Dark Academy


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Lun 5 Mar - 20:03

Une journée comme une autre: toute aussi nocturne, habituelle et ennuyeuse que la précédente et semblable en tout point à celle de demain. Une journée de celles où jamais rien ne se passe et dont jamais aucun changement bénéfique ne vient briser la monotonie... Marina, accoudée au rebord de la fenêtre de sa chambre au pensionnat Dark Academy, contemple le paysage roumain et la cour de l'établissement en songeant que la vie n'est jamais juste ou drôle. Et les somptueuses forêts qui se déroulaient sous ses yeux comme un tapis vert ne parvenaient en rien à faire changer son regard sur sa triste vie monotone. Oh, bien sûr, elle s'était fait un nouvel ami en la personne de Dorian Van Northem, mais cela datait au moins d'il y a six mois et aucun autre bonne nouvelle n'était venue éclairer son moral: sa mère était de plus en plus prise par son travail à l'hôpital, son père ne lui écrivait presque plus aucune lettre, elle n'avait plus personne à qui se confier depuis la disparition de son grand-frère il y a une demie-dizaine d'années, toujours aucune personne ne pouvait s'occuper de lui faire ses prises de sang quotidiennes et pour finir, sa maladie, qui ne lui laissait décidément aucun répit, avait encore empirée. D'un demi-litre de sang à ôter par jour, la barre avait grimpé à un litre par jour...

Certaine que son train-train quotidien ne lui réservait décidément plus rien de passionnant, Marina quitta le bord de sa fenêtre et referma celle-ci. Elle prit son bloc à dessin qui traînait sur son chevet, le fourra dans son sac à dos-corset noir et violet, l'enfila sur son dos et sortit de sa chambre: une bonne ballade dans la forêt ne pourrait que lui faire du bien! Elle traversa toute la cour du pensionnat, franchit le portail d'entrée, mit une vingtaine de minutes à traverser la ville, et s'engouffra enfin dans la forêt. Elle marcha au hasard, totalement blasée: elle se fichait éperdument de savoir où elle était et dans quelle direction se trouvait le pensionnat. Sa panique lui suffira à animer un griffon de son bloc à dessins: il lui suffirait tout simplement de grimper sur son dos pour retrouver très vite la Dark Academy!

Lorsque la fatigue due à l'effort commença à se faire sentir, la jeune femme gothique se trouva une bonne grosse souche et s'assit dessus pour reprendre son souffle. Elle jeta un œil autour d'elle et ne s'étonna même pas de ne rien reconnaître: elle était complètement paumée et s'en battait totalement le popotin! Un craquement sec retentit quelque part derrière elle et Marina sursauta: un animal nocturne? Sanglier? Daim? Autre chose? Le craquement se répéta, jusqu'à ce qu'elle comprenne que ça n'était pas normal, et surtout, que ça venait dans sa direction... En une fraction de seconde, tout bascula: les minutes qui suivirent furent si précipitées qu'elle ne se rendit même pas compte de ce qui se passait. Jusqu'à ce qu'elle se retrouve dans une bâtisse qu'elle n'avait jamais vue. Et quelque chose lui disait que les ennuis ne faisaient que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Mar 6 Mar - 20:29


Encore une journée sans rien faire, je commençais à me lasser, même si j'étais marié à la plus merveilleuse des femmes, je devais avouer que malheureusement plus d'actions, plus rien, je m'ennuyais ferme et pourtant avec notre fille nous avions de quoi faire, mais il me manquais ce petit piment qui avait fait toute ma vie, plus de 1500 ans d'actions, alors là, plus rien d'un coup, je pensais que cela irait mieux, mais ma vie d'avant me manquais, ainsi que mon bras gauche. Il n'avait pas repris vie, il était toujours inerte et plus froid que le reste de mon corps. Je portais depuis des manches longues sans cesse, ne voulant le montrer à personne. Je ne disais rien à Chaton, mais je me sentais affaiblis, complètement affaiblis et surtout je ne me sentais plus l'homme que j'étais autrefois. J'étais dehors, sur les remparts, regardant au plus loin mes hommes qui s'amusaient entre eux, enfin dans le genre d'amusement, c'était assez violent pour celui qui n'y connaissait rien, mais cela me manquais aussi. Aucun d'entre eux n'avais envie de m'affronter, non pas parce que je pourrais leur faire du mal, mais l'inverse, j'avais perdu une partie de ma puissance et même si personne n'en parlais ouvertement, devant moi, c'était différent, je les sentais, ils n'avaient pas perdus leur respect, c’était déjà une bonne chose, je leur avais prouvé que je ne partirais pas, c’était ça qui les tenaient.


Un mouvement de masse se fit lorsque mes hommes, se trouvant aux limites de la frontière entre mon domaine et la Roumanie en elle-même. Ils n’étaient pas tous là, tout juste une dizaine mais le premier d’entre eux arrivait à grand pas, enfin à grand pas c’était vite dis, il volait presque littéralement, portant quelque chose dans ses bras. Je fronçais les sourcils me demandant ce qu’il pouvait bien m’apporter lorsqu’il jeta presque littéralement le paquet. A l’odeur, c’était une humaine, mer*e, une humaine non connu par ici, Chaton n’allait peut-être pas réussir à se contenir, déjà qu’avec les nôtres, elle était très surveillée, mais là…

D : Qui est-elle et que fait-elle ici ? Pourquoi l’avoir amené ?

- Nous l’avons furetant un peu partout chez nous, elle n’as pas de papiers sur elle, à part cela.

Il me tendait un carnet que je pris et le posais sur le rempart. Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait des dessins par chez nous, pourquoi, qui était-elle ? Un soupçon me traversa l’esprit. Je me penchais vers elle, l’air menaçant.

D : Qui es-tu ? Pour qui travailles-tu ? Parle !

Je me demandais si elle ne faisait pas partie des espions du clan Eltener, il ne nous avait pas vraiment lâchés, mais personne n’était vraiment au courant. Des menaces de mort tombaient régulièrement, mais tant que nous étions tous soudés, nous pourrions toujours les repousser, tout comme les vampires qui se permettaient de mettre à feu et à sang aux alentours, tout mon domaine était protégé comme il se devait.


Revenir en haut Aller en bas
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Mar 6 Mar - 21:51

Marina atterrit durement sur des pierres froides, et elle prit le temps de reprendre ses esprits avant de tourner la tête vers l'homme qui l'avait balancée comme un sac à patates, son visage pâle était plissé et ses sourcils froncés sous l'effet de l'indignation.

M : Non mais, ça va pas la tête ? Et la galanterie alors ? C'est pas comme ça qu'on traite une demoiselle, non mais !

La demoiselle gothique se releva lorsque soudain, un visage menaçant se pencha vers elle en la questionnant vivement.

D : Qui es-tu ? Pour qui travailles-tu ? Parle !

Marina eut un mouvement de recul et porta la main à son sac à dos... qui était vide. Marina ouvrit des yeux ronds comme des balles de golf et chercha frénétiquement du regard son bloc à dessins partout, elle le vit sur le rempart, tout près de l'homme à l'air menaçant. Eh m*rde... Elle balaya l'édifice de pierre d'un regard affolé, mais ne trouva aucune statue dans les environs, pour résumé, elle était complètement sans défense devant des types flippants qui semblaient ne rien lui vouloir de bien ! Marina se jura intérieurement que c'était la première et la dernière fois qu'elle faisait une escapade en solitaire dans la forêt ! La prochaine fois, elle prendrait le temps d'animer un golem ou un griffon avant de partir en ballade ! Elle comprit que le type effrayant attendait une réponse et elle lui répondit en bredouillant.

M : Je... heu... je m'a... m'appelle Marina... Marina O'Blodha et... je suis résidente à... la Dark Academy... Je suis désolée je... j'ignorais que quelqu'un habitait dans... dans le coin... je voulais juste me changer les idées...

La demoiselle en noir ignorait complètement ce que ce type allait lui faire, et si elle allait pouvoir rentrer à l'académie. Mais la chose la plus urgente n'était pas là...

M : S'il-vous-plaît... rendez-moi mon cahier... Il... il est irremplaçable...

D'accord, pas super convaincant comme ton... Mais elle se sentait vraiment complètement nue et sans défense, et ce type lui foutait vraiment les chocottes. Mais ça pourrait être bien pire : le type flippant pourrait être un vampire et lui sucer le sang jusqu'à la dernière goutte ! Si seulement elle n'était pas sortie de sa chambre...
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Mer 7 Mar - 17:48


Elle se permettait d’engueuler mes hommes alors qu’elle était l’intruse ? Elle se moquait de qui là ? Vince s’approcha dangereusement d’elle et d’un regard je le calmais, je voulais d’abord savoir ce qu’elle faisait ici, avant de la leur laisser en pâture. Elle était habillée comme la plupart d’entre nous, par contre le maquillage était beaucoup trop soutenu, une vraie palette qui franchement ne lui allait pas. Misère, je commençais à parler comme ma femme et ses amies, il fallait vraiment que je me bouge de là un moment !

Elle avait l’air apeurée, comme un animal, bien, au moins nous étions sur la même longueur d’onde et j’attendais qu’elle réponde enfin à mes questions, je n’avais pas une patience d’ange, c’était certain. A une époque j’aurais croisé les bras sur mon torse, mais plus maintenant, je devais être moins impressionnant, enfin en même temps vu sa taille, il suffisait que je me penche plus sur elle pour la faire trembler de peur, c’était presque le cas.

D : L’académy ? Qu’est-ce que vous faites si loin de votre chambre ? Pourquoi êtes vous venu sur nos terres ? Vous aviez envie de vous amuser ou de vous faire tuer ?

Je marchais comme un lion en cage devant elle, elle ne pouvait pas faire un mouvement sans qu’elle ne soit rattrapée dans la demi-seconde, donc je m’en fichais royalement de ce qu’elle pouvait faire, mais pourquoi trainait-elle par ici, surtout que je ne l’y avais jamais vu… Je n’avais pas fini de poser mes questions et continuais sur ma lancée sans lui laisser le temps de répondre.

D : Marina… Comment se fait-il que je ne vous y aie jamais vu? Et pourquoi ceci, je lui montrais son carnet, le feuilletant, il me semblait vide, vous intéresse autant ?

Elle me semblait plus intéressée par ce que je pourrais faire de son carnet plutôt que de sa propre vie. En même temps, si elle n’est vraiment pas d’ici, si elle n’a été envoyée par personne, elle ne peut savoir qui nous sommes réellement. Dante venait de me parler par télépathie, il ne devait pas être très loin dans ce cas, mais je ne le voyais pas. Je me demandais bien ce qui faisait qu’il puisse penser ainsi, cela faisait un moment que nous n’avions pas eut d’ennuis, c’était pour cela que cette petite fille ne m’inspirait pas confiance. Je lui répondais de la même manière, pas besoin qu’elle entende ce que je comptais faire en espérant qu’elle n’entende pas les pensées, restant le visage impassible, même si je bouillais de l’intérieur. Personne ne pouvait entrer ainsi, surtout pas alors que nous savions pertinemment que notre fille et ma femme pouvait être en danger. Je n’admets pas que quiconque vienne ainsi, il peut y avoir n’importe quels dangers qui rôdent surtout avec toutes les rumeurs, qui nous dit qu’elle ne fait pas partie d’un plan plus grand que ce que nous pouvons imaginer ? Je posais les yeux sur le carnet, il devait contenir quelque chose d’essentiel et le donnais à Vince.

D : Fais le analyser, je n’ai pas envie d’avoir plus de mauvaises surprises que celle-ci !

Il le prit rapidement et s’évapora dans les airs. Je me campais sur mes jambes et attendais de savoir si elle allait parler ou non, mais nous avions beaucoup de manière pour faire parler les plus récalcitrants !



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Jeu 8 Mar - 13:13

Marina ne se sentait vraiment, mais alors VRAIMENT pas à l'aise: coincée entre deux types pas nets du tout, sur les remparts d'une forteresse dont elle avait toujours ignoré l'existence, sur des terres qu'elle avait cru appartenir à la Dark Academy... Ce n'était vraiment pas son jour de chance! Le type qui l'avait balancée par-terre s'avança vivement vers elle, et elle eut un mouvement de recul, manquant de perdre l'équilibre: il fut visiblement rappelé à l'ordre d'un simple regard de celui qui semblait être son patron: ouf! La demoiselle gothique commençait sérieusement à regretter de ne pas être tombée sur des vampires: s'ils étaient plus dangereux que les humains, ils avaient, eux, au moins, un minimum d'éducation! Le colosse (qui, d'après les estimations de Marina, devait bien faire près de deux mètres), n'avait visiblement pas fini son interrogatoire:

D : L’Academy? Qu’est-ce que vous faites si loin de votre chambre? Pourquoi êtes vous venue sur nos terres? Vous aviez envie de vous amuser ou de vous faire tuer?

M: Heuuuuu.... Je... j'avais besoin d'une énorme promenade pour me changer les idées... Je vous ai déjà dit que je ne savais pas que ces terres vous appartenaient: je ne savais même pas que ce château existait!

Le type ne lui laissa pas le temps de bredouiller autre chose qu'il continuait son interrogatoire:

D : Marina… Comment se fait-il que je ne vous y aie jamais vu?

M : Par... parce que je ne suis là que depuis moins de six mois: j'habitais en Irlande avant. Ma mère et moi avons déménagées ici à cause... d'un incident de parcours.

D: Et pourquoi ceci vous intéresse autant ?

Il feuilleta le carnet et Marina pria pour qu'il n'abîme pas la trentaine de dessins qui étaient dispersés sur ces quatre-vingt pages.

M : Parce que ce sont mes œuvres et qu'elles sont totalement irremplaçables! Et aussi parce que j'y tiens: elles sont mes seules amies. Et si vous voulez savoir pourquoi je dis ça, je veux bien vous le montrer: mais il faut que vous me rendiez mon cahier pour ça...

Le colosse finit par tendre le bloc à dessin... au goujat!

D : Fais le analyser, je n’ai pas envie d’avoir plus de mauvaises surprises que celle-ci !

Le visage de Marina se décomposa: mais il est dingue ou quoi? Hors de question qu'elle laisse ses créations aux mains de ce maboule malpoli! La jeune femme se précipita sur l'homme de main et se jeta sur lui... pour retomber face contre terre, ses bras se refermant sur du vide... Elle se releva en se massant le crâne et en jetant partout des regards paniqués: mais comment avait-il fait pour disparaître si vite? On aurait presque dit qu'il s'était...volatilisé! Elle se retourna vers le colosse et émit une énième supplication:

M : S'il-vous plaît, je vous en prie, faites de moi ce que vous voulez, mais n'abîmez pas mon cahier!

Si c'était pas déjà fait, le type allait la prendre pour une cinglée...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Jeu 8 Mar - 21:00


Qu’est-ce qu’une humaine faisait à l’Académy ? C’était un endroit pour les gens qui étaient différents des humains dits normaux, alors, que cachait-elle ? Qui était-elle vraiment ?

M: Heuuuuu.... Je... j'avais besoin d'une énorme promenade pour me changer les idées... Je vous ai déjà dit que je ne savais pas que ces terres vous appartenaient: je ne savais même pas que ce château existait!

Mais bien sur, elle le prenait pour un débile profond ? Comme si son domaine n’était pas assez visible, ni les tours, ni le fait qu’il soit en hauteur, elle se foutait de qui là ? Il n’en avait jamais entendu parler et pourtant il y avait vécu durant plus d’un an, presque deux ans en fait et elle y serait ? Je préférais ne rien dire de plus, attendant de savoir quels mensonges elle allait me sortir, je pourrais l'hypnotiser tiens, si j'avais des doutes, c'est ce que je ferais.

M : Par... parce que je ne suis là que depuis moins de six mois: j'habitais en Irlande avant. Ma mère et moi avons déménagées ici à cause... d'un incident de parcours.

Elle avait réponse à tout et cela m’énervais et pas qu’un peu. Ce qui m’intriguait le plus, c’était qu’elle ne s’inquiétait pas pour elle, pour sa santé, mais pour son carnet et bien que je le regardais rapidement, je n’y voyais rien de très probant. Je lui demanderais bien à quoi cela pouvait lui servir, sa réponse me surpris encore plus.

M : Parce que ce sont mes œuvres et qu'elles sont totalement irremplaçables! Et aussi parce que j'y tiens: elles sont mes seules amies. Et si vous voulez savoir pourquoi je dis ça, je veux bien vous le montrer: mais il faut que vous me rendiez mon cahier pour ça...

Je n’avais pas confiance en elle et donnais le carnet à Vince, qu’il aille le faire analyser. Elle tenta tant bien que mal de le récupérer, mais elle ne savait pas où elle pouvait être tombée et les ennuis ne faisaient que commencer si elle ne me disait pas la vérité.
M : S'il-vous plaît, je vous en prie, faites de moi ce que vous voulez, mais n'abîmez pas mon cahier!

Je m’asseyais sur le rempart et regardais vers la forêt. Je ne comprenais pas les humains, ils étaient si amusant à regarder et pourtant si complexes… Je me retournais vers elle, la regardant presque en train de pleurer à terre pour un bout de papier. Bien, maintenant je comprenais très bien pourquoi sa mère l’avais mise là-bas, folie, dépression et j’en passe des meilleures, mais elle avait un sacré grain. Si elle savait qu’elle était dans un nid de vampires, elle risquerait quoi ? De hurler ? En moins d’une seconde elle serait immobilisée et peut-être même goutée. J’en connaissais certains de mes hommes qui raffolaient de ces petites choses comme elle, perdue dans un style qui la dépassait, voulant paraitre plus vieille qu’elle ne l’était, probablement même qu’elle était encore mineur au son de sa voix.

D : Il reviendra avec, une fois qu’il saura ce qu’il y a dedans de si important. En attendant vous êtes notre… Invité, si je peux m’exprimer ainsi. Je me redressais, les bras le long de mon corps et m’approchais d’elle, tendant ma main droite pour la relever. Vous ne savez pas où vous venez de mettre les pieds Mademoiselle O’Blodha… Vous n’êtes pas prêt de sortir d’ici, donc détendez-vous. Alors dites-moi, si vous êtes à l’Académy, qui est-ce qui s’en occupe ? C’est toujours notre chère Katerina ?

En parlant à une folle, autant dire n’importe quoi, prêcher le faux pour avoir le vrai et ainsi, j’en saurais beaucoup plus sur elle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Jeu 8 Mar - 21:49

Vu la tête que faisaient, et les armoires à glace, et leur patron, ils la prenaient clairement pour une folle! Mais Marina s'en fichait éperdument: la seule chose qu'elle voulait, c'était récupérer son carnet! Elle le fit clairement comprendre au colosse, mais tout ce qu'elle eut comme réponse, c'était:

D : Il reviendra avec, une fois qu’il saura ce qu’il y a dedans de si important.

En plus explicite, ça voulait dire: "va te faire voir, t'as qu'à attendre!". Super... Marina eut à peine besoin d'attendre une demie-seconde avant de pouvoir à nouveau tester ses talents de traductrice:

D : En attendant vous êtes notre… Invité, si je peux m’exprimer ainsi.

C'est ça! Et elle, elle était Elisabeth II, actuelle reine de la Grande-Bretagne! Rina ignora la main tendue du type flippant et se releva toute seule.

M : Ouais, en gros, ce que vous essayer de me dire avec un peu de tact, c'est que je peux toujours courir pour vous faire changer d'avis, que vous ne me rendrez mon carnet que lorsque vous en aurez envie, et que je suis votre prisonnière jusqu'à nouvel ordre. Vous savez, mon grand-frère avait aussi l'art et la manière de parler comme ça: je suis une experte en traduction Faux Tact/Français!

Si déjà ils allaient la retenir prisonnière, elle n'allait pas se gêner pour bien leur faire passer l'envie de la supporter plus de trente minutes... Oui: en Mode Garce, elle était aussi pas mal douée!

D : Vous ne savez pas où vous venez de mettre les pieds Mademoiselle O’Blodha…

Oh que si! Sur un château fantôme rempli de gorilles malpolis et gouverné par un psychopathe doublé d'un goujat qui ressemblait à Hannibal Lecter mais en beaucoup moins raffiné... Bref: des vacances de rêve!

D : Vous n’êtes pas prête de sortir d’ici, donc détendez-vous. Alors dites-moi, si vous êtes à l’Académy, qui est-ce qui s’en occupe ? C’est toujours notre chère Katerina ?

Marina n'entendit que la première phrase avant d'être submergée par le sentiment qu'un gouffre infernal et sans fond s'ouvrait sous ses pieds: oh non... La panique pure et dure s'installa sur son visage: non non, pas l'air effrayé qu'elle avait prit quand le colosse s'était penché sur elle avec un air menaçant! La terreur pure et dure, la vraie de vraie, celle de la fin du monde!

M : Je... j'ai... ce... ne... mais...

Elle faillit tomber à la renverse et dû se retenir aux remparts de pierres pour ne pas s'étaler pour la quatrième fois en moins de vingt minutes. Mais comment allait-elle faire pour rentrer à temps faire sa prise de sang? Se rappelant que le fait de s'énerver et de paniquer accélérait la vitesse de sa maladie, elle tenta, très vainement, de retrouver son calme.

M : Écoutez, je... vous... faites de moi ce que vous voulez, torturez-moi si ça vous amuse, mais je dois être dans ma chambre de l'Academy à 19 heures tapantes! Ma mère doit absolument me faire ma prise de sang quotidienne, sinon, d'ici une demie-douzaine d'heures, vous n'aurez plus de joujou à terroriser! Et en plus je risque de saloper tout votre intérieur: j'espère que rien n'est en matériau de valeur, chez vous?

L'humour noir de la dernière heure: une grande spécialité à Rina qu'elle ne sortait que dans des cas extrêmes... Une nouvelle vague de panique s'empara d'elle, en même temps qu'une affreuse migraine: oh non, c'est pas vrai... Pas maintenant! Et surtout pas ici! La migraine était lancinante, insistante: elle avait l'impression qu'un abruti s'amuser à lui taper sur la tête avec une masse en plomb... Marina concentra son regard sur le lointain, très loin au-delà des remparts qui l'emprisonnaient, les traits de son visage crispés par la douleur martelante de cette maudite migraine. Lorsque le mal de tête finit enfin par passer, ce furent les palpitations cardiaques qui commencèrent: son cœur battait au rythme d'une course effrénée alors qu'elle était au repos, et le muscle vitale ratait presque un battement sur trois. Il cognait si fort dans sa poitrine que Marina eut l'impression qu'il résonnait dans toute la chaîne des montagnes! Sa vision se troubla avant même que les palpitations ne cessent, et les ténèbres menacèrent de se refermer sur son regard. La jeune femme gothique s'efforça de respirer longuement et doucement, inspirant profondément, les mains crispées sur la pierre froide des remparts. La cécité passagère finit aussi par passer, mais beaucoup plus tard que prévu. Marina sentit que son nez coulait, mais quand elle l'essuya d'un revers de main, le dos de cette dernière était rouge: tiens... c'était la première fois que ça lui faisait ça!

Plus que jamais, elle regretta de ne pas avoir son bloc à dessins à portée de main: elle aurait pu faire sortir Leia, la centaure qui jouait les infirmières de substitution quand sa mère n'était pas là...
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Ven 9 Mar - 18:50


Vince était tombée sur une folle à lier, elle ne semblait pas avoir toute sa tête et encore moins que cela. Elle ne se rendait pas compte que nos frontières se repéraient très facilement et depuis l’histoire avec les Elteners, en journée nous avions des humains qui scrutaient pour ne laisser entrer personne et la nuit, c’était nous, leurs maîtres en somme qui surveillaient et manque de chance pour elle, la nuit tombait très vite par chez nous et à 17heures tapantes, nos hommes étaient déjà en place, heure à laquelle elle avait dût être trouvé par l’équipe de Vince. Son air ne me plaisait pas du tout, est-ce qu’elle apprécierait que je débarque chez elle sans prévenir ? Surement pas. Elle se releva toute seule, grand bien lui fasse si elle voulait se débrouiller seule, c’était son problème, mais une chose était sure, je ne m’ennuyais plus depuis qu’elle était là.

M : Ouais, en gros, ce que vous essayer de me dire avec un peu de tact, c'est que je peux toujours courir pour vous faire changer d'avis, que vous ne me rendrez mon carnet que lorsque vous en aurez envie, et que je suis votre prisonnière jusqu'à nouvel ordre. Vous savez, mon grand-frère avait aussi l'art et la manière de parler comme ça: je suis une experte en traduction Faux Tact/Français!

D : Oh, vous parlez également le français ? C’est bien, je connais une bonne cinquantaine de langues nous devrions nous entendre dans ce cas.

Elle ne semblait pas comprendre mes paroles, ou alors elle faisait exprès, mais lorsque je lui parlais de la directrice, qui n’était autre que Léna, changeant son prénom exprès, elle semblait paniquer, encore plus que lorsqu’elle était arrivé sans douceur ici.

M : Je... j'ai... ce... ne... mais...


Je fronçais les sourcils en la voyant se retenir aux pierres, hum, que se passait-il ? Etait-elle une bonne comédienne ? J’attendais d’en savoir plus, d’en voir plus surtout, car des fous, j’en avais déjà eut plus que mon lot et celle-là ne dérogeait pas à la règle, plus fou que toi, cela existe bien.

M : Écoutez, je... vous... faites de moi ce que vous voulez, torturez-moi si ça vous amuse, mais je dois être dans ma chambre de l'Academy à 19 heures tapantes! Ma mère doit absolument me faire ma prise de sang quotidienne, sinon, d'ici une demi-douzaine d'heures, vous n'aurez plus de joujou à terroriser! Et en plus je risque de saloper tout votre intérieur: j'espère que rien n'est en matériau de valeur, chez vous?

D : Et vous croyez qu’en faisant des pieds et des mains que vous partirez plus vite ? Je ne crois pas !

N’empêche que cette histoire de prise de main me rappelait un vieux souvenir, un peu comme les saignées que certaines personnes devaient se faire faire à cause d’une maladie ? Pourtant elle ne semblait pas malade, mais avec toutes cette peinture sur le visage, comment savoir ce qui se cachait vraiment en dessous ? Heureusement que Chaton n’était pas comme cela, je pense que je lui aurais fait perdre cette habitude. Je levais la tête entendant quelqu’un cogner, mais il n’y avait personne et reportait mon attention vers la jeune femme. Cela semblait venir de sa tête, puis cela se déplaçait vers son cœur ? D’accord, elle avait un problème c’était certain, car elle ne faisait plus attention à rien, certains de mes hommes venait voir l’attraction principale, en outre, elle, qui semblait appeler sans le vouloir tous les plus proches. Sauf que là, l’heure devenait grave, avant même de voir le sang couler d’un quelconque orifice, je sus qu’elle saignait et là où elle se trouvait, ce n’était pas bon du tout. Je me plaçais devant elle, la cachant des regards, car même si je ne me nourrissais plus d’humains autre que ceux que nous avions et que j’étais suffisamment âgé pour me contenir, une femme aussi jeune perdant du sang chez un vampire, surtout lorsqu’il y en à de plus en plus qui arrivait, ce n’était pas bon ! Je me baissais à son niveau et ne cherchais même pas à respirer son odeur.

D : Cela vous arrive souvent ce genre de choses ? Vous avez ce qu’il faut sur vous pour enlever le trop plein ? Autrement je, Je lançais un regard autour de moi, intimant l’ordre à mes hommes de se repousser. je peux vous aider.

Si je me rappelais bien, elle devait en accumuler de trop, ou en fabriquait, enfin le problème c’était que cela créait une trop grande pression sanguine et elle pouvait en mourir, oui, c’était certain. S’il fallait lui faire une ponction, faites qu’elle ait une aiguille sur elle, mais je me rappelais que Vince n’avait trouvé que son carnet. Il n’y aurait pas trente six solutions et le mieux serait que je la mette à l’abri, mais il me fallait attendre sa réponse.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Amy Kohler
Fonda'
Fonda'
avatar

Messages : 3844
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans les bras de Drake...

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 19 ans, 1m65
Double Compte: Lena Black/Nicolae Gregoriu
Dons et espèces: Calme les gens.Elle est télépathe et Empathe, elle résiste à la lumière du soleil. Elle à garder sa métamorphose de Dragon de quand elle était métamorphe.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Ven 9 Mar - 21:39

Keira dormait tranquillement dans son lit, Cara la surveillait je lui avais gentiment demander, je voulais sortir pour me dégourdir les jambes, il y avait tout de même une chose qui me manquais, les métamorphoses pouvoir me transformer et aller courir, mais j'étais heureuse et c'était ce qui comptait, je me demandais ou était Drake et donc j'en profitais pour le chercher au passage,je sentais bien qu'il avait l'air de s’ennuyer en ce moment, enfin pas quand il était avec moi mais il était vrai que le calme régnait peut être un peu trop en ce moment mais ce n'était pas une raison qui me feront espérer que les ennuis reprennent non c'était bon j'avais donner... Drake aussi... Je savais que même si c'était pour moi, avoir perdu son bras était quelque chose de dur pour lui, je savais que plein de chose le rongeait, j'espérais juste qu'il en viendrait pas à m'en vouloir un jour...

J'étais dans la cour et j'entendais des bruits un peu plus loin alors je me dirigeais par la bas et lorsque j'arrivais je vis les hommes de Drake, et puis Drake, je me demandais alors ce qui se passait lorsqu'une odeur me vint jusqu'au narine, non pas possible ou est ce que... Je cherchais du regard la source de cette odeur de sang qui devenait de plus en plus grande, je ne la voyais pas mais entendait son cœur qui battait et compris qu'elle était sans doute devant Drake, enfin derrière. Je fermais les yeux qui devait être bleu nuit, il s'assombrissait lorsque j'avais faim, ou que j'étais en colère ou exciter mais ne devenait pas totalement noir comme ceux de Drake, je serrais les poings, mais ma gorge me brûlais de plus en plus réclament son du, Drake devait ressentir le douleur qui me prenait et je n'arrivais pas à me contrôler, moi qui avait toujours été doté d'un grand contrôle de moi, je n'y arrivais pas pour la soif, mes instincts me poussais à avancer et mes pieds ne m'écoutait même plus se déplaçant droit vers Drake et cette humaine qui se trouvait derrière, de plus la savoir si près de lui ne me plaisait pas du tout et je me mettais à gronder doucement, pas que se soit vraiment voulu ou peut être que si ? Lorsque je sentais l'odeur du sang c'était le vampire en moi qui prenait le contrôle... Finalement dans la seconde qui suivait je me retrouvais derrière l'humaine, elle se retrouvait prise en sandwich entre Drake et moi, mes canines me faisaient mal tellement elle voulaient se plonger dans sa chaire, mes yeux se posaient sur cette veine qui battait fort sur son cou, seulement en relevant le regard vers Drake j'eus un moment d'hésitation et ne bougeais plus.


Couleur : cyan



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://univers.vampire-legend.com/forum.htm
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Dim 11 Mar - 16:06

Marina, une fois que sa crise fut passée, prit quelques instants pour reprendre ses esprits, avant de remarquer qu'elle était complètement encerclée de partout! Le colosse flippant était juste derrière elle, très près, (beaucoup trop près?) et devant elle, très (trop?) près d'elle également se tenait une femme qu'elle n'avait même pas vue arriver: et autour d'eux, une vingtaine d'hommes au moins qui la regardaient d'un air bizarre. Marina fut prise d'une irrépressible envie de mettre au moins deux mètres entre elle et ces inconnus qu'elle commençait à trouver vraiment trop flippants! Le colosse finit par lui parler, d'un air presque inquiet:

D : Cela vous arrive souvent ce genre de choses ?

Marina décida tout de même de lui expliquer: elle n'avait néanmoins pas besoin de le dire gentiment, et elle n'en avait d'ailleurs pas la moindre envie!

M : Je suis malade depuis que j'ai huit ans: c'est la maladie dite de Vasquez. Mon corps fabrique plus de sang qu'il ne peut en contenir: ma mère, qui est infirmière à l'hôpital de Dark City, doit me retirer chaque jour un litre de sang pour éviter que mes artères n'explosent. Elle me fait ma prise de sang à 19h00 tous les jours: voilà pourquoi je dois absolument être dans ma chambre à l'Académie à cette heure-ci.

Le colosse souleva ensuite une autre question très pertinente:

D : Vous avez ce qu’il faut sur vous pour enlever le trop plein ?

M : Non. Comme je me tue à vous l'expliquer depuis tout à l'heure, je suis partie pour une simple promenade dans la forêt: j'avais donc prévu de rentrer à l'heure pour ma prise de sang, par conséquent, je n'ai pas pris mon kit d'urgence avec moi!

Les paroles suivantes du mec flippant étonnèrent Marina:

D : Autrement je... je peux vous aider...

Néanmoins, elle était trop fâchée contre lui: il l'avait pour ainsi dire enlevée, il la retenait prisonnière contre son gré, il ne croyait pas un mot de ce qu'elle disait et refusait de lui rendre son cahier, seul réconfort qui lui restait en ces circonstances. En gros, Marina croyait qu'il se foutait d'elle...

M : Non merci, vous en avez déjà assez fait comme ça!

La jeune femme gothique réfléchit et dû tout de même se rendre à l'évidence: elle était dans la mouise et il fallait quand même qu'elle se force à accepter l'aide de ce maboule qui semblait avoir des problèmes de schizophrénie...

M : Quoique... il y a éventuellement deux choses que vous pourriez faire et qui m'aideraient beaucoup: d'abord, le plus indispensable, me rendre mon cahier! Sinon, je sens que je vais me jeter de cette muraille avant la fin de l'après-midi... Ensuite, s'il y a un infirmier ou un médecin compétent ici, ce n'est pas de refus qu'il ou elle me fasse ma prise de sang.

Une sorte de grognement attira l'attention de Marina: elle écouta attentivement, et à moins de mal entendre, le grognement en question semblait venir de la femme devant elle. La jeune femme gothique l'observa, intriguée, croyant avoir des hallucinations auditives. Elle balaya aussi l'attroupement de gorilles du regard et remarqua deux choses: d'abord, qu'ils avaient un peu reculé, sans aucun doute sur ordre de leur patron. Ensuite, qu'ils avaient un regard très étrange. Elle se souvint avoir déjà vu un regard semblable sur quelqu'un qu'elle connaissait, mais n'arrivait pas à se rappeler qui. Jusqu'à ce que le déclic se fit: ce regard, elle l'avait déjà vu sur son dernier ami en date, Dorian Van Northem. Et Dorian était un...

M : Et meeeer*e...

Marina écarquilla les yeux, et la panique qui monta de son estomac déclencha une nouvelle crise: ses yeux se couvrirent d'un voile sombre, son coeur s'emballa, ses muscles se contractèrent de façon brutale, la faisant se plier en deux, la migraine revint violemment en lui donnant l'impression de lui scier le crâne, et pour couronner le tout, elle perdit le sens de l'équilibre...
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Lun 12 Mar - 19:58


Je commençais à me dire qu’elle était vraiment mal tombé et le fait qu’elle soit malade encore plus, elle allait avoir du sang qui allait sortir de tous ses orifices si cela continuait, déjà qu’elle avait commencé par le nez, je n’osais imaginer si cela continuais.

M : Je suis malade depuis que j'ai huit ans: c'est la maladie dite de Vasquez. Mon corps fabrique plus de sang qu'il ne peut en contenir: ma mère, qui est infirmière à l'hôpital de Dark City, doit me retirer chaque jour un litre de sang pour éviter que mes artères n'explosent. Elle me fait ma prise de sang à 19h00 tous les jours: voilà pourquoi je dois absolument être dans ma chambre à l'Académie à cette heure-ci.

Sauf que c’était trop tard, elle n’y serait jamais à l’heure, car il était déjà près de 19heures… J’essayais par tous les moyens de savoir si il y avait un autre moyen, comme des seringues, je pourrais la faire, il faudrait que je l’enferme avec moi pour être sur qu’aucun nouveau n’essaye de venir en faire son diner, mais…

M : Non. Comme je me tue à vous l'expliquer depuis tout à l'heure, je suis partie pour une simple promenade dans la forêt: j'avais donc prévu de rentrer à l'heure pour ma prise de sang, par conséquent, je n'ai pas pris mon kit d'urgence avec moi!

Je n’avais pas d’autre choix que de l’embarquer avec moi, sauf que je sentis une odeur plus que familière. Elle était déjà là et cette Marina était cernée de tous les cotés. J’envoyais mes ordres à mes enfants, tous sans exception qu’il valait mieux pour eux qu’ils déguerpissent. Personne ne touchera à un seul de ses cheveux, tant que nous n’en saurions pas plus, mais gérer et ses hommes et sa femme alors qu’elle n’était pas encore totalement sevrée, était une chose qui pouvait me valoir une bagarre.

M : Non merci, vous en avez déjà assez fait comme ça! Quoique... il y a éventuellement deux choses que vous pourriez faire et qui m'aideraient beaucoup: d'abord, le plus indispensable, me rendre mon cahier! Sinon, je sens que je vais me jeter de cette muraille avant la fin de l'après-midi... Ensuite, s'il y a un infirmier ou un médecin compétent ici, ce n'est pas de refus qu'il ou elle me fasse ma prise de sang.

Je ne prêtais attention à ses mots que l’instant d’une seconde, ne quittant pas du regard Chaton, elle c’était arrêté, mais je pouvais voir ses pupilles se dilater de plus en plus. Ce n’était pas la faim qui la tiraillait, car nous avions ce qu’il fallait, c’était l’odeur du sang qui l’avait attiré, oui, probablement. J’entendais des grondements derrière moi, mais je savais qu’ils m’écouteraient, plus mature que Chaton, car plus vieux dans leur transformation, mais avec elle, je ne lui avait pas encore permis de boire à la gorge directement, tout simplement parce que depuis l’histoire avec Ivy, je ne voulais pas prendre le risque de perdre une de nos sourdes de sang.

M : Et meeeer*e...

Elle s’écroula à moitié, je la rattrapais avant qu’elle ne se fasse mal sans quitter Chaton, elle était prête à lui sauter dessus, à nous sauter dessus et vu sa force, même petite, elle pouvait me surpasser surtout pour du sang. J’entendais fortement les battements du cœur de la jeune fille, tout comme ses tempes qui battaient énormément.

D : Suis-moi Chaton.

Je la portais sur mon épaule, tant pis si ce n’était pas vraiment ce qu’il lui fallait, mais en moins de temps qu’il ne fallait, je la déposais sur l’un des lits des chambres de nos humains. Je faisais en sorte que Marina puisse me voir, ou du moins m’entendre en m’asseyant à ses cotés.

D : N’ayez pas peur, nous allons vous aider, il va falloir me faire confiance, même si notre rencontre c’est mal passé. Vous me comprenez ? Je me tournais vers Chaton et parlais le plus bas possible pour que la jeune femme n’entendes rien, ce qui était le cas. Chaton, il vaut mieux que tu sortes le temps que je pratique une saignée. Si je n’ai pas voulu te laisser à l’extérieur, c’est pour éviter que tu te battes avec les autres, mais je ne pourrais pas lui sauver sa vie, si je dois me battre contre toi. Est-ce que tu comprends ? Et surtout, est-ce que tu m’entends ?

Je savais de source sur que lorsque le sang était versé, il était très dur de savoir que l’on nous parlait, mais j’étais son créateur et je pourrais la contrôler par l’esprit, mais je n’aimais le faire à personne, mais si elle m’y obligeait, je le ferais sans hésitation. Nous ne tuons pas les humains, mais nous nous en nourrissions des consentants.


Revenir en haut Aller en bas
Amy Kohler
Fonda'
Fonda'
avatar

Messages : 3844
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans les bras de Drake...

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 19 ans, 1m65
Double Compte: Lena Black/Nicolae Gregoriu
Dons et espèces: Calme les gens.Elle est télépathe et Empathe, elle résiste à la lumière du soleil. Elle à garder sa métamorphose de Dragon de quand elle était métamorphe.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Mar 13 Mar - 12:36

L'odeur du sang était vraiment trop forte et elle sentait si bon que je n'avais pas pu me retenir et m'était retrouver bien proche de son cou, elle était aussi petite que moi, comme quoi je n'étais pas la seule et j'avais sous mon nez cette petite veine qui me narguait cependant je ne mettais jamais nourris directement à la gorge, enfin sauf avec Drake pendant nos ébats, d'ailleurs son sang était celui que je préférais entre tous, donc cela plus le fait que je tombais sur son regard me fis m'arrêter n'étant pas du tout sur que j'avais le droit, même si une partie de moi me criait que oui je pouvais il suffisait juste que je me serve... Mais mon amour pour Drake était bien plus fort que tout ceci. L'humaine perdit soudain connaissance enfin je crois disons que pour l'instant son sort ne m’intéressait pas vraiment... Ce qui ne me ressemblait pas, je m'étais toujours inquiéter du sors des humains... En tout cas le voir la prendre dans ses bras, humm je me demandais de quoi j'avais le plus envie de son sang, ou de lui arracher la tête, il fallait que je me calme, ce n'était pas moi ça.

D : Suis-moi Chaton.

Je voyais le regard de tout les autres et je suivais sans rien dire Drake, enfin je suivais plus l'humaine que Drake, son sang n'avait toujours pas cesser de m'attirer, il la posa sur un lit et je restais la mes yeux posé sur son cou et son nez la d’où venait le sang que j'avais sentis... Et j'eus un mal fou à me concentrer sur Drake qui devait me parler.

D : ... Mais je ne pourrais pas lui sauver sa vie, si je dois me battre contre toi. Est-ce que tu comprends ? Et surtout, est-ce que tu m’entends ?

A : Mais... Elle sent tellement bon...

Je m'en passais presque la langue sur les lèvres, jusqu'à ce que je le regarde dans les yeux, se battre contre moi ? Il le ferait ? Je commencerais à reprendre conscience de tout ce qui m'entourait et du fait que j'avais voulu le sang de cette jeune fille et je me sentais très mal, j'avais plutôt honte, je ne cherchais pas et sortais de la pièce, respirant un bon coup une fois la porte fermer, je sentais encore l'odeur du sang mais beaucoup moins, un banc était dans le couloir je m'asseyais dessus ramenant mes genoux devant moi et posais ma tête dessus, je me demandais ce qu'il pensait de moi, je n'avais pas envie de le décevoir ce serait vraiment pire que tout, enfin je n'y avais pas toucher c'était déjà cela, et si il n'y avait pas eu Drake, je me demandais si j'en aurais été capable... Surement et cela ne me plaisait pas non plus, je ne savais pas qand je serais capable de me contrôler, mais si ça continuais j'allais devoir m'enfermer dans la chambre au moins je serais tranquille, j'attendais bon patiemment qu'il est terminé, enfin d'ailleurs je n'avais tout compris ce qu'il comptait lui faire, je n'avais entendu que la fin de sa phrase, d'ailleurs il faudrait que je lui demande si il avait vraiment penser à se battre contre moi, il était bien la dernière personne avec qui j'en avais envie.


Couleur : cyan



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://univers.vampire-legend.com/forum.htm
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Ven 16 Mar - 16:37

Marina ne sentit aucune douleur supplémentaire, ni la froideur de la pierre sous son dos: était-elle tombée? Quelqu'un la retenait-il? Es-ce qu'elle se tenait à quelque chose? Elle ne pouvait répondre à aucune de ces questions: son sens du toucher, comme celui de sa vue, l'avait complètement quittée. Elle ne sentit donc pas la douceur et le moelleux du matelas sous son corps lorsque le colosse la déposa sur un lit. Elle l'entendit néanmoins lorsqu'il s'adressa à elle:

D : N’ayez pas peur, nous allons vous aider, il va...

Marina n'entendit pas la suite: ses oreilles se mirent à bourdonner, puis à siffler comme une bouilloire, avant que tous les sons ne s'éteignent soudain, comme quand on enlevait le son d'une télé. Une odeur de rouille salée lui emplit les narines, juste avant que son odorat ne la lâche à son tour. Elle ne sentit, ni ne se rendit compte que du sang avait envahi sa bouche et s'écoulait de plus en plus abondamment d'entre ses lèvres. Les minuscules vaisseaux sanguins situés dans le blanc de ses yeux se gonflèrent, lui donnant l'air d'un lapin atteint de myxomatose: des larmes rouges coulèrent hors de ses yeux et glissèrent le long de ses joues. Le corps de la jeune fille fut pris de tremblements incontrôlables, tandis que dans sa tête, le sang cognait si fort qu'elle se prit à espérer mourir, juste pour ne plus ressentir aucune douleur: ce fut cet instant que choisit son esprit pour glisser brutalement dans l'inconscience...

Marina s'y laissa aller avec un soulagement à peine dissimulé: rien ni personne ne pouvait plus l'atteindre à présent! Elle ne ressentait plus aucune douleur, ne se souciait plus de ce qui pouvait lui arriver, et ne regrettait pas de s'être laisser aller dans la douce chaleur de l'inconscience: maintenant, elle flottait dans les airs, légère et tranquille. Elle s'amusa à faire quelques loopings en riant: c'était trop drôle! Elle y arrivait si facilement que c'en était presque effrayant! Mais elle s'en fichait éperdument: elle était enfin en paix! La demoiselle gothique se laissa glisser dans l'air invisible et immatériel de son subconscient, comme si elle flottait sur les vagues d'un océan paisible. Elle fit quelques tours et détours, se laissant aller, avant que l'image de sa mère et de son bloc à dessin ne viennent soudainement lui rappeler qu'elle ne pouvait rester ainsi toute sa vie, et que plusieurs personnes l'attendaient hors de son coma, dans la réalité. Marina estima qu'elle avait encore quelques instants devant elle, et profita de ce monde de paix encore un petit peu...
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Dim 18 Mar - 21:02

Je voyais bien à son regard qu'elle était là, sans être là et lorsqu'elle me répondit, je sus qu'elle n'avait pas écouté un seul mot de ce que j'avais pu lui dire.

A : Mais... Elle sent tellement bon...

D : Je sais Chaton, je sais, mais essaye de sortir pour le moment, je viendrais te chercher dès que c'est fini, d'accord?

J'eus peur l'espace d'une seconde de devoir me battre contre elle, pour sauver une inconnue, mais nous ne tuons pas les fillettes et finalement elle sortit de la pièce avec difficultés. Je détournais mon regard de la porte fermée lorsque je sentis l'odeur du sang beaucoup plus forte que tout à l'heure. Du sang s'écoulait de ses orifices, son nez, ses oreilles, sa bouche... Je n'avais pas le choix, là où le sang se trouvait, je devais faire quelque chose, elle avait des tremblements. Je fis en sorte de la caler contre moi, glissant ma main droite dans son cou, repoussant ses cheveux.

D : Je vais vous aider, cela ira mieux après. Ne vous inquiétez pas tout ira bien, vous ressentirez juste du plaisir, rien de plus. Murmurais-je.

Je lui maintenais la tête sur le coté, la laissant allongé et posais mes crocs sur sa peau. Je pris une seconde et plongeais mes canines dans son cou. A peine incrusté que je sentais jaillir son sang dans ma bouche, j'avais, je me l'avouais moi-même, du mal à suivre le flot continu de son sang qui était vraiment très important. J'envoyais mes endomorphines, la laissant dans un très grand état de plaisir. Dire que nos morsures donnait autant de plaisir que si nous couchions avec, elle gémirait probablement de plaisir, aurait surement des frissons d'orgasmes, mais qu'importe, je ne buvais jamais le sang d'une personne sans lui donner un minimum de plaisir. Je continuais à boire son sang, heureusement que j'avais un grand contrôle de moi-même, car son sang était délicieux et n'importe quel vampire peu âgé ou nouveau-né aurait probablement tout bu sans s'arrêter. Je sentis la pression qui se faisait plus faible, son sang s'écoulait doucement. Je ressortais de sa peau, lui léchant la plaie pour qu'elle cicatrice instantanément. D'ailleurs sa peau se refermait doucement et en posant ma main sur sa tête, je ne sentais plus les cognements de tout à l'heure. J'entendais son cœur qui ralentissait et surtout qu'il reprenait un rythme normal. Il lui faudrait du temps pour se remettre de cette crise, mais elle était passée. J'enlevais ma main sur sa tête et me rapprocha doucement de son oreille.

D : Dormez un peu, cela vous fera du bien. Un de mes hommes vous ramènera dès que vous serez en état. Murmurais-je.

Je sortais rapidement de la chambre, refermant derrière moi et trouvait Chaton recroquevillé sur un des banc qui peuplaient les couloirs. Je m'asseyais à ses cotés et la pris contre moi, l'enlaçant du mieux que je pouvais.

D : C'est fini Chaton, elle va aller mieux. Et toi, comment tu va? tu as repris un peu tes esprits?

Je savais que cela était dur pour elle, ils étaient tous passés par ici, mais elle réussissait à se contrôler mieux, pas encore totalement, mais c'était beaucoup mieux.

Revenir en haut Aller en bas
Amy Kohler
Fonda'
Fonda'
avatar

Messages : 3844
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans les bras de Drake...

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 19 ans, 1m65
Double Compte: Lena Black/Nicolae Gregoriu
Dons et espèces: Calme les gens.Elle est télépathe et Empathe, elle résiste à la lumière du soleil. Elle à garder sa métamorphose de Dragon de quand elle était métamorphe.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Dim 18 Mar - 23:06

D : Je sais Chaton, je sais, mais essaye de sortir pour le moment, je viendrais te chercher dès que c'est fini, d'accord?

Cela avait été assez dur mais j'avais finis par sortir de cette pièce ou il y sentais le sang à plein nez, je mettais installer sur un banc me repliant sur moi même, m'en voulant de ce que j'avais faillis faire, parfois je me disais que le mieux était que je ne sorte pas de la chambre, l'odeur c'était apaiser un moment mais elle avait repris de plus belle, mais ce n'était pas vraiment en plus elle ce m'était à perdre encore plus de sang... Je fermais les yeux et serrais les poings fort pour ne pas bouger de la, pour ne pas répondre à ce sang qui m'appelait si fort, essayant d'en faire abstraction, c'était si dur... Mes canines étaient sortie et elle me faisait un mal de chien réclament leur du. Je n'entendis même pas Drake sortir de la pièce je m'en rendis compte que lorsqu'il me prit contre lui.

D : C'est fini Chaton, elle va aller mieux. Et toi, comment tu va? tu as repris un peu tes esprits?

Je me serrais un peu plus contre lui, je faisais de mon mieux pour justement pour reprendre mes esprits, mais mes canines ne voulait pas se rétracter et mes yeux devait être totalement dilater par le désir de sang... Je gardais ma tête sous la sienne contre son torse pour ne pas qu'il me voit dans cet état, je n'étais vraiment pas fière de moi...

A : Je suis désoler...

J'avais envie de lui demander si il se serait vraiment battu contre moi pour cette fille qu'on connaissait à peine je ne savais pas pourquoi mais cela me gênait et je ne comprenais pas pourquoi... Peut être pour m'éviter à moi de m'en vouloir pour le reste de mon existence ? Je n'en étais pas sur, mais de toute façon je n'osais pas lui demander, car avant pour moi une vie humaine était la chose la plus importante, jamais je ne l'aurais laisser y faire du mal... Alors pourquoi j'avais tant de mal à comprendre qu'il préférait se battre et me faire du mal plutôt que... De me laisser faire... C'était si contradictoire tout ça et je me sentais vraiment perdu, après tout si elle allait bien c'était le plus important non ? Je sentais mes canines qui doucement se remettais en place et mes yeux reprirent un aspect normale, et la oui je commençais à me sentir mieux même si j'avais toujours un tas de questions en tête.

A : Je devrais rester enfermer dans la chambre au moins je serais certaine que ça n'arriverais pas, dis-je un peu piteuse...


Couleur : cyan



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://univers.vampire-legend.com/forum.htm
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Lun 19 Mar - 7:56

Du rose, du bleu, du vert, du jaune, du blanc, du noir, du gris, du rouge, du violet... Oh ben tiens: le beau violet!
Marina flottait dans un océan de couleurs, et s'amusait à tenter de reconnaître les différents coloris qui passaient devant ses yeux, mais c'était fastidieux: il y avait des couleurs qu'elle n'avait jamais vu! Comme cet espèce de bleu rougeâtre qui flottait devant son ventre, ou cet étrange violet brunâtre qui passait paresseusement à côté de son visage. Elle ne parvenait peut-être pas à reconnaître toutes les couleurs, mais c'était vraiment trop marrant! La demoiselle tenta d'attraper une longue bande verte, et écarquilla les yeux en s’apercevant qu'elle y parvenait! Elle prit une trainée orange qui passait dans le coin et les tressa avec une vague brune qui trainait la patte: amusée du résultat, elle refit une tresse avec du bleu, du rouge et du violet, puis elle s'amusa à faire une petite chauve-souris avec une trainée noire et une bande rouge. Résultat garanti! L'océan de couleurs ralenti soudainement, et le rose noya presque tout, avant que la couleur noire ne disparaisse, très vite suivie par le rouge: qu'es-ce qui se passait donc? Finalement, Marina finit par comprendre, et il était temps!, que les couleurs qui l'environnaient était les sentiments de son esprit et les sensations de son corps. Mais alors... si les couleurs étaient des sentiments... ils devaient forcément avoir chacun leur signification!

Okay alors attends... Réfléchissons logiquement...

Admettons que le blanc, ce soit la paix: le noir, par conséquent, doit être son total opposé, comme par exemple une douleur insoutenable. Le rouge, ce doit être la colère. Le jaune, ce doit forcément être la joie! Le brun, la fatigue et/ou la perdition, l'indécision. Le gris, la tristesse. Le vert, la peur. Le violet, la confiance. Le orange, la méfiance. Le bleu, la confiance et/ou la tranquillité d'esprit, la sérénité. Mais alors, le rose? Il ne restait à l'idée de Marina qu'un seul sentiment qui pourrait coller au profil du rose, mais cela était trop grotesque et inimaginable pour ce soit cela. Pourquoi, en admettant que le rose représente le plaisir, en ressentirait-elle sur son lit de souffrance? Au moment même où elle se posait cette question très peu existentielle, toutes les couleurs se volatilisèrent, à l'exception du brun et d'une mince traînée de bleu, soit, en toute logique, la fatigue et la sérénité. Comment ça se faisait? Indécise, une longue vague de brun foncé vint flotter autour d'elle, traînant paresseusement dans un vent inexistant. Marina resta là, assise dans le vide, flottant dans l'immatériel, pendant un bon moment, avant de se décider, enfin!, à regagner la réalité...

Elle ouvrit les yeux sur un plafond inconnu: ses yeux lui piquaient et ses membres étaient tout engourdis, mais à part ça, rien à signaler de bizarre. Combien de temps s'était écoulé depuis sa crise sur les remparts? Une heure? Deux? Six? Davantage? Impossible de l'affirmer. Bon, si elle allait mieux, c'était que quelqu'un lui avait fait sa prise de sang pendant qu'elle s'amusait à flotter dans les couleurs de son subconscient. Il fallait quand même qu'elle remercie le colosse flippant de lui avoir trouvé un médecin! Maintenant, le problème, ça allait être de le trouver, ce type... La demoiselle gothique s'assit lentement sur le lit, pour éviter de faire un malaise. Comme tout allait bien, elle entreprit, lentement mais sûrement, de se lever. Gagné! Elle marcha un peu dans la chambre, tranquillement, pour reprendre le pli, avant de décider qu'elle en suffisamment bon état pour se balader dans les couloirs de ce labyrinthe. Elle ouvrit la porte et vit qu'une type faisait le pied de grue devant sa porte. Marina se rappela les minutes d'avant sa crise, quand elle avait réalisé que la femme et les mecs sur les remparts étaient des vamp...

Sursautant à ce souvenir, elle faillit refermer brutalement la porte et donner un tour de clé. Mais de deux choses, l'une: si elle recommençait à paniquer, la prochaine crise n'attendrait sûrement pas dix-neuf heures pour se manifester! Et de deux: dans ce labyrinthe sans fond, jamais elle ne retrouverait le colosse toute seule... Aussi, elle inspira à fond, et se répéta que rien ne lui arrivera (pour essayer, assez vainement, de s'en convaincre elle-même), et s'adressa au vampire devant sa porte:

M : Es-ce que... où... le...

Le regard indéchiffrable qu'il posa sur elle la perturba et elle se mit à bafouiller bêtement. Marina se racla la gorge, toussota un peu, essaya pitoyablement (encore une fois) de se convaincre que rien ne lui arriverait, et tenta le coup une seconde fois:

M : Je... je voudrais parler à votre... heu... votre patron.

Eh ben voilà! Un peu hésitant, le ton, certes: mais beaucoup mieux que la première tentative! L'autre acquiesça et lui fit signe de le suivre. Marina hésita d'abord, avant de finalement lui emboiter le pas: elle remercierait le colosse d'avoir trouvé quelqu'un pour l'aider, et réclamerait, pour la énième fois en deux jours, son bloc à dessin. Bah quoi? Elle ne partirait pas d'ici sans son précieux cahier, vampires ou non!
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Jeu 22 Mar - 6:13

Laisser cette petite chose fragile sur l’un des lits n’avait pas été des plus durs, au contraire. Son sang était délicieux, je comprenais pourquoi Chaton n’avait pas pu résister, mais elle y été bien arrivé. Je laissais cette miss Marina alanguie par le plaisir et sortais rapidement, retrouver Chaton, la prenant contre moi. Je la sentais contracté et compris qu’elle était encore sous l’appel du sang, ce dont je pouvais comprendre. Je fis de mon mieux pour lui relever la tête.

A : Je suis désolée...

Je posais mes lèvres sur les siennes, sentant ses canines et vint m’érafler dessus, laissant une goutte de sang tomber sur ses lèvres.

D : Ouvre les yeux Chaton. Ne soit pas désolée, d’accord, nous sommes ce que nous sommes et le désir de boire du sang, cette maitrise pour ne pas tuer ne s’acquière pas en si peu de temps. Tu es déjà mature dans le fait où tu ne m’a pas sauté dessus pour la prendre.

Je posais de nouveau mes lèvres sur les siennes, lui donnant un peu de mon sang dans ce baiser. Je lui souriais, glissant ma main dans ses cheveux, ils avaient tellement poussés.

A : Je devrais rester enfermée dans la chambre au moins je serais certaine que ça n'arriverais pas,

D : D’accord, tu resteras enfermée dans un donjon, avec un dragon à tes pieds pour te surveiller ! Et moi je jouerais le preux chevalier qui vient te délivrer et nous resterons à jamais dans cette chambre, cela te dis ?

Je riais et lui pris les lèvres avec gourmandise, il fallait qu’elle ne pense à rien d’autre pour le moment, détourner son attention sur autre chose et pourquoi pas le sexe ? Je passais mon bras autour de sa taille et la fit asseoir à califourchon sur mes genoux, l’attirant toujours plus près pour mieux se coller.

D : Alors, tu ne trouves pas mon idée meilleure que la…

J’entendis du bruit, des pas, une odeur, hum elle était debout, déjà, j’entendais sa voix qui demandait à Lucius où était son patron.

M : Je... je voudrais parler à votre... heu... votre patron.

Je me mis à pouffer contre les lèvres de Chaton et continuais de l’embrasser, jusqu’à ce que je sente qu’ils étaient au détour du couloir. Je la gardais contre moi, enfouissant son visage dans mon cou, mon odeur calfeutrerait celle de la jeune fille.

D : Alors, vous vous sentez mieux ? Prête à repartir loin d’ici ?

Je lui parlais doucement, comme à une enfant, ne sachant pas de quoi elle pouvait se rappeler, de toute manière, avant qu’elle ne s’en aille, il lui ferait un bon lavage de cerveau. Je glissais doucement ma main droite sur le dos de Chaton, tandis que l’autre… Tandis que l’autre, imperturbable restait inerte le long de mon coté gauche…

Revenir en haut Aller en bas
Amy Kohler
Fonda'
Fonda'
avatar

Messages : 3844
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans les bras de Drake...

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 19 ans, 1m65
Double Compte: Lena Black/Nicolae Gregoriu
Dons et espèces: Calme les gens.Elle est télépathe et Empathe, elle résiste à la lumière du soleil. Elle à garder sa métamorphose de Dragon de quand elle était métamorphe.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Jeu 22 Mar - 10:41

Je me sentais vraiment bête, pourtant je faisais de mon mieux, mais un peu plus et j'aurais pu essayer de la vidée de son sang... Et pour ça je me sentais vraiment, mais alors vraiment pas fière, je restais tout contre Drake espérant qu'il ne soit pas déçu de moi. Je sentais alors ses lèvres qui venait contre les miennes mais j'avais mes crocs de sortis et alors je sentis une goutte de sang sur mes lèvres, je passais ma langue dessus, humm son sang était vraiment celui que je préférais par dessus tout.

D : Ouvre les yeux Chaton. Ne soit pas désolée, d’accord, nous sommes ce que nous sommes et le désir de boire du sang, cette maitrise pour ne pas tuer ne s’acquière pas en si peu de temps. Tu es déjà mature dans le fait où tu ne m’a pas sauté dessus pour la prendre.

J'ouvrais les yeux de toute façon je ne pouvais pas lutter contre lui et je ne le voulais pas, je le regardais et il posait de nouveau ses lèvres sur moi, un peu plus de sang alors vint dans ma bouche, et je commençais vraiment à ne penser qu'à lui, il était doué pour m'accaparer.

A : Je ne sais pas si c'est une question de maturité... C'est juste que pour moi, tu compte plus que n'importe quoi, même le sang... Je sais pas si je suis normale mais... C'est grâce au fait que je t'aime que je ne l'ai pas toucher.

Peut être que c'était grâce à notre lien qui était s fort ? En tout cas sa me plaisait, je lui disais tout de même que le mieux était peut être que je reste enfermer dans la chambre au moins je ferais plus de bêtise et il pourrait avoir l'esprit tranquille.

D : D’accord, tu resteras enfermée dans un donjon, avec un dragon à tes pieds pour te surveiller ! Et moi je jouerais le preux chevalier qui vient te délivrer et nous resterons à jamais dans cette chambre, cela te dis ?


Il riait alors que moi j'avais été sérieuse mais en le voyant sourire je ne pus m'empêcher de sourire également, il m'embrassait une nouvelle fois, et je me collais plus contre lui tandis qu'il me faisait me mettre à califourchon sur lui, mes bras passait autour de sa nuque tandis que le baiser devenait plus passionner, je sentais mon envie de lui qui se réveillait et je n'avais plus envie de décoller mes lèvres des siennes, mais il en avait apparemment décider autrement.

D : Alors, tu ne trouves pas mon idée meilleure que la…

Il ne finissait pas sa phrase non, il y avait du bruit pas loin et je comprenais alors que l'humaine était déjà réveiller tandis que je reprenais les lèvres de mon bien aimer.

M : Je... je voudrais parler à votre... heu... votre patron.

Je le sentis rire contre ma bouche et je fis de même, il était vrai que "patron" ne lui allait pas vraiment, je mettais habitué au "roi" c'était déjà bien, nos bouches se décollèrent lorsqu'ils finirent par arriver, dommage car maintenant j'avais envie de lui... Il me gardait contre son cou, et je m'amusais à le mordre doucement sans percer sa peau.

D : Alors, vous vous sentez mieux ? Prête à repartir loin d’ici ?


Je faisais mon petit chemin entre le lobe de son oreille et le bas de son cou, remontant et descendant comme cela plusieurs fois, au moins cela avait pour effet de ne plus me faire pensé à l'humaine qui était maintenant à nos cotés. Je finissais tout de même par tournée la tête vers elle, restant tout de même à moitié dans le cou de Drake pour ne sentir que son odeur à lui, afin de ne pas faire d'autre bêtise aujourd'hui.


Couleur : cyan



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://univers.vampire-legend.com/forum.htm
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Jeu 22 Mar - 13:14

Marina avait suivit le vampire, à deux mètres derrière, qui l'avait conduit jusqu'à son patron... qui semblait fort occupé avec la femme de la veille. Marina rougit et se sentit gênée: il semblait qu'elle arrivait comme un cheveu sur la soupe... La femme la regarda, le visage à demi plongé derrière le cou de son... petit ami, et la demoiselle sentit le regard de son 'guide' dans son dos: elle se sentit plus mal à l'aise que jamais et tenta tout de même de faire comme si de rien n'était, même si la tâche s'avérait extrêmement difficile.

D : Alors, vous vous sentez mieux? Prête à repartir loin d’ici?

Nan mais c'est pas vrai: il se moquait d'elle ou quoi? Marina se gifla mentalement pour arrêter de s'énerver bêtement: ça n'arrangerait pas les choses, et encore moins sa maladie! Bon bon, okay: cool attitude!

Tranquille ma vieille, arrête de t'énerver pour rien... je sais que tu es parfaitement irritable et intenable sans ton cahier, mais fait un effort: il t'as quand même sauvé la vie, quoi...

M : Tout d'abord, je tenais à vous remercier d'avoir trouvé quelqu'un pour me faire ma prise de sang: vous m'avez sauvé la vie monsieur... heuuu... Monsieur... le Géant? Bref. Et non: j'ai beau être vampirophobe et avoir une trouille bleue d'à peu près tous les résidents de cette bâtisse, il est hors de question que je m'en aille d'ici: je ne partirais pas sans mon bloc à dessin. Vous avez promit de me le rendre!


Pour la jeune femme, il était totalement hors de question ne serait-ce que d'envisager de s'en aller sans son précieux cahier: les trente dessins environ qu'il contenait pour le moment lui avaient prit au moins autant d'heures de travail et ils étaient complètement uniques! C'est un peu comme voler la toile de La Joconde à ce cher De Vinci: irremplaçable! D'ailleurs, la demoiselle savait pertinemment qu'elle ne se sentirait calme et sereine que lorsqu'elle aurait de nouveau son bloc intact entre les mains: ses dessins étaient ses amis, ses confidents et ses protecteurs. Ils étaient tout ce qu'elle avait, en dehors de ses parents. Sans eux, elle se sentait nue, inutile, fragile et totalement vulnérable, ce qu'elle était sans aucun doute en ce moment même!
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Sam 24 Mar - 6:03

Elle se prenait trop la tête avec cela, elle n’était encore qu’un nouveau-né et elle n’était pas assoiffée de sang, comme la plupart des nouveau-nés que nous avions vus par le passé.

: A : Je ne sais pas si c'est une question de maturité... C'est juste que pour moi, tu compte plus que n'importe quoi, même le sang... Je ne sais pas si je suis normale mais... C'est grâce au fait que je t'aime que je ne l’aie pas touchée.

Au moins j’arrivais à la faire sourire et surtout à penser à autre chose. Je savais qu’elle aimait mon sang et lui en donnais par petites doses dans nos baisers. D’ailleurs nos baisers se prolongeaient, s’intensifiaient de plus en plus. Elle se retrouva à califourchon et je sentais bien qu’elle n’avait plus envie de sang, mais plutôt de moi, ce qui était un très bon détournement de pensées. J’aurais pu l’emporter avec moi dans notre chambre, quoique le couloir était parfait aussi pour se détendre, mais l’odeur de l’humaine m’arrivait en pleine narines et le fait de l’entendre marcher derrière Lucius était drôle. Je n’avais pas envie de quitter les lèvres de Chaton et nous continuons, de toute manière, nous étions chez nous, mais il nous fallait tout de même arrêter pour que je puisse lui parler avant qu’elle ne s’en aille. Tandis que je posais des questions à cette Miss Marina, son nom de famille était plus qu’étrange, enfin le mien n’était pas mien, je sentais les petites canines de Chaton qui venaient me mordiller le cou, l’oreille, se collant toujours plus.

Chaton, si tu continue, je te déshabille sur le champ

Elle savait que j’étais capable de le faire, surtout en la sentant si collée à mon entrejambe qui d’ailleurs se réveillait, lentement, mais surement, comment voulait-elle que j’écoute correctement l’humaine ? D’un regard, Lucius nous laissa seuls tous les trois dans le long couloir, ainsi, elle serait peut-être moins soupe au lait d’avoir autant de monde.

M : Tout d'abord, je tenais à vous remercier d'avoir trouvé quelqu'un pour me faire ma prise de sang: vous m'avez sauvé la vie monsieur... heuuu... Monsieur... le Géant? Bref. Et non: j'ai beau être vampirophobe et avoir une trouille bleue d'à peu près tous les résidents de cette bâtisse, il est hors de question que je m'en aille d'ici: je ne partirais pas sans mon bloc à dessin. Vous avez promit de me le rendre!

Je me mis à rire, je ne pouvais pas faire autrement, resserrant ma prise sur Chaton. Si je pouvais j’en pleurerais, elle était rafraichissante, cela faisait du bien d’avoir quelqu’un comme cela ici.

D : Bien, alors, déjà je ne suis pas un géant, ce n’est pas parce que je suis grand, plus que vous que je le suis pas vrai ? D’accord, j’ai la carrure qui va avec, mais bon, passons. Je ne suis pas non plus le « patron », vous êtes ici sur mon domaine, il est vrai, mais je suis roi, pas un quelconque patron d’un clan incertain. De plus, oui, vous êtes entourée de vampires, mais ne vous inquiétez pas, vous ne vous rappellerez plus de rien dans très peu de temps, donc je peux vous dire que d’une part, il ne s’agit pas d’un médecin qui vous à fait une prise de sang et d’autre part, c’est moi qui me suis occupé de vous. Et pas la peine de chercher la moindre trace, je n’en laisse jamais, j’ai le don de refermer les plaies immédiatement et de plus ne vous plaigniez pas, la morsure de tous ici, à part les nouveau-nés car ils ne sont pas encore prêts, apporte plaisir, tel un orgasme et plus nous avançons dans l’âge, plus le plaisir est grand, vous n’avez même pas senti la piqure, un véritable infirmier, non ?

Je souriais en lui sortant mon monologue, je n’avais pas oublié son carnet, sauf que vince n’était toujours pas revenu avec et que par conséquent, je ne pouvais le lui rendre, pour le moment.

D : Je vous promets que dès que Vince revient, votre carnet vous sera rendu. Si vous habitez l’académy, comme vous l’avez bien dit, un de mes hommes viendra le déposer chez vous sans encombre. En attendant Chaton, je vais te donner ton premier cours d’hypnose, pour que cette gentille demoiselle oublie tout ce qui viens de se passer.

Je déposais un baiser sur le front de Chaton et tendis la main vers cette humaine, d’ici peu de temps, elle n’aurait même pas le souvenir de son sauveur.


Revenir en haut Aller en bas
Amy Kohler
Fonda'
Fonda'
avatar

Messages : 3844
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans les bras de Drake...

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 19 ans, 1m65
Double Compte: Lena Black/Nicolae Gregoriu
Dons et espèces: Calme les gens.Elle est télépathe et Empathe, elle résiste à la lumière du soleil. Elle à garder sa métamorphose de Dragon de quand elle était métamorphe.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Sam 24 Mar - 12:56

Chaton, si tu continue, je te déshabille sur le champ

Humm c'était plutôt tentant dommage qu'il y avait du monde, j'avais du mal à me détacher de lui, surtout que je sentais sa virilité se réveiller sous moi et cela ne m'aidait pas du tout, seulement je sentais que l'humaine ne se sentait pas à l'aise et je me concentrais la dessus, bon d'accord j'avais voulu son sang, mais je ne l'avais pas toucher pourquoi on dirait qu'elle était en totale panique ?

Tranquille ma vieille, arrête de t'énerver pour rien... je sais que tu es parfaitement irritable et intenable sans ton cahier, mais fait un effort: il t'as quand même sauvé la vie, quoi...


De quel cahier parlait-elle ? En tout cas il avait l'air de beaucoup compter pour elle, jamais je n'avais vue une chose aussi insignifiante compter autant pour quelqu'un...

M : Tout d'abord, je tenais à vous remercier d'avoir trouvé quelqu'un pour me faire ma prise de sang: vous m'avez sauvé la vie monsieur... heuuu... Monsieur... le Géant? Bref. Et non: j'ai beau être vampirophobe et avoir une trouille bleue d'à peu près tous les résidents de cette bâtisse, il est hors de question que je m'en aille d'ici: je ne partirais pas sans mon bloc à dessin. Vous avez promit de me le rendre!

Monsieur le géant ?? Bon d'accord Drake était vraiment très grand et comme elle était aussi grande que moi, elle devait se sentir vraiment petite, mais moi étrangement ce n'était pas une chose qui m'avait vraiment gêner non au contraire, j'aimais bien, je me sentais en sécurité contre lui, en tout cas ce carnet avait vraiment l'air d'être important pour elle, mais pourquoi Drake lui avait prit ? J'avais du mal à comprendre.

D : Bien, alors, déjà je ne suis pas un géant, ce n’est pas parce que je suis grand, plus que vous que je le suis pas vrai ? D’accord, j’ai la carrure qui va avec, mais bon, passons. Je ne suis pas non plus le « patron », vous êtes ici sur mon domaine, il est vrai, mais je suis roi, pas un quelconque patron d’un clan incertain. De plus, oui, vous êtes entourée de vampires, mais ne vous inquiétez pas, vous ne vous rappellerez plus de rien dans très peu de temps, donc je peux vous dire que d’une part, il ne s’agit pas d’un médecin qui vous à fait une prise de sang et d’autre part, c’est moi qui me suis occupé de vous. Et pas la peine de chercher la moindre trace, je n’en laisse jamais, j’ai le don de refermer les plaies immédiatement et de plus ne vous plaigniez pas, la morsure de tous ici, à part les nouveau-nés car ils ne sont pas encore prêts, apporte plaisir, tel un orgasme et plus nous avançons dans l’âge, plus le plaisir est grand, vous n’avez même pas senti la piqure, un véritable infirmier, non ?

La j'appréhendais sa réaction à elle, en même temps il lui avait sauvé la vie non ? Alors elle avait pas tellement à se plaindre de la façon dont il l'avait fait, enfin j'étais toujours curieuse sur ce fameux carnet pourquoi il comptait tant à ses yeux ?

D : Je vous promets que dès que Vince revient, votre carnet vous sera rendu. Si vous habitez l’académy, comme vous l’avez bien dit, un de mes hommes viendra le déposer chez vous sans encombre. En attendant Chaton, je vais te donner ton premier cours d’hypnose, pour que cette gentille demoiselle oublie tout ce qui viens de se passer.

Il comptait lui faire oublier ? Pourquoi ? J'avais un peu de mal à suivre, je sentais ses lèvres sur mon front et il tendait la main vers elle, je lui prenais sa main avant qu'il ne lui fasse quoique se soit.

A : C'est quoi ce carnet ? Tu es sur de pas pouvoir le lui rendre Drake ? Il compte beaucoup pour elle, et puis si tu l'hypnose, elle va le chercher partout sans savoir ou il est...

Vue l'état dans lequel cela la mettait de ne pas l'avoir avec elle, je n'imaginais même pas dans quel état ça pourrait la mettre de pensé qu'elle l'avait perdu... Je ne voyais pas pourquoi il ne pourrait pas lui rendre, il n'avait cas aller voir la personne à qui il l'avait confier et lui ordonnait de se bouger les fesses.

A : Pourquoi tu la garde pas ici le temps qu'elle le récupère ?

C'était la seule chose que je pouvais faire pour elle soit elle attendait ici pour le récupérer soit je le laissais l'hypnotiser et dans ce cas elle l'aura plus tard... J'espérais juste que Drake ne m'en voudra pas de m'en mêler, mais il savait que j'entendais les pensées et que je sentais les émotions, et même si je pouvais me mettre sous ma cloche pour rien n'entendre, je ne pouvais pas couper le fait que je ressentais tout ce que les autres éprouvais... Donc si je lui disais que c'était important pour elle, c'était que ça l'était énormément.


Couleur : cyan



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://univers.vampire-legend.com/forum.htm
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Sam 24 Mar - 14:12

Le colosse lui expliqua que, bien qu'il soit grand, il n'aimait pas spécialement se faire traiter de géant.

Okay, autant pour moi...

Il lui expliqua ensuite qu'il n'était pas un simple patron, mais un roi.

Oulà... Va falloir que j'apprenne à fermer ma g***le avant de sortir des idioties...

Puis il lui avoua qu'il avait fait la 'prise de sang' lui-même: Marina porta la main à sa gorge et déglutit avec difficulté: encore heureux qu'elle était inconsciente à ce moment-là! Sinon, elle aurait carrément grimpé aux rideaux! Instinctivement, elle regarda derrière elle, mais le vampire qui l'avait guidé jusqu'ici n'était plus là: pfiouuuu! La demoiselle commençait à se sentir comme une gazelle enfermée dans une cage géante remplie de lions: bref, un peu piégée...

Si seulement j'avais mon carnet... J'aurais au moins une agréable compagnie...

Les problèmes n'étaient visiblement pas terminés, puisque les paroles suivantes du 'roi' firent rater un battement au coeur de la jeune femme:

D : Je vous promets que dès que Vince revient, votre carnet vous sera rendu. Si vous habitez l’académy, comme vous l’avez bien dit, un de mes hommes viendra le déposer chez vous sans encombre.

M : Je crois qu'on s'est mal compris, Votre Majesté: je ne quitterait en aucun cas cet endroit sans mon carnet!

Les dernières paroles du géant achevèrent le moral de la demoiselle gothique:

D : En attendant Chaton, je vais te donner ton premier cours d’hypnose, pour que cette gentille demoiselle oublie tout ce qui vient de se passer...

Marina eut un brusque mouvement de recul.

M : QUOI? Non! Ne...

Heureusement, la femme, qui devait sans doute être la reine, interrompit son amant:

A : C'est quoi ce carnet? Tu es sûr de pas pouvoir le lui rendre, Drake? Il compte beaucoup pour elle, et puis si tu l'hypnose, elle va le chercher partout sans savoir où il est...

Trois choses se dégageaient de cette simple phrase: de un, Marina connaissait enfin le nom de ce géant pas tout à fait ordinaire. Il s'appelait Drake, un nom qui sonnait de façon étrange pour un vampire... De deux, comment cette femme pouvait savoir que son carnet comptait autant pour elle? Et de trois, si elle croyait l'avoir perdu, elle risquait effectivement d'être dans tous ses états, et même de faire une dépression. Mais visiblement, la demoiselle était très loin d'être au bout de ses surprises...

A : Pourquoi tu la garde pas ici le temps qu'elle le récupère?

Toi, je te connais pas, mais je t'aime déjà bien! ne put s'empêcher de penser Marina.

Marina ne put s'empêcher de lancer un regard plein de gratitude à cette 'reine' surprenante: on aurait presque dit que cette femme ressentait ses émotions et percevait toute la détresse qu'elle éprouvait en l'absence de son carnet. C'en était presque flippant! Après, quasiment tout dans cette fichue bâtisse était flippant, alors bref... Deux problèmes se soulevèrent dans l'esprit de l'humaine: d'abord, si elle restait ici, il allait falloir prévenir l'Academy pour que la directrice informe sa mère pour la rassurer. Et ensuite, le deuxième problème et non le moindre, il allait encore falloir que le dénommé Drake lui prenne du sang, un litre et demi par jour pendant chaque jour qu'elle passerait ici. Et sachant à présent ce qu'elle savait, Marina commença à paniquer: cette fois-ci, elle ne serait pas endormie... Se rappelant que la panique accélérait les crises, elle se gifla mentalement en se traitant de tous les noms pour se calmer: cela eut au moins le mérite de fonctionner... La demoiselle gothique, croyant se rappeler que la femme n'était pas là lorsque le goujat lui avait prit son cahier, s'adressa à elle:

M : Vous faites peut-être peur, Madame, mais je vous remercie de tout cœur pour votre compassion. Mon carnet est l'un de mes trois bloc à dessin que je possède. Celui-ci est incomplet: sur les quatre-vingt pages environ qui le composent, seules une trentaine d'entre elles sont couvertes de dessins. Ces dessins sont ma porte de sortie, mon échappatoire quand ma maladie devient trop pesante. Ils sont le fruit d'au moins une trentaine d'heures de travail, et chaque dessin est unique: j'y tient vraiment, vraiment beaucoup...

Marina s'était décidée à ne plus avoir peur d'avouer... sa peur! Tant pis si elle passait pour une trouillarde.
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Lun 26 Mar - 18:24

M : Je crois qu'on s'est mal compris, Votre Majesté: je ne quitterait en aucun cas cet endroit sans mon carnet!

Mais oui, mais oui, elle pouvait dire ce qu'elle voulait, je ne changerais pas mes pensées pour autant. J'allais l'hypnotiser, enfin, Chaton allait le faire lorsqu'elle me prit la main, ce dont je ne comprenais pas du tout. Je comptais lui faire ramener son carnet si précieux, une fois que Vince serait revenu, mais en attendant, je ne me voyais pas la garder séquestrée ici, si?

M : QUOI? Non! Ne...

A : C'est quoi ce carnet? Tu es sûr de pas pouvoir le lui rendre, Drake? Il compte beaucoup pour elle, et puis si tu l'hypnose, elle va le chercher partout sans savoir où il est...

D : Je ne peux pas le lui redonner, Vince est parti avec pour le faire analyser, loin d'ici... En Italie Chaton, même s'il est rapide et qu'il peut se retrouver à l'endroit qu'il veut en un instant, il lui faudra du repos avant de revenir, pensais-je rien que pour elle.

A : Pourquoi tu la garde pas ici le temps qu'elle le récupère?

D : Quoi? tu te rend compte de ce que tu dis? C'est une humaine, si elle reste ici, il va lui falloir un protecteur et comme je lui ais bu... Non, ce n'est pas possible Chaton, elle ne peux pas rester. De plus, si je me rappelle bien, c'est une maladie, c'est récurrent, donc... Il faudra que je vous en prennes tous les jours, jusqu'à ce qu'il revienne, ce qui pourrait durer au minimum deux à trois jours, donc au minimum deux fois je devrais vous mordre... Chaton tu sais bien ce que cela fait, tu supporterais que je la touche ainsi, même si c'est juste pour l'aider?

Je n'aimais pas le regard qu'elles se lançaient, un peu comme des amies, hum, si Chaton s'éprenait d'elle, elle risquait de vouloir en faire un animal de compagnie, enfin quelque chose d'approchant. Son sang était délicieux, mais vu que je l'avais déjà gouté, personne ne passerait derrière moi, surtout pour une nouvelle... Dans quel pétrin nous nous étions encore fourré? Au moins elle aurait une très bonne expérience, pas sexuel, mais pas loin, elle le ressentirait, ou alors je ferais en sorte de l'hypnotiser pour ne pas qu'elle ressente le tout...

M : Vous faites peut-être peur, Madame, mais je vous remercie de tout cœur pour votre compassion. Mon carnet est l'un de mes trois bloc à dessin que je possède. Celui-ci est incomplet: sur les quatre-vingt pages environ qui le composent, seules une trentaine d'entre elles sont couvertes de dessins. Ces dessins sont ma porte de sortie, mon échappatoire quand ma maladie devient trop pesante. Ils sont le fruit d'au moins une trentaine d'heures de travail, et chaque dessin est unique: j'y tient vraiment, vraiment beaucoup...

D : D'accord, vous pouvez restez ici, disais-je d'un ton las. Mais surtout, ne dépasser pas les limites du domaine, non, du château, en dehors du château vous seriez traqué, que vous soyez humaine ou non, le domaine est surveillé, notre territoire est sous constante surveillance de vampire et d'humains, personne ne peux entrer ou sortir sans mon aval. vous avez bien vu comment vous êtes arrivés, n'importe qui à le droit à ce traitement de faveur... Nous avons eut tant de soucis par le passé et je ne veux que protéger ma famille... La chambre où vous étiez, vous pouvez la garder le temps que Vince revienne, en attendant, vous désirez un autre carnet, de quoi vous restaurer, n'importe quoi?

Je me sentais fatigué d'être toujours sur le qui-vive, mais nous n'avions pas le choix, sans nouvelles du reste du clan, personne ne pouvait entrer ici comme dans un moulin. Cette Marina venait de mettre le pied dans un endroit qui pouvait être pris d'assaut par les Elteners, mais au vu de ce que j'avais fait lorsque Chaton avait failli y passer, nous serions tranquille, tant qu'il n'y avait pas d'activité suspecte dans le secteur. D'ailleurs, son entrée avait été fracassante, celle de Cara c'était très bien passé, Lucius l'avait récupéré à l'aéroport en toute tranquillité, faites que cela dure le plus longtemps possible.

Revenir en haut Aller en bas
Amy Kohler
Fonda'
Fonda'
avatar

Messages : 3844
Date d'inscription : 31/08/2010
Age : 26
Localisation : Dans les bras de Drake...

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 19 ans, 1m65
Double Compte: Lena Black/Nicolae Gregoriu
Dons et espèces: Calme les gens.Elle est télépathe et Empathe, elle résiste à la lumière du soleil. Elle à garder sa métamorphose de Dragon de quand elle était métamorphe.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Mar 27 Mar - 14:23

Okay, autant pour moi... Oulà... Va falloir que j'apprenne à fermer ma g***le avant de sortir des idioties... Si seulement j'avais mon carnet... J'aurais au moins une agréable compagnie...

Elle ne cessait jamais de pensée ? Je commençais à avoir du mal à suivre la conversation, je cru que j'allais avoir un mal de crâne mais non j'étais un vampire maintenant et donc plus de migraine par contre cela faisait toujours un brouhaha lorsque les gens pensais vraiment de trop comme elle le faisait en ce moment, si les gens savaient que parfois il ferait mieux de ne pas penser pour nous pauvre télépathe...

M : Je crois qu'on s'est mal compris, Votre Majesté: je ne quitterait en aucun cas cet endroit sans mon carnet!

Mouais elle était mal barré ce n'était pas parce qu'elle lui disait cela que ça fera changer d'avis Drake, cependant je savais qu'il m'écouterait et répondrais à mes questions je l'avais donc arrêter avant qu'il ne fasse quoique se soit.

M : QUOI? Non! Ne...

Je lui demandais si il ne pouvait vraiment pas le lui rendre, je pouvais sentir à quel point il comptait pour elle, et cela m'embêtais qu'elle ne puisse pas le récupérer... Je savais que oui j'étais des fois bien trop gentille, mais bon je pouvais bien sentir qu'elle n'avait rien de malveillant en elle, même si je ne pouvais pas sonder son âme mais bon entendre ses pensées et ressentir ses émotions aidait beaucoup pour savoir à qui on avait à faire...

D : Je ne peux pas le lui redonner, Vince est parti avec pour le faire analyser, loin d'ici... En Italie Chaton, même s'il est rapide et qu'il peut se retrouver à l'endroit qu'il veut en un instant, il lui faudra du repos avant de revenir

En Italie ? Je ne comprend pas... Pourquoi à tu eu besoin de l'envoyer si loin ? Qu'est ce qu'il à se carnet ??


La je ne comprenais pas vraiment pourquoi il lui avait enlever, il voyait peut être vraiment le mal partout ? Il était vrai qu'il était près à n'importe quoi pour nous garder à l’abri, moi et notre petite puce, qui d'ailleurs était surement avec Cara en ce moment heureusement qu'elle était la. En tout cas je demandais pourquoi elle ne pouvait tout simplement pas rester ? Mais au regard de Drake je compris que je venais de dire une bêtise.

Toi, je te connais pas, mais je t'aime déjà bien!


Je dévisageais l'humaine un instant, un sourire se dessina alors sur mes lèvres, elle était amusante dans un certain sens, mais Drake me rappela bien vite à l'ordre.

D : Quoi? tu te rend compte de ce que tu dis? C'est une humaine, si elle reste ici, il va lui falloir un protecteur et comme je lui ais bu... Non, ce n'est pas possible Chaton, elle ne peux pas rester. De plus, si je me rappelle bien, c'est une maladie, c'est récurrent, donc... Il faudra que je vous en prennes tous les jours, jusqu'à ce qu'il revienne, ce qui pourrait durer au minimum deux à trois jours, donc au minimum deux fois je devrais vous mordre... Chaton tu sais bien ce que cela fait, tu supporterais que je la touche ainsi, même si c'est juste pour l'aider?

La j'avouais que je n'avais pas du tout pensée à cela... Je baissais le regard, oui je savais bien ce qui allait se passer si il lui reprenait du sang, un lien allait se créer et ça non je n'étais pas du tout sur de le supporter, non en faite je ne le supporterais pas c'était sur, il était à moi et je ne le partageais avec personne d'autre, tout comme lui ne me partagerait pas... Je secouais la tête doucement négativement.

A : Non c'est certain, je ne le supporterais pas... Mais personne d'autre ne pourrait s'en occuper ? Tu n'es pas le seul à savoir te contrôler, ou alors... Tu pourrais faire venir un médecin ici pour qu'il s'occupe d'elle ?

J'essayais de trouver une solution, mais je n'étais pas certaine que se soit possible cependant il y avait autre chose que j'étais que ce ne serait pas possible c'était qu'il lui prenne encore du sang...

M : Vous faites peut-être peur, Madame, mais je vous remercie de tout cœur pour votre compassion. Mon carnet est l'un de mes trois bloc à dessin que je possède. Celui-ci est incomplet: sur les quatre-vingt pages environ qui le composent, seules une trentaine d'entre elles sont couvertes de dessins. Ces dessins sont ma porte de sortie, mon échappatoire quand ma maladie devient trop pesante. Ils sont le fruit d'au moins une trentaine d'heures de travail, et chaque dessin est unique: j'y tient vraiment, vraiment beaucoup...

Je faisais peur ??? Non mais elle m'avait bien regarder ? Drake oui il pouvait faire peur, mais moi franchement ? Et puis Madame ? Ohlala... Je n’avais vraiment pas l'habitude, mais il était vrai que nous étions marié maintenant alors ce n'était plus mademoiselle, enfin le mieux c'était qu'elle m'appelle par mon prénom et surtout qu'elle se calme, ce n'était pas possible d'être stresser à ce point nous allions pas la manger... Drake lui avait sauvé la vie ce n'était pas pour la tué ensuite quand même....

D : D'accord, vous pouvez restez ici. Mais surtout, ne dépasser pas les limites du domaine, non, du château, en dehors du château vous seriez traqué, que vous soyez humaine ou non, le domaine est surveillé, notre territoire est sous constante surveillance de vampire et d'humains, personne ne peux entrer ou sortir sans mon aval. vous avez bien vu comment vous êtes arrivés, n'importe qui à le droit à ce traitement de faveur... Nous avons eut tant de soucis par le passé et je ne veux que protéger ma famille... La chambre où vous étiez, vous pouvez la garder le temps que Vince revienne, en attendant, vous désirez un autre carnet, de quoi vous restaurer, n'importe quoi?

Je ne comprenais plus maintenant elle pouvait rester ? Bon ça c'était une bonne chose du moins pour elle car je sentais bien que c'était quelque chose qu'elle voulait, son carnet était le plus important mais... On faisait comment avec sa maladie ? Il avait trouver une solution ?

A : Je m'appelle Amy, Madame, ça fait vraiment... Non je n'aime pas ça, avouais-je en souriant. Je tournais la tête vers Drake doucement. Et on fait comment pour son sang alors ?


Je savais que j'avais insisté pour qu'elle reste mais je n'avais vraiment pas songé à cela je ne savais pas si j'étais capable de le supporter... Et je ne savais pas du tout ce que je serais capable de faire par jalousie... Je n'étais pas sevré et ne contrôlais pas toujours mes réactions, je m'en voudrais surement de faire du mal à quelqu'un et je n'avais pas envie de me replier sur moi même...


Couleur : cyan



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://univers.vampire-legend.com/forum.htm
Marina O'Blodha

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 28/09/2011

Feuille de personnage
Taille et Age (réel et physique) : 1m65, 21 ans.
Double Compte: Non.
Dons et espèces: Vita-Anima (donne vie à l'inanimé, principalement les dessins), humaine.

MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   Mar 27 Mar - 15:25

D : Je ne peux pas le lui redonner, Vince est parti avec pour le faire analyser, loin d'ici...

Marina ne compris pas pourquoi Drake avait eut besoin d'envoyer son sbire en-dehors de ce fichu château juste pour examiner son cahier: la demoiselle commença à soupçonner le roi d'être un poil parano... La reine esquissa soudain un petit sourire que Marina supposa lui être destiné: mais pourquoi? Qu'avait-elle donc dit ou fait de drôle? La jeune femme gothique décida de ne pas se casser la tête à essayer de trouver une explication à tout, parce que sinon, elle risquait de chercher encore très longtemps! Ensuite, la reine sembla avoir soulevé un point délicat de par ses propos...

D : Quoi? tu te rend compte de ce que tu dis? C'est une humaine! Si elle reste ici, il va lui falloir un protecteur et comme je lui ai bu... Non, ce n'est pas possible Chaton, elle ne peux pas rester.

Allons bon, et c'est reparti! Et déjà, c'était quoi cette manie d'appeler sa femme Chaton? Marina retint un sourire amusé en se souvenant que les deux amoureux étaient des vampires. Franchement, un vampire qui appelait sans arrêt sa femme "Chaton", ça cassait le mythe du cruel buveur de sang sans pitié! Apparemment, quelque chose le titillait: ses paroles suivantes furent pour la jeune femme:

D : De plus, si je me rappelle bien, c'est une maladie, c'est récurrent, donc... Il faudra que je vous en prenne tous les jours, jusqu'à ce qu'il revienne, ce qui pourrait durer au minimum deux à trois jours. Donc je devrais vous mordre au minimum deux fois...

Parce que tu crois peut-être que je suis emballée par cette idée? Le simple fait d'imaginer tes crocs au-dessus de ma gorge me donne envie de me tirer en courant! Nom d'un griffon: qu'es-ce que je ferais pas pour ce fichu carnet...

Visiblement, le problème était aussi lié à la reine, puisque les paroles suivantes du roi furent pour sa femme.

D : Chaton tu sais bien ce que cela fait, tu supporterais que je la touche ainsi, même si c'est juste pour l'aider?

A : Non c'est certain, je ne le supporterais pas... Mais personne d'autre ne pourrait s'en occuper? Tu n'es pas le seul à savoir te contrôler, ou alors... Tu pourrais faire venir un médecin ici pour qu'il s'occupe d'elle?

Et ce fut là qu'un gros problème revint à l'esprit de Marina; elle fut tout de même forcée d'admettre qu'une morsure de vampire avait un sacré avantage par rapport à une prise de sang classique.

M : Je... J'avoue avoir une peur phobique d'être mordue... Mais un autre problème, beaucoup plus important, se pose dans le cas d'une prise de sang classique...

Marina releva ses manches jusqu'au-dessus de ses coudes, dévoilant, dans le creux de ses coudes, de multiples points bleu-noirâtres, cicatrices non guéries de précédentes aiguilles de seringues. Mais le plus effrayant n'était pas là! Tout autour de ces petites points, d'énormes plaques de peau rouge, dure et enflée, qui recouvraient ses bras, de la moitié de l'avant-bras et qui allaient presque jusqu'à ses épaules! La demoiselle baissa de nouveau ses manches, cachant à nouveau ses bras aux yeux alentours.

M : Ces réactions on commencé à apparaître il y a plus ou moins sept ans: ce sont des allergies de la peau aux aiguilles des seringues, et à chaque prise de sang, les plaques se multiplient. Ma mère ne sait plus quoi faire pour endiguer ces réactions, et elle a peur que ça ne se propage sur tout mon corps d'ici cinq ans...

Marina était extrêmement gênée: néanmoins, elle tenta, tant bien que mal, de ne rien laisser paraître. Quelques instants après, le roi Drake annonça une nouvelle à la fois joyeuse et effrayante...

D : D'accord, vous pouvez restez ici. Mais surtout, ne dépasser pas les limites du domaine, non, du château, en dehors du château vous seriez traqué, que vous soyez humaine ou non, le domaine est surveillé, notre territoire est sous constante surveillance de vampire et d'humains, personne ne peut entrer ou sortir sans mon aval. vous avez bien vu comment vous êtes arrivée, n'importe qui à le droit a ce traitement de faveur...

Marina se retint du mieux qu'elle put pour ne pas sauter de joie.

D : Nous avons eut tant de soucis par le passé et je ne veux que protéger ma famille...

M : Je comprends, ne vous en faites pas. Et je crois que je peux même vous aider à surveiller votre domaine...

D : La chambre où vous étiez, vous pouvez la garder le temps que Vince revienne, en attendant, vous désirez un autre carnet, de quoi vous restaurer, n'importe quoi?

Ouaou! Non mais je rêve ou quoi? J'en espérais pas tant!

Retenant à grand peine une jubilation intérieure, la demoiselle gothique esquissa son premier vrai sourire depuis son arrivée dans ce château.

M : Je ne peux que vous remercier pour votre hospitalité et votre sollicitude, Votre Majesté! Je ne dirais pas non à une bonne soupe ou quelque chose d'approchant. Mais plus que tout, je rêve d'une feuille de papier, d'un crayon de papier, d'une gomme, de crayons de couleurs et de feutres...

Raaah! Que n'aurait-elle pas donné pour pouvoir de nouveau dessiner! Apparemment, Drake avait fini par comprendre à quel point ses dessins étaient importants pour Marina. La reine s'adressa à elle:

A : Je m'appelle Amy. Madame, ça fait vraiment... non je n'aime pas ça... dit-elle en souriant.

Marina inclina la tête pour montrer qu'elle avait comprit et qu'elle s'engageait dorénavant à ne plus l'appeler ainsi.

A : Et on fait comment pour son sang alors? questionna-t-elle son mari.

La jeune femme attendit elle aussi la réponse du roi, même si elle se doutait légèrement de sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
http://cycle-de-ji.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée... plutôt mouvementée! (PV : Drake & Amy) (en pause)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles plutôt mouvementées... (PV : Milana) [Terminé]
» [FB - 1 an] Une livraison de soie plutôt mouvementée !
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La carotte plutôt que le bâton et c'est tant mieux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Academy :: Divers :: Les archives :: Chapitre 2 :: A travers le monde :: La Transylvanie :: Le domaine de Drake-
Sauter vers: