque. Je..... j'accepte, mais me tue pas hein'.

Je suis devenu complètement folle de faire sa, jamais on a bu de mon sang et je savais pas comment m'y prendre. Je le regard et le laisse s'approcher de moi prenant une inspiration.

M: Sa va faire mal??

Ben quoi? J'ai droit demander c'est moi qui ressent la douleur après tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Jeu 22 Sep - 10:19

M: Tu pourrais faire cela seulement en buvant une goutte de mon sang?? Elle sembla réfléchir un instant et declara. Je..... j'accepte, mais me tue pas hein'.

Cela me fit rire, et je ne le cachais pas.

N : Crois moi que je ne t'aurais pas demander l'autorisation de boire ton sang si j'avais eu l'intention de te tuer, pouffais-je.

Pour autant, elle ne semblait pas m'écouter. Je m'approchais d'elle, et elle aspira une grande bouffée d'air pour... une raison que je ne comprenais pas.

M: Ca va faire mal??

N : Pas autant qu'une piqûre chez le médecin. Enfin, c'est ce que mes clientes ont l'habitude dire... Après, moi, je n'en sais fichtrement rien.


Elle ferma les yeux comme si j'étais sur le point de la tuer. Je pris sa main avec douceur, porta son index à ma bouche, et laissa une de mes canines transpercer sa peau avec délicatesse. Un mince filet de sang s’échappa et j'éloignais alors mes dents de son doigt. Après avoir regardé le sang couler le long de son doigt pendant quelques secondes, je me mis à le laper, non sans l’irrésistible envie de la tuer pour la vider de son sang. Melinda regardait la scène sans pour autant éprouver de la répugnance envers la chose que j'étais. Peut être était elle habituée, après tout. Son regard devint légèrement vague, signe que je la contrôlais. Pas besoin de contrôler tout son corps, juste ses mains me suffisait. Debout, derrière elle, je la regardais se tourner vers le piano, ses mains se positionnèrent sur les touches désirées. Elle prit une inspiration, et la musique démarra. Ses mains se baladaient avec légèreté et facilité sur le somptueux piano et la jeune humaine paraissait émerveillée. Il était quelque peu déstabilisant pour les humains que de voir leur membre ne plus leur obéir, mais elle semblait s'y faire à merveille et se prenait au jeu en fermant les yeux. Rondo Allegro, le 3 mouvement de Pathétique. Un morceau joyeux, comme la jeune fille qui le jouait actuellement. Cela lui correspondait à merveille. J’espérais qu'elle apprécierait. Hm, depuis quand je me souciais des gens, moi ?


Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Jeu 22 Sep - 12:01

Alors que je lui avait demandé de pas me tuer, je l'entendis rire, et après il m'expliqua que si il avait eu l'intention, il m'aurai pas demander, ce qui n'est pas faux, je n'ai jamais vu un tueur demander la permission de tuer.

N : Crois moi que je ne t'aurais pas demander l'autorisation de boire ton sang si j'avais eu l'intention de te tuer

Je lui fis un petit sourire, pour lui montrer que je n'avais pas peur, ou tout simplement parce que je lui faisais confiance. Je lui demandai si cela allait faire mal et sa réponse était rassurante, enfin bon.

N : Pas autant qu'une piqûre chez le médecin. Enfin, c'est ce que mes clientes ont l'habitude dire... Après, moi, je n'en sais fichtrement rien.

Je fermai les yeux le laissant s'approcher, pas que j'avais peur mais j'appréhendais, je devais bien l'avouer, c'est alors qu'il prit ma main enfin mon index et il le mit à sa bouche ou je senti un piqure, j'ouvris les yeux, je pensais qu'il allait me mordre dans le cou mais non. Je bougeais pas, le laissant faire avec mon doigt. Je vis un mince filet de sang couler et le voit qu'il le met à la bouche afin d'en boire légèrement. Je me disais rien, le regardant seulement. Mon regard allant dans le vague. Je le vis ensuite se mettre derrière moi restant debout et moi je me tournai vers le piano et plaçai mes doigts sur les touches. A la première note de musique un sourire s'afficha sur mon visage et je continuais la musique, cela était vraiment génial, jamais je n'aurai cru qu'un jour je pourrai jouer comme cela. J'étais émerveillée par tous ça, par ce son, par les notes que je faisais sortir. Je me laissais prendre au jeu sinon ce n'était pas marrant. Beaucoup aurait paniquer par cela, et j'avoue que se faire manipuler étais une drôle de sensation mais tellement super quand c'est pour jouer comme ça. Ce morceau était joyeux, oui c'est ça, un morceau joyeux et cela était génial car c'était plutôt du genre a croquer la vie à pleines dents, et tout le reste. Une fois que je terminai de jouer, je regardai Natsu et me levai pour le prendre dans mes bras.

M : Merci, c'était génial, t'a vu comment j'ai joué ?? On aurait dit que j'en faisais depuis longtemps, bon pas aussi longtemps que toi hein mais c'était merveilleux, j'ai adoré....

J'étais excitée par cela, c'était la première fois que je jouais du piano et cela m'avait tellement plu, surtout quand on joue comme je venais de le faire. J'étais très heureuse d'avoir pu en jouer comme ça. Je le regardai un instant avant de le reprendre contre moi. Bon je sais je suis tarée de faire ça, c'est vrai il pourrait en profiter pour me mordre dans le cou mais bon je m'en fichais royalement.

M : Au début, je pensais que tu allais me mordre mais dans le cou, enfin je pensais pas que... enfin tu vois, mais je m'en fiche de ça, je te remercie de m'avoir permis de jouer du piano, c'est un truc que jamais je n'oublierais

Je lui souris et l'embrassai sur la joue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Jeu 22 Sep - 20:10

Elle s'était levée et m'avait pris dans ses bras avec tant... d'innocence. Ne se doutait-elle pas qu'elle serrait et remerciait une créature qui avait ôté la vie à des milliers de ses congénères ? Je senti son parfum m'enivré. Sa bonne humeur, et le parfum qu'elle dégageait me rappelai ma fiancée. J'étais pris d'un léger malaise mais elle ne semblait pas s'en rendre compte et me faisait partager son excitation.

M : Merci, c'était génial, t'as vu comment j'ai joué ?? On aurait dit que j'en faisais depuis longtemps, bon, pas aussi longtemps que toi hein mais c'était merveilleux, j'ai adoré...


Elle semblait vraiment heureuse. J'étais... content de moi. Elle lui ressemblait tellement dans ses gestes... Elle n'était pas Emi, mais j'étais tout de même content de lui faire plaisir. Je me mis à sourire, un peu comme un imbécile heureux.

M : Au début, je pensais que tu allais me mordre mais dans le cou, enfin je pensais pas que... enfin tu vois, mais je m'en fiche de ça, je te remercie de m'avoir permis de jouer du piano, c'est un truc que jamais je n'oublierais.

Et ce qui passa ensuite me laissa quelque peu bouche bée. Elle venait de déposer ses lèvres rosées sur ma joue. Un baiser furtif, de remerciement. Pourtant, j'étais surpris et je la regardais avec des yeux ronds. Elle me contempla dans mon mutisme en souriant. J'articulais quelque chose.

N : Ce... Ce n'est rien. Je suis ravi de t'avoir fait plaisir... Sincèrement. Tu n'auras qu'à me faire signe si tu as envie de faire un peu de piano. Puis ce n'est rien, vraiment. Un simple tour de passe passe. Le plus dur réside juste à ne pas te vider de ton sang mais ça c'est une autre affaire...

Je me stoppais, je n'avais pas envie de l'effrayer. Je m'asseyais sur le tabouret, en prenant soin de lui laisser une place à côté si elle avait envie de s’asseoir. Changer de sujet, vite.

N : Si tu es humaine et que tu es ici, tu es surement spéciale... Quels sont tes dons ? Enfin, si tu ne veux pas en parler je comprendrais, je suis un peu trop curieux, me semble t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Ven 23 Sep - 7:53

J'étais vraiment contente de ce qu'il m'avais fait, d'ailleurs je lui faisait part de mon excitation. Je lui avais fait un bisous sur la joue pour le remercie de tous, car je devais avouer j'étais plus que heureuse, c'était un type super ce gars la. Alors que je lui avait fait un bisous sur la joue, je vis son .....étonnement, oups aurai-je fait une erreur en faisant cela?? Je savais pas, mais cependant, je l'entendis parler, et il n'étais pas en colère alors je doute que l'es mal pris.

N : Ce... Ce n'est rien. Je suis ravi de t'avoir fait plaisir... Sincèrement. Tu n'auras qu'à me faire signe si tu as envie de faire un peu de piano. Puis ce n'est rien, vraiment. Un simple tour de passe passe. Le plus dur réside juste à ne pas te vider de ton sang mais ça c'est une autre affaire...

En l'entendant, je ne disait rien, je sais pas pourquoi mais je savais qu'il allez rien me faire, enfin du moins je l'espérer, de toute façon si il m'arriver quelque chose Sally serai pas contente et elle se vengerai. Je le vis s'assoir, et le voir bouger me fis sortir de mes penser, il m'avait laisser une petite place ou je m'assit a coter et l'entend changer de sujet, je ne dit rien pensant qu'il voulez pas en parler.

N : Si tu es humaine et que tu es ici, tu es surement spéciale... Quels sont tes dons ? Enfin, si tu ne veux pas en parler je comprendrais, je suis un peu trop curieux, me semble t-il.

M: Oui, je suis spécial comme tu dit. Je peux voir l'avenir et le passé, la télékinésie c'est a dire que je bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête et la projection astrale mais seulement de moi même. Et toi?? Tu a quoi comme don?? Tu doit en avoir hein?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Ven 23 Sep - 10:01

M: Oui, je suis spécial comme tu dit. Je peux voir l'avenir et le passé, la télékinésie c'est a dire que je bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête et la projection astrale mais seulement de moi même. Et toi?? Tu a quoi comme don?? Tu doit en avoir hein?

Tout de même. Elle cumulait pas mal de dons pour une simple humaine. Mais ce qui m'interpellait le plus c'était sa capacité à pouvoir lire dans le passé des gens... Pourrait-elle me ramener mes souvenirs ? Même si cela pouvait m'éviter bien des recherches, je décidais de ne pas lui en parler. Je voulais découvrir... par moi même. Et surtout, je voulais comprendre la raison de cette soudaine amnésie...Elle s'installa à mes cotés. A sa manière d'agir et de parler, elle me faisait entièrement confiance. Elle n'était pas assez méfiante... Je restais dangereux. Que je ne le veuille ou non.

N : Mon seul et unique don consiste à pouvoir contrôler le corps des gens, que ce soit entièrement ou partiellement, rien qu'en buvant un peu de leur sang. Ce n'est pas à vie, bien sûr, mon pouvoir ne peut pas durer plus de 48h sur eux, après je dois me nourrir une nouvelle fois de leur sang.

Je regardais dans le vague, conscient que j'étais sur le point de dévoiler ma cruauté.

N : Je m'en sers généralement pour forcer les humaines à rester à mes côtés, en tant que pomme de sang. Lorsque qu'elles étaient trop fragile, je les tue ou efface leur mémoire si je suis de bonne humeur.

Un silence pesant s'installa. Je fixais alors mes pieds, comme légèrement honteux.

N : Les humains, qui sont au courant de notre existence, se sont servis de moi pendant certaine guerre. Je contrôlais un petit régiment de soldats, une petite vingtaine d'hommes. Ils devenaient quasiment invincible, puisqu'ils héritaient de mes dons naturels de vampire, tel que l'agilité, la rapidité, la force... Je poussais leur corps à la limite du possible. En échange, j'avais le droit de me nourrir des ennemis tués. Je n'ai pas beaucoup de souvenirs, mais je.. me souviens vaguement de cette histoire.

Je haussais les épaules et la regardais avec gentillesse.

N : Je ne sais pas exactement pourquoi je te raconte tout ça. Pour ce qui est de me servir des humaines comme pomme de sang avec mon don, n'aies crainte... Je me suis promis de changer en venant ici, alors je ne me nourrirais pas de toi. Je tente de m'habituer au sang en sachet. C'est dégueulasse, mais bon.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Ven 23 Sep - 10:51

Je lui avais demander si il avait des dons, je voulez faire plus ample connaissance avec lui, pas pour savoir ses point faible, mais pour m'en faire un ami peut être. Il était si gentil, très agréable aussi. J'attendais sa réponse et en l'entendant je lui sourit, je comprenais qu'il m'avait manipuler, enfin les mains pour que je puisse jouer comme je l'avais fait

N : Mon seul et unique don consiste à pouvoir contrôler le corps des gens, que ce soit entièrement ou partiellement, rien qu'en buvant un peu de leur sang. Ce n'est pas à vie, bien sûr, mon pouvoir ne peut pas durer plus de 48h sur eux, après je dois me nourrir une nouvelle fois de leur sang.

M: Ohh, je comprend mieux comment tu as fait alors, ta manipuler mes mains avec don grâce a mon sang. C'est cool comme don, je trouve.

Puis il me dévoila ce qu'il faisait avec ses victimes, cela m'étonner pas mais je préférer rien dire, et pour le moment je voulez oublier que j'étais flics.

N : Je m'en sers généralement pour forcer les humaines à rester à mes côtés, en tant que pomme de sang. Lorsque qu'elles étaient trop fragile, je les tue ou efface leur mémoire si je suis de bonne humeur.

Et la en entendant cela un silence pesant se mis en place. Je croise mes bras contre moi, je commencer a avoir froid mais je ne disais rien. Et Natsu repris la parole. Je l'écouter bien sur, sans dire un mot, attendant qu'il termine.

N : Les humains, qui sont au courant de notre existence, se sont servis de moi pendant certaine guerre. Je contrôlais un petit régiment de soldats, une petite vingtaine d'hommes. Ils devenaient quasiment invincible, puisqu'ils héritaient de mes dons naturels de vampire, tel que l'agilité, la rapidité, la force... Je poussais leur corps à la limite du possible. En échange, j'avais le droit de me nourrir des ennemis tués. Je n'ai pas beaucoup de souvenirs, mais je.. me souviens vaguement de cette histoire.

Je regarder les touches du piano, écoutant toujours, je me méfier pas de lui et pourtant avec tous ce qu'il me disait je devrais, mais non, je sais pas pourquoi j'arrivais pas a avoir peur de lui. Puis je le senti qui posa son regard sur moi mais c'était pas méchamment, alors je redresse la tête a mon tour pour le regarder

N : Je ne sais pas exactement pourquoi je te raconte tout ça. Pour ce qui est de me servir des humaines comme pomme de sang avec mon don, n'aies crainte... Je me suis promis de changer en venant ici, alors je ne me nourrirais pas de toi. Je tente de m'habituer au sang en sachet. C'est dégueulasse, mais bon.

M: Je sais que tu me ferai pas de mal, me demande pas comment je sais, j'ai pas la réponse. Et tous le monde a droit a une seconde chance, donc pour ma part tu la, tant que tu me fait mal a moi et au personnes que j'aime. Lui dis-je avec un sourire pour le détendre.

Je le regarder dans les yeux, et m'approche de lui afin de remettre une de ses mèche de cheveux correctement sur sa tête, puis retire ma main et lui refis un sourire.

M: Tu est sympa, et même si t'est un vampire je sais que tu es gentil, et pas cruel comme ta pu l'être a une époque de ta vie. Ici tu va bien te sentir, on va t'aider. Et le gout des sachet, c'est juste une question d'habitude je pense.

Je lui fis un clin d'oeil et passe ma main dans ses cheveux comme pour le décoiffer, mais je le taquiner un peu histoire de voir son sourire

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Ven 23 Sep - 19:48

M: Je sais que tu me ferai pas de mal, me demande pas comment je sais, j'ai pas la réponse. Et tout le monde a droit à une seconde chance, donc pour ma part tu l'as, tant que tu me fais mal à moi et aux personnes que j'aime, me répondit-elle.

J'avais envie qu'elle se méfie tout de même de moi. On ne pouvait pas savoir ce qui pourrait arriver, moi et mes coups de folies. Cependant, je n'y arrivais pas. Je n'arrivais pas à l'effrayer ne serait-ce qu'un minimum de moi. Je n'y arrivais pas parce que je ne voulais pas. Concernant ma seconde chance, Emi m'en avait déja donné une inconsciemment. Mais ceci, Melinda ne pouvait pas le deviner. Et je ne pensais pas mériter une troisième chance. Je m'étais resigné au fait que j'étais un monstre, et qu'il n'y avait rien à faire d'autre que de l'admettre. Elle continuait de parler.

M: Tu es sympa, et même si t'es un vampire je sais que tu es gentil, et pas cruel comme t'as pu l'être à une époque de ta vie. Ici tu va bien te sentir, on va t'aider. Et le gout des sachets, c'est juste une question d'habitude, je pense.

Je n'avais rien à répondre à ça. Je pense qu'il n'y avait rien à dire. Ma main effelura avec lenteur ses cheveux legerement bouclés.

N : Merci, articulais-je avec difficulté, affichant un sourire maladroit sur mes lèvres.

J'étais touché. Touché par sa gentillesse et sa confiance. Peut être devais-je lui rendre ,sa confiance. Je me tournais vers le piano, admirai les touches et soupirais :

N : Est-ce que tu es amoureuses de quelqu'un, Mélinda ?

Je ne demandais pas ça pour savoir si la voie était libre, mais pour pouvoir jouer un morceau et parler un peu d'Emi. Evidemment, elle pouvait prendre ma question dans un autre sens. Mais j'étais assez maladroit lorsqu'il s'agissait de commencer à se confier.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Ven 23 Sep - 20:26

Je regarder Natsu et lui fis un sourire après lui avoir finit de parler, on se regarder tous les deux, et je vis sa main effleuré mes cheveux lentement, Mes cheveux étais légèrement bouclé ce qui me donner un certain charme, mais je chercher pas a le charmer loin de la, j'avais Sally dans ma vie maintenant, je baisse légèrement la tête car personne encore a part Sally m'avais toucher de cette façon, il me remercia et je lui sourit en guise de réponse

N : Merci. Est-ce que tu es amoureuses de quelqu'un, Mélinda ?

Puis il se tourna vers le piano et me demanda si j'étais amoureuse, j'étais étonner par sa question, mais je lui répondis quand même.

M: Oui, je le suis. Elle s'appelle Sally. Et toi, tu es amoureux ou deja tomber amoureux?

Lui demandais-je gentiment en appuyant sur une touche qui sorti un son doux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Sam 24 Sep - 22:51

M: Oui, je le suis. Elle s'appelle Sally. Et toi, tu es amoureux ou deja tombé amoureux?

Sally donc. C'était parfait, c'était la réponse que j'attendais. Elle pourrait donc comprendre cette chanson.

N : Je suis encore amoureux, confiais-je. De ma fiancée, Emi. Elle ne... fait plus partie de ce monde, hélas. Mais mon meilleur ami avait composé une chanson, qu'il comptait chanter à notre mariage. Est-ce que tu veux... l'entendre ? Tu pourras la chanter à ta copine si tu veux, je te l'apprendrais au piano... Moi, je n'aurais plus vraiment l'occasion de faire ce genre de déclaration.

Je fixais le piano, le flot de tristesse m'envahissant soudainement. Jin nous avait écrit cette chanson, pour notre mariage... Notre mariage qui n'aura jamais lieu. C'était difficile. Mais, sans savoir pourquoi, j'avais envie que Mélinda l'écoute, qu'elle l’apprécie, qu'elle la chantonne.

N : C'est dans ma langue maternelle, c'est à dire en japonais mais... Je te traduirai, par pensée. Mon controle de l'esprit est assez limité, mais je peux au moins faire ça.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Dim 25 Sep - 15:29

N : Je suis encore amoureux. De ma fiancée, Emi. Elle ne... fait plus partie de ce monde, hélas. Mais mon meilleur ami avait composé une chanson, qu'il comptait chanter à notre mariage. Est-ce que tu veux... l'entendre ? Tu pourras la chanter à ta copine si tu veux, je te l'apprendrais au piano... Moi, je n'aurais plus vraiment l'occasion de faire ce genre de déclaration. C'est dans ma langue maternelle, c'est à dire en japonais mais... Je te traduirai, par pensée. Mon controle de l'esprit est assez limité, mais je peux au moins faire ça.

Je regarder Natsu, qui avais l'air si triste, mais je ne lui demander pourquoi, puisse que je savais pourquoi, il avait perdu sa bien aimée et je sais a quelle point c'est dur de perde quelqu'un.

M: Je suis désoler pour ta fiancée Natsu. Lui dis-je en posant ma main sur la sienne. Et oui, je veux bien l'écouter, après la chanter a Sally je s'est pas, on vient tous juste de se mettre ensemble alors tu vois.

Je retire ma main afin qu'il puisse jouer la mélodie et je la chantonnerai, enfin si il me les traduit sinon c'était pas la peine, je connaissais pas le japonais
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Dim 25 Sep - 21:44

M: Je suis désolé pour ta fiancée Natsu. Et oui, je veux bien l'écouter, après la chanter à Sally je sais pas, on vient tous juste de se mettre ensemble alors tu vois..

Elle retirai sa main, qu'elle venait de poser un instant plus tot sur la mienne. Comme pour me donner son accord pour jouer. Je fixai les touches pendant un long moment, je n'avais pas jouer cette chanson depuis 5 ans. La dernière fois, Jin me l’apprenais dans un bar branché. J'inspirai un grand coup et j'appuyais sur la premiere note. C'était un morceau calme, qui ne demandait pas une certaine dexterité. Mais chaque note me demandait un effort surhumain. Puis je chantai, d'une voix brisée :

Suki toka kirai toka kantan na kotoba ja tsutaeru koto ga dekinai
Ichinen ni ichido no tokubetsu na kono hi wo
Nanto demo itsumademo ichiban chikaku de


Je ne peux pas dire de simples mots comme "Je t'aime" ou "Je te déteste"
Aujourd'hui est le jour spécial de l'année, pour toujours, encore et encore, ce sera le jour où je serai le plus proche de toi


Mujaki na egao
Kawaranai shigusa
Hitotsu hitotsu subete ga takaramono


Ces agréables sourires et tes comportements inchangés seront chéris par moi un par un


Anata ga waratte ikiteru
Tada sore dake de
Ureshikute atatakakute yasashiku nareru
Boku no mirai o terashiteru


Tu es pleine de vie et toujours en train de rire
Cela me rend heureux de te voir ainsi
De la chaleur, de la tendresse
C'est ainsi que je vois notre futur


Haha ga kureta nukumori
Ooki na ai ni tsutsumarete
Itsudatta ayunderu
Tomodachi no takusan no yasashisa o mune ni
Fuzakete wa kenkashite
Wakachiau yorokobi


Le sentiment de ton amour est si grand, cela me réchauffe à chaque fois que je marche
Dans ton coeur il y a tellement de douceur pour tes amis
Je veux partager avec toi la joie de plaisanter et de se bagarrer


Kazoe kirenai hodo no omoide
Korekara mo tomo ni egaku no


Ces souvenirs infinis, dessinons-les maintenant ensemble


Tatoeba itsuka shika sekai de
Umare kawattemo
Bokura wa sore zore onaji you ni deau i
Onaji you ni anata o aisudeshou


Même si un jour on renait dans un autre monde,
on se rencontrera de la même façon,
et je t'aimerais de la même manière


Norikoe nakyanara nai kotomo aru deshou
Makenaide nani ga attemo
Soba ni iru kara


J'ai pensé que tu devais être capable de surmonter cela
Ne pleure pas car je serai à côté de toi même s'il y a des larmes


Tatoeba negai ga kanau nara
Kanashimi no namida ga mou nidoto
Anata ni kobore nai you ni
Mahou o kakete kuremasuka


Même si ton souhait devient vrai, la vérité et les larmes de tristesse ne couleront plus
Est-ce que quelqu'un utiliserait la magie pour cela ?

Anata to tomo ni ikiteru
Suteki na egao de mune hattete o tsunaide
Yori sotte aruiteku
Sonna mirai o matteru


Je vivrai avec toi et ton beau sourire
Marchant ensemble, main dans la main, fièrement, j'attends ce futur


Kyou mo arigatou
Et merci encore pour aujourd'hui.

Je n'avais jamais eu l'occasion de pleurer. J'avais versé une larme, une larme de mon sang, lorsqu'on était venu m'annoncer son décès. C'était la seule et unique fois où j'avais pleuré. Pourtant, en jouant cet air, j'avais envie de pleurer, mais rien ne coulait. Puis, l'odeur de Melinda me revint et je me souvenais que je n'étais pas seul. Je tentais, tant bien que mal, de cacher à quel point j'étais bouleverser. Je fis un sourire gêné et le regardais à peine :

N : Est-ce que tu aimes ? Tu es la première personne à l'entendre, donc je n'ai jamais vraiment eu l'avis des gens dessus...

Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Lun 26 Sep - 11:38

Je regarder Natsu, retirant ma main pour qu'il puisse jouer. J'entendis la première note sortir et il continua toute en chantant d'une voix briser. Je ne disais rien, écoutant seulement, Mes yeux le regarder, je pouvais pas regardais ailleurs. Sa voix briser j'écoutais toujours. Puis je baisse la tête en repensant a ce qu'il avait dit, que c'était une chanson qu'il devais chanter pour son mariage. Elle était magnifique, et cela me donner les larmes au yeux, d'ailleurs je sentis un larme couler sur ma joue que j'essuie rapidement. Quand il termina sa chanson je le vis tellement bouleverser lorsqu'il redresse la tête pour me regarder. Je lui adresse un petit sourire, je soupire doucement pour me remette de cette petite émotion qu'il ma donner et l'entend.

N : Est-ce que tu aimes ? Tu es la première personne à l'entendre, donc je n'ai jamais vraiment eu l'avis des gens dessus...

M: Elle est...... elle est merveilleuse Natsu, je suis sur que Emi aurais était heureuse, mais tu dois essayais de tourner la page, de ......... refaire ta vie, elle t'en voudra pas je suis sur que c'est ce qu'elle veut aussi. Tu vis dans le passer et ce n'est vraiment pas bon pour toi, croit moi, j'ai vécu cela il y a très longtemps. Enfin c'était avant mon divorce bien sur. Je sais que c'est dur, mais tu doit essayais, pour Emi

Je le regarde et le prend dans mes bras, le serrant fortement contre moi, pourquoi?? Je sais pas, je sais juste que je devais le faire, mes larmes demander qu'a sortir. J'avais envie de pleurer pour lui, a sa place, pouvait-il me transmettre ses émotions?? C'est surement pour cela que j'avais envie de pleurer. Mais aussi parce que j'avais des souvenirs qui remonter en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Lun 26 Sep - 14:44

M: Elle est... elle est merveilleuse Natsu, je suis sur que Emi aurait été heureuse, mais tu dois essayer de tourner la page, de ... refaire ta vie, elle t'en voudra pas je suis sur que c'est ce qu'elle veut aussi. Tu vis dans le passée et ce n'est vraiment pas bon pour toi, crois moi, j'ai vécu cela il y a très longtemps. Enfin c'était avant mon divorce bien sur. Je sais que c'est dur, mais tu doit essayer, pour Emi.

Sur ces mots, elle me serra contre elle. Vivre dans le présent était si dur quand les seuls souvenirs que vous possediez concernaient tous la seule et même personne, qui n'était plus de ce monde. La chaleur de Mélinda m'apaisait. Je me sentais bien, c'était la même chaleur qu'Emi. Ce sentiment de retrouver un peu d'humanité. Instinctivement, je glissais une de mes mains dans ses cheveux. Un leger parfum de fraise.
Emi ne m'en voudrait pas de refaire ma vie, oui. C'était certain. Elle était ce genre de personne. Mais ... C'était moi qui n'était pas pret. Et même si Mélinda me rappelait Emi et qu'lle me soutenait à tourner la page... Comment tourner la page lorsque vous n'avez pas rencontré la personne qu'il vous fallait? C'était juste impossible. Je m'éloignai un peu d'elle, profitant de cette occasion pour replacer deux ou trois meches rebelles qui tombaient dans ses yeux.

N : Tu lui ressembles tellement. Dans ta manière de penser, dans ta manière d'agir. Mais tu es Mélinda, pas Emi, j'en ai conscience. Cependant... Je suis bien content de t'avoir rencontré. Je suis sincère.


Dernière édition par Natsu Fujimi le Lun 26 Sep - 17:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Lun 26 Sep - 15:01

J'avais pris Natsu dans mes bras, le serrant contre moi fortement, enfin pas trop non plus, même si je savais très bien que je pourrai pas lui faire mal. Je lui avais dit de tourner la page, de passer a autre chose, même si cela est vraiment dur et j'en es conscience car j'avais perdu mon bien aimé quand j'étais plus jeune même si on me disait que je finirais ma vie avec un autre homme, ce qui es arriver après sa mort, sauf que ce n'étais pas le bon, j'étais tomber sur un violent et d'ailleurs si je ne serai pas parti jamais je me serai retrouver la a discuter avec Natsu et a aimée ma Sally, ma tendre Sally a moi. Je sentis ses doigts passer dans mes cheveux, sa me faisait étrange de les sentir comme sa car seulement une personne ma pris comme sa et cette personne n'est plus la elle aussi. Il se recula doucement de moi, je le regard dans les yeux écoutant ce qu'il me disait, le laissant replacer quelque mèche de mes cheveux correctement car celle ci était devant mes yeux, même si cela me déranger pas je le remercie avec un sourire

N : Tu lui ressembles tellement. Dans ta manière de penser, dans ta manière d'agir. Mais tu es Mélinda, pas Emi, j'en ai conscience. Cependant... Je suis bien content de t'avoir rencontré. Je suis sincère.

M: Moi aussi je contente de t'avoir rencontré Natsu, je suis sur que le jour ou tu sera prête a avoir une autre relation avec une autre femme, tu sera heureux a nouveau. En tous cas je serai la pour toi si un jour tu venais a avoir envie de parler. Ma chambre c'est le numéro 118 si jamais.

Je le regarde avec un sourire et dépose mes lèvres sur son front lui donnant un doux baiser sur le front. Je savais a présent que je lui faisait penser a Emi, et j'espère que je lui faisait pas trop mal a ma façon de penser ou d'agir. C'était un gars super génial, mais triste, alors je ferai mon possible pour qu'il retrouve le sourire. C'était une de mes promesses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Lun 26 Sep - 19:49

M: Moi aussi je contente de t'avoir rencontré Natsu, je suis sur que le jour ou tu sera prêt a avoir une autre relation avec une autre femme, tu sera heureux à nouveau. En tous cas je serai la pour toi si un jour tu venais a avoir envie de parler. Ma chambre c'est le numéro 118 si jamais.

Elle déposa un innocent baisé sur mon front et une partie de moi était rassuré qu'elle ne le prenne pas mal. Elle aurait pu mal réagir. C'était une inconnue il y a encore quelque minutes, et pourtant, même si je ne savais que peu de chose sur elle, je lui avais confié beaucoup de chose en peu de temps. Peut être ne savait-elle pas qu'elle avait le don de mettre les gens en confiance. Comment ne pas l'être face à cet être pleine de vie ?
Elle se levait, prête à partir puisque je ne répondais rien. J'étais trop abasourdi pour ça. Puis, avant qu'il ne soit trop tard, j'attrapais sa main et dis d'un ton hésitant :

N : Chambre 104. Je te glisserai mon numéro de téléphone... Si tu as des ennuis ou besoin de quelqu'un a qui te confier ou passer du temps... N'hésite pas. Et puis... Si tu veux tout simplement jouer du piano, je suis là aussi. Je me grattais frénétiquement la tête, gêné. Et tout mes voeux de bonheur à toi et à Sally.
Revenir en haut Aller en bas
Mélinda Gordon
Modo'
Modo'
avatar

Messages : 528
Date d'inscription : 19/06/2011
Age : 26

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 22 ans 1m70
Double Compte: Cara Mason, Keira Kohler & Eden Senay
Dons et espèces: Voit l'avenir et le passé. Et la télékinésie, (bouge les objet d'un simple regarde ou mouvement de main ainsi que de la tête) Et la projection astrale d'elle même.

MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   Mar 27 Sep - 8:33

Il ne répondis rien a ce que j'avais dit, alors je me lève doucement après lui avoir donner un baiser sur le front, mais il me rattrape par le poignet ce qui m'arrête et le regard dans les yeux attendant de savoir ce qu'il voulez me dire.

N : Chambre 104. Je te glisserai mon numéro de téléphone... Si tu as des ennuis ou besoin de quelqu'un a qui te confier ou passer du temps... N'hésite pas. Et puis... Si tu veux tout simplement jouer du piano, je suis là aussi. Et tout mes voeux de bonheur à toi et à Sally.


Je le regard dans les yeux, et lui adresse un tendre sourire.

M: J'y manquerai pas, si toi aussi ta besoin de parler tu sais ou me trouver. Et merci pour Sally et moi.

Je lui sourit, prenant dans ma poche une de mes carte, ou il y avait mon numéro de téléphone, je lui tourne doucement la main et met la carte dedans, pour lui la refermer ensuite.

M: Quelque chose me dit qu'on va se voir souvent

Je lui sourit et commence a partir de la salle de musique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sonate pour Piano   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sonate pour Piano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sonate pour un coeur indécis
» Hélène GRIMAUD
» Sonate pour fleurs de cerisier [PV Sakura d'amûûûr]
» [Bas Fond: Cimetière] Sonate pour la lune [PV: Calista Moon & Undertaker]
» Yvendil ou la Sonate du Diable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Academy :: Divers :: Les archives :: Chapitre 2 :: L'académie :: Salle de musique-
Sauter vers: